Écrire, dactylographier et formatter

Trouver l'inspiration, techniques d'écriture

Écrire, dactylographier et formatter

Messagepar Philipum » Lun Jan 14, 2008 1:54 pm

Sous quelle forme couchez-vous votre texte lors de la rédaction ? Je ne vois guère que deux possibilités : soit on l'écrit à la main sur papier, pour le dactylographier ensuite ; soit on l'écrit directement au clavier. La deuxième solution est avantageuse, elle permet de sauter une étape et donc de gagner du temps (en plus c'est plus facile de faire des corrections "sur le vif") ; par contre, cela peut être au coût de l'inspiration ou du confort, de choses qui nous mettent dans un "état second", nous font donner le meilleur de nous-mêmes...

Personnellement, cela ne me gène pas d'écrire directement sur l'ordinateur, mais pour des raisons diverses (par exemple, l'ordinateur est utilisé par ma femme, ou je me trouve dans un autobus), j'écris également très souvent sur un bloc-notes (dernièrement je me suis mis à écrire au lit). Peu importe ; le texte se fait, c'est l'essentiel.

Mon conseil, ici, porte sur la phase de dactylographie
: ne pas formater le texte en même temps ! Dactylographier d'abord, et formater ensuite. Cela est spécialement important si on rédige directement au clavier : il ne faut en aucun cas s'embêter avec des problèmes de mise en page, juste écrire le texte sous la forme d'un fichier texte. Mais même si on recopie le texte, cela va beaucoup plus vite de le faire sous cette forme brute. Je conseille aussi de ne pas faire des fichiers trop longs ; des fichiers séparés pour chaque chapitre, par exemple. La mise en page ne doit se faire qu'en dernier : prendre un document vierge formatté et faire un copier-coller, et hop!, le tour est joué.
Avatar de l’utilisateur
Philipum
 
Messages: 1584
Inscription: Jeu Nov 22, 2007 9:50 pm

Messagepar MarcFenek » Lun Jan 14, 2008 8:04 pm

Ben, pour ma part, j'ai toujours un petit calepin sur moi pour noter les trucs en vers... C'est pas trop long à recopier ni même à écrire...

La prose, en revanche, je me pose et j'écris au clavier.

Et je fais toujours la mise en forme avant d'écrire. En clair : j'écris généralement sous OpenOffice, ou plus rarement directement sous l'éditeur de WordPress (sur mon site donc), et la mise en page -- marges, taille de papier, corps des caractères des différents styles -- est déjà faite.

Pour la mise en forme de détails, comme les passages en italiques ou alignés différemment, je le fais toujours au fur et à mesure... En fait, ce n'est peut-être qu'une conviction fausse, mais je ressens vraiment la mise en forme comme une partie intégrante du texte. (D'ailleurs, je viens de m'apercevoir que le «avant», plus haut, a déjà les balises pour être en italiques à l'heure où j'écris !)

(PS - petit exercice de réflexion : en fait, j'ai écrit : «je fais toujours la mise en forme avant d'écrire». Si j'avais remis les italiques à plus tard, j'aurais sans doute écrit : «c'est toujours avant d'écrire que je fais la mise en forme».)

De même, j'écris en corrigeant les fautes au fur et à mesure, quitte parfois à m'interrompre si l'une ou l'autre erreur me saute aux yeux.

Mais c'est peut-être lié à ce truc qui me paraît évident et qui ne l'est apparemment pas pour tout le monde : quand je lis un texte, j'ai un bout de cerveau qui cherche le sens et l'autre l'orthographe. Toujours. En fait, j'ai tendance à donner sens à l'orthographe, sans doute par l'habitude de tenter de différencier cote et côte. :wink:

Il y a quelques temps, avec des amis, nous avons eu des prospectus à relire (oui, Bec, Ishtar, Perrine, Guy, je parle de vous :D ). Certains lisaient tout d'une traite puis, une fois le message compris, relisaient pour chercher la faute ; d'autres lisaient deux fois chaque phrase. D'autres, enfin, ne cherchaient jamais la faute. Je crois que j'étais à peu près le seul à chercher simultanément sens et orthographe -- parce que pour moi, une orthographe ou même une typographie défectueuse détruisent le sens.
Je repense à ce sujet à un courriel que j'ai reçu un jour, qui me parlait de «serf». La phrase paraissait très bizarre, et j'ai dû relire plusieurs fois pour comprendre que son auteur parlait de cerf, ce qui aurait sans doute été évident à certains.

