Mundélé - Carine Geerts

Les textes en cours d'écriture

Messagepar MarcF » Mer Jan 30, 2008 5:58 pm

Carine,

Sur le taxi: OK je comprends, mais une petite phrase dans ce sens au moment de l'arrivée en taxi aurait aidée.

Je crois qu'une histoire plus dans le style "ils furent heureux..." m'aurait moins plu que le choix plus radical, mais aussi plus réaliste, compte tenu de l'époque, que tu as fait. Bravo, c'était très poignant.

Si je peux me permettre encore une critique (je suis affreux, je sais). Les paysages manquent un peu de description. Par exemple, p14, Matadi n'est pas du tout décrit, ou page 33 la grande foret est évoquée mais pas décrite. Il faut attendre la page 60 pour avoir une belle description de la foret. Tu décris très bien les situations et les gens, mais une description plus fouillée des paysages (sans tomber dans l'excès!) rendrait le roman plus riche.

Encore bravo,

Marc
Avatar de l’utilisateur
MarcF
 
Messages: 13
Inscription: Mer Déc 19, 2007 5:54 pm
Localisation: Nice

Messagepar Ishtar » Mer Jan 30, 2008 6:19 pm

C'est exact Marc, Matadi est partiellement décrite (p.11) lors de l'arrivée de Willy en bateau et (p.14) lorsqu'il se rend chez les Vauthier.
Je peux effectivement en rajouter quelques descriptions.
Pour la grande forêt, elle est un peu décrite lors des différentes expéditions que Willy entreprend pour se rendre dans les villages de son District (p.30 et 60).... mais je peux là aussi rajouter quelques détails.

Merci à toi de m'ouvrir les yeux sur ces détails là :wink:
Avatar de l’utilisateur
Ishtar
 
Messages: 3775
Inscription: Sam Nov 24, 2007 9:48 am
Localisation: Bruxelles

Messagepar aminelicia » Mer Jan 30, 2008 6:33 pm

C'est très facile d'avoir des notes au bas de chaque page. Avec Word ou OpenOffice, il suffit de cliquer sur "insérer" puis sur "pied de page". Une petite marge en bas apparaît avec un premier numéro où on peut ajouter les explications qu'on désire. On peut le faire pour chaque page et les numéros se suivront automatiquement.
aminelicia
 
Messages: 222
Inscription: Dim Nov 25, 2007 11:04 am
Localisation: Algerie

Messagepar Ishtar » Mer Jan 30, 2008 7:33 pm

Le seul "hic" Yacine; c'est que j'ai parfois 4 à 5 mots à traduire. Cela risque de prendre de la place sur la page et n'avoir pas beaucoup de texte...

Pour la version "papier", cela ne pose pas de problème pour aller en fin d'ouvrage et y lire une traduction mais il est certain que sur écran, c'est plus compliqué.
Ce que je peux tenter de faire, c'est prévoir une version "écran" pour l'Huître.
Avatar de l’utilisateur
Ishtar
 
Messages: 3775
Inscription: Sam Nov 24, 2007 9:48 am
Localisation: Bruxelles

Messagepar MarcF » Jeu Jan 31, 2008 1:27 pm

Carine,

Comme on reste dans le "work in progress", je vais encore me permettre une critique. Pardonnes-moi d'avance.

Au début, du livre, j'ai parfois eu l'impression d'une certaine distance dans l'écriture, comme si tu disais: " il y a Willy et moi et Willy n'est pas moi". Ce n'est pas de la froideur, loin de la et j'ai beaucoup de mal a le décrire. Peut-être un autre membre du forum aurait-il des mots plus justes.
j'ai trouve que cela avait disparu dans les 50 dernières pages, comme si tu te sentais plus impliquée personnellement dans l'histoire.

J'ai aussi eu ce sentiment dans Ishtar Terra.

Amitiés,

Marc
Avatar de l’utilisateur
MarcF
 
Messages: 13
Inscription: Mer Déc 19, 2007 5:54 pm
Localisation: Nice

Messagepar Ishtar » Jeu Jan 31, 2008 3:40 pm

MarcF a écrit :
Citation:
Au début, du livre, j'ai parfois eu l'impression d'une certaine distance dans l'écriture

Je suppose qu'il me faut du temps pour me mettre dans la peau des personnages...
J'avoue qu'à partir du chapitre 10 "Le chemin de l'Evangile", je me sentais émotionnellement acaparée par la manière de faire mourir Aimée... sans que cela ne devienne du "Trash Gore"
Avatar de l’utilisateur
Ishtar
 
Messages: 3775
Inscription: Sam Nov 24, 2007 9:48 am
Localisation: Bruxelles

Messagepar MarcF » Jeu Jan 31, 2008 3:45 pm

Citation:
je me sentais émotionnellement acaparée


Alors refais-le nous comme cela pour le prochain ouvrage et ce sera génial

Marc

PS: Rien a redire sur la mort d'Aimée. C'était très bien fait.
Avatar de l’utilisateur
MarcF
 
Messages: 13
Inscription: Mer Déc 19, 2007 5:54 pm
Localisation: Nice

Messagepar Ishtar » Dim Fév 17, 2008 12:20 am

MarcF a écrit :
Citation:
Carine,
Quand comptes-tu avoir une jolie couverture? Ce serait super pour publier dans les blogs et sur Babelio
Marc


C'est chose faite et ce, grâce à Becdanlo :wink:

Image
Avatar de l’utilisateur
Ishtar
 
Messages: 3775
Inscription: Sam Nov 24, 2007 9:48 am
Localisation: Bruxelles

Messagepar Philipum » Jeu Fév 21, 2008 11:10 pm

C'est extraordinaire Carine le don que tu as de nous transporter ! Tu nous transportes ici dans le monde le l'Afrique profonde, la source de toute mystique : c'est unique ce que tu nous offres là !

Par rapport au texte, j'ai les mêmes sentiments que MarcF à propos de la première personne dans le prologue qui fait un peu bizarre (on ne retrouve plus la première personne par la suite) ; et le début un peu hésitant, ce qui est très difficile à éviter pour un roman. Je me demandais aussi une chose : le journaliste que Willy rencontre au tout début, qui veut faire une recherche sur un rite... (est-ce le Bwiti?)... il ne réapparaît plus et on l'oublie complètement. Est-ce voulu ?

J'ai une remarque à propos des noms des pygmées : je me demandais comment ils pouvaient avoir des noms bibliques/occidentaux comme Joseph ou Hector, alors qu'ils vivent dans une contrée si sauvage que même les autres tribus congolaises craignent de s'y aventurer.

À la page 107 à propos du Bwiti :
Citation:
Le Bwiti est une philosophie de la libération, il
permet à l’initié de devenir un Banzi70 et apporte surtout
la preuve visuelle et auditive de l’existence irréfutable de
l’Au-Delà, en supprimant la notion du temps : le présent,
le passé et le futur fusionnent comme dans un Univers
super lumineux
.

Je ne savais pas que les Pygmées Babingas avaient eu vent de la théorie de la relativité d'Einstein :lol:
Avatar de l’utilisateur
Philipum
 
Messages: 1584
Inscription: Jeu Nov 22, 2007 9:50 pm

Messagepar Ishtar » Ven Fév 22, 2008 8:11 am

Philipum a écrit :
Citation:
Je ne savais pas que les Pygmées Babingas avaient eu vent de la théorie de la relativité d'Einstein

Comme quoi Einstein n'a rien inventé :wink:

Philipum a écrit :
Citation:
J'ai une remarque à propos des noms des pygmées : je me demandais comment ils pouvaient avoir des noms bibliques/occidentaux comme Joseph ou Hector, alors qu'ils vivent dans une contrée si sauvage que même les autres tribus congolaises craignent de s'y aventurer

Bingo ! Tu as vu juste Philippe...
Je ne me voyais pas continuer à citer des noms du style Mediavilla Sabaté ou Banza Mukalay ou Bizi Bazouma. Il était plus facile pour moi et le lecteur de lire Aimée, Hector et Joseph.
Mais tu as parfaitement raison...

Philipum a écrit :
Citation:
le journaliste que Willy rencontre au tout début, qui veut faire une recherche sur un rite... (est-ce le Bwiti?)... il ne réapparaît plus et on l'oublie complètement. Est-ce voulu ?

Henri Morton Stanley n'est pas resté longtemps journaliste pour le compte du "New-York Herald"... il a pris goût à l'aventure et est devenu un grand explorateur... mais cela est une autre histoire.

En ce qui concerne la narration à la 1ère personne dans l'Avant-propos, c'est un peu voulu car je termine celui-ci par : "mais laissez-moi vous ranconter mon histoire... Je m'appelle Willy Thijs, j'ai 23 ans et je suis agent territorial pour le gouvernement belge au Congo..."
Cette histoire est une fiction et non une biographie. Willy Thijs n'a jamais existé, je ne pouvais pas continuer l'histoire à la 1ère personne me semble-t'il.
De plus, je tenais à cet avant-propos car il correspond à la suite du Chapitre 11.
Je voulais faire de cet ouvrage une sorte de boucle
Avatar de l’utilisateur
Ishtar
 
Messages: 3775
Inscription: Sam Nov 24, 2007 9:48 am
Localisation: Bruxelles

Messagepar Philipum » Ven Fév 22, 2008 9:26 am

Ishtar a écrit:
Je ne me voyais pas continuer à citer des noms du style Mediavilla Sabaté ou Banza Mukalay ou Bizi Bazouma. Il était plus facile pour moi et le lecteur de lire Aimée, Hector et Joseph.
Mais tu as parfaitement raison...


D'accord, mais je trouve quand même que c'est une drôle d'ironie qu'Aimée, la Pygmée qui se battra pour les croyances de son peuple et s'opposera à l'intrusion du christianisme, ait un père qui s'appelle Joseph...
Avatar de l’utilisateur
Philipum
 
Messages: 1584
Inscription: Jeu Nov 22, 2007 9:50 pm

Messagepar Ishtar » Ven Fév 22, 2008 9:45 am

:lol:
Tu sais Philippe, en finalité, toutes les ethnies ont été colonisées et évangélisées...
Avatar de l’utilisateur
Ishtar
 
Messages: 3775
Inscription: Sam Nov 24, 2007 9:48 am
Localisation: Bruxelles

Messagepar admin » Sam Fév 23, 2008 5:11 pm

Mundélé est passé dans la bibliothèque!

Les commentaires se font maintenant là-bas:

http://www.becdanlo.fr/forum/viewtopic.php?t=276

Ce fil est fermé

:wink:
Avatar de l’utilisateur
admin
Site Admin
 
Messages: 88
Inscription: Jeu Nov 22, 2007 9:34 pm

Précédente

Retourner vers Work in progress

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron