Comment structurer un roman

Trouver l'inspiration, techniques d'écriture

Comment structurer un roman

Messagepar becdanlo » Mar Juil 15, 2008 9:42 am

On trouve beaucoup de conseils sur le net sur la façon d'écrire un roman... mais très peu sur la structure. Ici Wrath nous donne sa "recette":

Mon conseil: regarder des films et réfléchir à la façon dont le réalisateur a organisé son intrigue. Par exemple, dans "Teeth", la première scène crée un effet choc: le garçon blessé au doigt par sa demi-soeur. L'action saute alors quelques années: la petite soeur est devenue une adolescente qui a fait le serment de garder sa virginité jusqu'au mariage. Sa vie est calme jusqu'au jour où elle rencontre un jeune homme qui est prêt à tout pour arriver à ses fins (deuxième effet choc et noeud de l'intrigue).

http://wrath.typepad.com/wrath/2008/07/ ... roman.html

Voir aussi les anciens posts de L'Atelier de Wrath:

Tester son idée de départ et construire un personnage
Rythme de travail
Recherches
Ecrire des dialogues


:wink:
Avatar de l’utilisateur
becdanlo
 
Messages: 6911
Inscription: Ven Nov 23, 2007 2:20 am
Localisation: Grenoble

Messagepar becdanlo » Sam Aoû 23, 2008 8:52 am

Nouveau post de Wrath sur la stucture d'un roman à propos de la sortie du livre de Bob Meyer: "Ecrire un roman":

J'estime que je passe environ 25% du temps total à préparer le manuscrit avant d'écrire le premier mot. Chaque jour consacré à préparer et à établir le plan m'économise environ cinq jours d'écriture réelle.

Sans plan, les auteurs rencontrent fréquemment le même écueil: ils se retrouvent bloqués au milieu du manuscrit. Pour moi, au début, ce n'était pas un problème: mes manuscrits d'action/ aventures avaient une intrigue très simple et linéaire, et même si je n'avais pas un plan détaillé en tête, je savais où j'allais. C'était encore plus simple du fait qu'ils se basaient sur ma propre expérience. J'ai donc réussi tant bien que mal à terminer mes premiers romans. Mais dès que j'ai voulu passer à des histoires plus complexes, je me suis trouvé empêtré dans mes intrigues principales et secondaires; pour tout mettre en ordre, il m'a alors fallu passer des jours et des jours à les retravailler, sans écrire réellement."

http://wrath.typepad.com/wrath/
Avatar de l’utilisateur
becdanlo
 
Messages: 6911
Inscription: Ven Nov 23, 2007 2:20 am
Localisation: Grenoble

Messagepar azul47 » Sam Aoû 23, 2008 1:53 pm

Je suis entièrement d'accord avec tout ça, et c'est ce que je suis en train de faire en ce moment.

Il se trouve que pour mon premier roman (mais j'ai dû le dire cent fois déjà), je suis partie un peu à l'aveuglette en ne connaissant que le début et la fin de l'histoire. Résultat : des mois et des mois de relecture et reécriture, sans compter le synopsis que j'ai été obligé de rédiger en fin d'écriture + la biographie des personnages principaux afin de mieux les cerner. Du travail à l'envers dans toute sa splendeur.

Il y a un autre site dont j'attends toujours les articles avec impatience (1 par mois en principe). Le dernier traite justement du plan, mais tous sont à lire.

http://www.derniermot.net/

Cependant, certains auteurs disent qu'un plan trop précis et trop développé gâche le plaisir d'écrire, parce qu'il n'y a plus aucune surprise, plus de mystère : les personnages exécutent sagement ce que l'auteur a planifié pour eux.

C'est la question que je me suis posée dans la préparation de mon second roman. Mais si je comprends la nécessité du plan, si j'admets qu'il me faille au minimum diviser ce plan en chapitres pour ne pas dépasser un certain nombre de pages, je me vois mal les diviser eux-mêmes en sous-chapitres et en paragraphes. Ça devient de la technique pure, presque du mathématique, et j'ai un sacré problème à régler avec les maths :cry:

Cela dit, je pense qu'il y a un minimum à respecter. Il n'y a rien de plus déchirant que d'être obligé de supprimer des chapitres entier parce qu'il n'apportent rien à l'histoire.
Il est difficile d'attraper un chat noir dans une pièce sombre, surtout lorsqu'il n'y est pas.
Avatar de l’utilisateur
azul47
 
Messages: 400
Inscription: Ven Mar 07, 2008 9:09 pm
Localisation: lot et garonne

Messagepar becdanlo » Jeu Aoû 28, 2008 11:43 am

Perso, j'ai le même dilemme : plan ou pas plan.