Bref, quand j'ai fini d'écrire un texte, il y a généralement peu de fautes, aussi bien en orthographe qu'en grammaire, en typographie ou en mise en page. Ce qui ne m'empêche pas de relire la chose quelque temps après pour chercher les fariboles.
Dieu créa l'homme. Puis, Elle se dit : «Je peux faire mieux !»
Et Elle créa la femme.
Avatar de l’utilisateur
MarcFenek
 
Messages: 119
Inscription: Dim Nov 25, 2007 6:55 pm
Localisation: fr-FR

Messagepar Ishtar » Lun Jan 14, 2008 10:36 pm

Je suis incapable de taper directement sur le PC.
A un moment donné, je ne sais plus très bien où j'en suis et il me faut aller en avant, en arrière, passer à la page précédente, etc,... bref, je suis généralement complètement paumée lorsque je rédige tout-de-suite sur le PC.
Alors je rédige d'abord sur papier.
Pour commencer, j'écris des idées sur des pages volantes.
Par après, je tente de trouver le titre de chaque chapitre et à partir de là, je développe.
Je sais que cette méthode n'est pas très structurée mais elle me convient :wink:
En ce moment, je suis dans la phase de dactylographie et j'avoue que ce n'est pas ce que j'apprécie le plus :?
En ce qui concerne, les erreurs grammaticales, les problèmes de ponctuations, etc,... je fais une première relecture sur la partie manuscrite et la seconde sera faite sur écran...
Pour la mise en page, je ne suis pas très douée mais je sais que si j'ai le moindre problème, il me suffit d'appeler "Bec à la rescousse" :wink:
Pour Ishtar Terra, j'ai la chance d'avoir pu confier mon ouvrage au pro des correcteurs sur le net "Sindbadboy de Tir Na Nog" pour la dernière révision et la mise en page finale avant de l'envoyer chez Lulu pour la version "papier".
Encore un tout grand merci Sind :wink:
Avatar de l’utilisateur
Ishtar
 
Messages: 3775
Inscription: Sam Nov 24, 2007 9:48 am
Localisation: Bruxelles

Messagepar becdanlo » Mar Jan 15, 2008 2:29 pm

Moi aussi, je tape directement sur l’ordi.

Qui plus est, dans le format définitif… quitte à tout revoir pour la fameuse mise en page lulu.
C’est curieux, mais je visualise un roman comme un viaduc… celui de Millau par exemple (rire). Chaque pilier est un chapitre…. Il n’y a plus qu’à remplir entre. Si bien que lorsque je commence, un roman il a déjà 15 pages sans rien faire. La couverture plus les 14 pages de début de chapitre. A chaque chapitre, je mets un mot ou un bout de phrase qui correspond vaguement à ce que devrait être le découpage du synopsis (que je n’ai jamais su faire).
Après facile… il suffit de relier les piliers… et c’est emballé (rire)

Je corrige aussi au fur et à mesure… mais il en reste toujours !

:wink:
Avatar de l’utilisateur
becdanlo
 
Messages: 6911
Inscription: Ven Nov 23, 2007 2:20 am
Localisation: Grenoble

Messagepar becdanlo » Lun Jan 21, 2008 10:28 am

becdanlo a écrit:

Citation:
A chaque chapitre, je mets un mot ou un bout de phrase qui correspond vaguement à ce que devrait être le découpage du synopsis (que je n’ai jamais su faire).
Après facile… il suffit de relier les piliers… et c’est emballé (rire)


Je ne suis pas le seul à faire ça!
Voici un écrivain qui remplit entre les virgules:

http://fr.youtube.com/watch?v=i5QvOiwoeBU

toothy10.gif
Avatar de l’utilisateur
becdanlo
 
Messages: 6911
Inscription: Ven Nov 23, 2007 2:20 am
Localisation: Grenoble


Retourner vers Conseils d'auteurs à auteurs

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron