Villar de Mazarife

Villar de Mazarife (entre Leon et Hospital de Ortigo) http://www.chemins-compostelle.com/...

camino1966.JPG Scene de rue a Leon

La vie du Camino:

Il etait assis a l’ecart a une petite table dans la cour… c'etait juste avant l’averse. Nous avons tout de suite sympathise… il ecrit aussi… des nouvelles… et bien d’autres choses encore. C’est un grand amoureux du Camino qu’il a parcouru en tous sens. Il donne des conférences et vient de sortir un livre sur le chemin de Compostelle. Au repas, nous étions l’un a cote de l’autre, je l’observais en douce : il a des yeux malicieux, un peu ceux de Pierre Perret… quand il etait un plus jeune (rires). Je le sentais attentif a tout ce qui se disait, il était a la source de son inspiration, mais ne se gênait pas pour taquiner une jeune espagnole qui faisait bande a part en discutant a toute vitesse avec sa voisine : « vous devez aussi écouter les autres » disait-il avec gentillesse…

A la fin du repas, son téléphone portable a sonne… il semblait préoccupe par la teneur du message qu’il venait de recevoir. Je me suis attarde un peu, il y avait aussi une pèlerine espagnole avec qui j’avais joue aux échecs deux jours de suite… j’avais enfin réussi a gagner une partie… je doute même qu’elle ne m’ait laisse gagner une fois pour l’honneur… Je fini par sortir… il était la, avec son sac a dos boucle a ses pieds : il attendait que le propriétaire du gîte ne l’amène a la ville prochaine pour prendre un train… sa maman venait de mourir. « C’était prévisible… mais pas si tôt ». Nous avons porte son sac dans le coffre du 4x4 et je n’ai pas pu résister de le prendre dans mes bras pour lui dire au revoir. Deux copines espagnoles du Camino sont montées avec lui pour l’accompagner a la gare…

Nous ne nous sommes vus que quelques heures et nous avions déjà beaucoup partage : « l’Esprit du Camino… ce sont d’abord les rencontres » me disait-il.

Je me promets de lire son livre à mon retour.

Commentaires

1. Le vendredi 22 juin 2007, 16:48 par eli

C'est émouvant, les rencontres… Encore merci du partage.
eli

2. Le vendredi 22 juin 2007, 20:08 par Céline

J'avais simplement envie de vous dire bonjour et bravo pour vos photos et vos commentaires.
Je suis la fille de Michel, (le 3e marcheur qui bouquine sur la photo à Fromista ) et avoir de vos nouvelles, voir les paysages, lire les anecdotes c'est aussi se faire une idée de ce qu'il "vit" lui-aussi...
Alors bonne route, et merci pour tout ça.

Céline

3. Le vendredi 22 juin 2007, 21:23 par becdanlo

@eli:
Comme c'est etrange de faire un journal "en direct"... quand j'ai poste un billet je me demande quelquefois...commemt "ils" vont trouver ca? Parfois j'ai meme envie de revenir dessus ou d'effacer... mais tant pis "ce qui est dit - est dit" (rires)
J'ai parle ce soir avec quelqu'un qui doit s'arreter pour reprendre son travail. Elle se demandait comment elle allait pouvoir reprendre la vie quotidienne... sa charge famille, la maison, le travail... c'est tres deroutant un pelerinage, sutout avec un tel engagement physique. Comment nos ancetres lointains ont ils pu vivre un tel "boulversement" ?
J'imagine que les pelerins Indiens sont peut etre plus proches de ce qu'ont vecu ces lontains predecesseurs...
Il faudrait aussi que je parle de l'attitude des espagnols vis a vis des pelerins... c'est vraiment ctres houette...
a bientot

bisous

@Celine:
Quelle coincidence, ma fille ainee s'appelle aussi Celine.
Alors Celine, ne vous inquitez pas, votre pere chemine avec beaucoup d'assurance et je regrette beaucoup de ne plus le voir... surtout pour sa gentillesse et sa bonne humeur.
Merci de votre message.

bises

bec'

4. Le jeudi 29 juillet 2010, 17:07 par Jean François FEJOZ

... et maintenant, peut-on savoir le titre du livre ? et le nom de l'auteur ?
Bravo pour votre écriture, et votre blog,
Venez faire un tour sur mon blog si vous en avez le temps,
Ultreia
Jean François