J'ai la méthode du "dragon" décrit dans la cascade d'Enora: une trentaine de petits textes écrits avant de rédiger. Je fais trente petites fiches résumés de ces textes et ce sont ces fiches que j'essaye d'ordonner pour faire une histoire. Dans le roman il y aura donc forcément toutes les idées traitées dans les textes préalables. L'histoire naît d'un patchwork... il ne me reste plus qu'à créer des liens.

Bon, ça a marché jusqu'à présent sauf que pour ma "Kali" j'ai quelques soucis... de mes 30 petites fiches il ne sort pas grand chose. :cry:

azul47 a écrit:
Citation:
Cependant, certains auteurs disent qu'un plan trop précis et trop développé gâche le plaisir d'écrire, parce qu'il n'y a plus aucune surprise, plus de mystère : les personnages exécutent sagement ce que l'auteur a planifié pour eux.


Oui, je pense la même chose, on se prive de la surprise qui peut naître de nos personnages...

:wink:

Intéressant le site "Jusqu'au dernier mot"
Avatar de l’utilisateur
becdanlo
 
Messages: 6911
Inscription: Ven Nov 23, 2007 2:20 am
Localisation: Grenoble

Messagepar Philipum » Jeu Aoû 28, 2008 12:03 pm

becdanlo a écrit:
azul47 a écrit:
Citation:
Cependant, certains auteurs disent qu'un plan trop précis et trop développé gâche le plaisir d'écrire, parce qu'il n'y a plus aucune surprise, plus de mystère : les personnages exécutent sagement ce que l'auteur a planifié pour eux.


Oui, je pense la même chose, on se prive de la surprise qui peut naître de nos personnages...



Je suis d'accord avec ca : pas de plan trop définitif !

En fait, moi, mon plan, il n'est pas écrit : il est uniquement dans ma tête. Ca a marché jusqu'à présent parce que je n'ai écrit que des histoires courtes (la plus longue, "Les Terres d'Ancestor", fait un peu plus de cent pages). Il est arrivé que mes histoires prennent des tournures que je n'avais pas prévu au départ. Je pense que ca peut aussi marcher pour un long roman, mais alors, cela prend des années à mûrir dans ma tête avant que je me mette vraiment à l'écrire ! :lol: Dans ce cas, je pense que je doir apprendre à faire des petites fiches, mais je refuse tout de même de figer le destin des personnages dans ces fiches... il ne sera décidé qu'au moment de l'écriture du vrai texte !
Avatar de l’utilisateur
Philipum
 
Messages: 1584
Inscription: Jeu Nov 22, 2007 9:50 pm

Messagepar voyelle » Sam Oct 04, 2008 11:41 pm

Pour mieux organiser mon polard (après avoir lu vos conseils sur l'importance de construire un plan) j'expérimente un tableau.
Un tableau dans lequel je note le nom du personnage qui apparait, puis l'événement, ou la situation qui est en lien avec celui-ci, j'inscris aussi le lieu, enfin, j'ai une colonne de notes.
Moi, qui suis plutôt un peu fantaisiste, je me surprends à faire cela, (pour un peu, du reste, je me demande si c'est bien moi qui l'ai fait ou voyelle...) :)

Cela permet une vue d'ensemble. J'ai repéré (pour l'instant) un élément mal positionné, chronologiquement. Je pense que pour écrire une polard, il faut vraiment garder une logique sans faille.
Voilà.
voyelle
 
Messages: 668
Inscription: Mer Déc 12, 2007 6:36 pm
Localisation: Là, dans le sud

Messagepar ExXxO » Mer Oct 22, 2008 3:28 pm

J'ai trouvé ce logiciel pour les scénarios: http://celtx.com/

Il semble que l'on puisse gérer les chapitres, les personnages, le décors..., en créant un projet texte.
ExXxO
 
Messages: 40
Inscription: Mer Jan 23, 2008 11:58 am

Messagepar voyelle » Mer Oct 22, 2008 3:48 pm

Bien, mais le problème toutefois, c'est qu'il est en anglais, et en ce qui me concerne, l'anglais, je n'y comprends pas grand chose, limite niaise je suis.
voyelle
 
Messages: 668
Inscription: Mer Déc 12, 2007 6:36 pm
Localisation: Là, dans le sud

Messagepar becdanlo » Mer Oct 22, 2008 4:45 pm

voyelle a écrit:
Bien, mais le problème toutefois, c'est qu'il est en anglais, et en ce qui me concerne, l'anglais, je n'y comprends pas grand chose, limite niaise je suis.


Si tu cliques sur le petit drapeau français, tu peux télécharger la version française... mais les exemples demeurent en anglais :(
Avatar de l’utilisateur
becdanlo
 
Messages: 6911
Inscription: Ven Nov 23, 2007 2:20 am
Localisation: Grenoble

Messagepar azul47 » Mer Oct 22, 2008 10:38 pm

Et une fois traduit, ça donne quoi ?

J'ai laissé tomber mon plan pour l'instant. Je me suis rendue compte que j'étais tout simplement en train d'écrire l'histoire.

J'ai fait une biographie des personnages principaux, c'est déjà pas mal. Et comme je n'en suis qu'au deuxième chapitre... ai le temps de voir venir. Surtout que je n'ai pas beaucoup de temps en ce moment. Du temps pour quoi faire ? Mais pour écrire ! Suivez un peu que diable !

Non, sans blaguer, je suis trop prise par mon travail en ce moment. Y'a intérêt que ça se tasse rapido, sinon je disparais dans la nature avec mon ordi sous le bras.
Il est difficile d'attraper un chat noir dans une pièce sombre, surtout lorsqu'il n'y est pas.
Avatar de l’utilisateur
azul47
 
Messages: 400
Inscription: Ven Mar 07, 2008 9:09 pm
Localisation: lot et garonne

Messagepar becdanlo » Jeu Oct 23, 2008 8:09 pm

azul47 a écrit:

Citation:
J'ai laissé tomber mon plan pour l'instant. Je me suis rendue compte que j'étais tout simplement en train d'écrire l'histoire.


Moi non plus je n'arrive pas à faire un plan :cry:

Tu imagines un peintre qui commencerait son tableau sans avoir fait une esquisse d'occupation de l'espace ? Inimaginable.

Je pense que ça s'apprend dans les fameux cours anglo-saxon.

Sur un autre forum, j'ai vu quelqu'un qui démontait un roman à succès (Musso ou Levy) pour en étudier sa structure... je trouve que ce n'est pas idiot du tout. Par contre, ça doit demander beaucoup de temps... autant que de comparer un manuscrit avec le livre publié pour voir les différences. :lol:

Citation:
Non, sans blaguer, je suis trop prise par mon travail en ce moment. Y'a intérêt que ça se tasse rapido, sinon je disparais dans la nature avec mon ordi sous le bras.


C'est fou, cette histoire de temps ! Maintenant que j'en ai plein... c'est pire qu'avant... j'ai du mal à faire les choses. En fait c'est une histoire d'organisation... sniff
Avatar de l’utilisateur
becdanlo
 
Messages: 6911
Inscription: Ven Nov 23, 2007 2:20 am
Localisation: Grenoble

Messagepar azul47 » Jeu Oct 23, 2008 10:12 pm

Citation:
Tu imagines un peintre qui commencerait son tableau sans avoir fait une esquisse d'occupation de l'espace ? Inimaginable.

Ah parce qu'ils font comme ça ! ? Pas étonnant que je ne sois jamais arrivée à rien de ce côté là :D
Citation:
C'est fou, cette histoire de temps ! Maintenant que j'en ai plein... c'est pire qu'avant... j'ai du mal à faire les choses. En fait c'est une histoire d'organisation... sniff

Oh la la, ne dis pas ça, moi qui rêve de prendre un congé sabbatique rien que pour avoir le temps d'écrire.
Citation:
Sur un autre forum, j'ai vu quelqu'un qui démontait un roman à succès (Musso ou Levy) pour en étudier sa structure...

J'aimerais bien voir ça. Si ça se trouve, Musso lui-même srait surpris du résultat.
Il est difficile d'attraper un chat noir dans une pièce sombre, surtout lorsqu'il n'y est pas.
Avatar de l’utilisateur
azul47
 
Messages: 400
Inscription: Ven Mar 07, 2008 9:09 pm
Localisation: lot et garonne

Messagepar becdanlo » Ven Oct 24, 2008 7:59 am

azul 47 a écrit:

Citation:
Oh la la, ne dis pas ça, moi qui rêve de prendre un congé sabbatique rien que pour avoir le temps d'écrire.


Je suis presque persuadé que la capacité d'écrire n'est pas tributaire du facteur temps. Enfin pour moi. J'ai pu écrire dans les pires contraintes professionnelles et familiales... me réveiller à 4 heures du matin pour avancer des corrections... alors que maintenant, avec tout le temps dont je dispose, je peux à peine écrire une page par jour... que je n'oserai montrer à personne :lol: "Si ça doit venir" ça viendra malgré les contraintes... et ça viendra aussi, bien sûr, pendant un congé sabbatique :wink:

Citation:
J'aimerais bien voir ça. Si ça se trouve, Musso lui-même serait surpris du résultat.


J'y crois au canevas bien ficelé, au travail de scénaristes... les romans à succès de Sulltizer sont construits comme ça... :D
Avatar de l’utilisateur
becdanlo
 
Messages: 6911
Inscription: Ven Nov 23, 2007 2:20 am
Localisation: Grenoble

Messagepar azul47 » Ven Oct 24, 2008 5:55 pm

Citation:
Je suis presque persuadé que la capacité d'écrire n'est pas tributaire du facteur temps. Enfin pour moi. J'ai pu écrire dans les pires contraintes professionnelles et familiales... me réveiller à 4 heures du matin pour avancer des corrections... alors que maintenant, avec tout le temps dont je dispose, je peux à peine écrire une page par jour...

C'est drôle ce que tu dis parce que moi aussi autrefois je savais gérer plusieurs taches à la fois sans que ça me pose de problème particulier. Je pense que le fait d'être "sous pression" nous porte en avant.

Mais ça me rappelle aussi une formation sur la communication que j'ai faite l'année dernière où j'ai appris qu'il y a des gens qui sont monochrone (chrone de chronos le temps) et ne savent gérer qu'une seule tache à la fois, et des gens polychrones qui savent gérer plusieurs taches à la fois.
J'ai moi aussi vécu de grosses contraintes familiales qui ne m'ont pas empêché d'écrire, ni de me lever la nuit pour noter une idée.
Aujourd'hui, de polychrone, je suis devenue monochrone et je me lamente de ne pas pouvoir trouver de temps pour écrire, même mes jours de repos. D'où la tentation du congé sabbatique (que je ne peux pas me permettre, à moins de gratter un Dédé gagnant^^)
Mais, oui, la question est : Je n'ai pas le temps ou je ne veux pas en trouver ?

Ce que je sais, c'est que pour faire vivre mes personnages, il faut que je passe le plus de temps possible avec eux.
Il est difficile d'attraper un chat noir dans une pièce sombre, surtout lorsqu'il n'y est pas.
Avatar de l’utilisateur
azul47
 
Messages: 400
Inscription: Ven Mar 07, 2008 9:09 pm
Localisation: lot et garonne

Messagepar becdanlo » Mar Oct 06, 2009 1:41 pm

Comment écire un synopsis...


Élaborer un synopsis consiste à réunir les pièces d’un puzzle complexe, en assemblant ce qui s’impose au regard, en faisant des tas avec les fragments de même couleur, mais sans avoir la certitude de disposer de toutes les pièces ni que des étrangères ne s’y sont pas mêlées. L’auteur se trouve dans la situation d’un paléontologue devant un tas d’os qui ne demande qu’à être assemblé pour révéler un animal fabuleux, peut-être un Sagaliber bestsellerus ou un Magnusprimus Imaginarus, allez savoir !


http://www.actusf.com/spip/article-8231.html
Avatar de l’utilisateur
becdanlo
 
Messages: 6911
Inscription: Ven Nov 23, 2007 2:20 am
Localisation: Grenoble

Suivante

Retourner vers Conseils d'auteurs à auteurs

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron