L'Appel de la Forêt

Jeux et créations par intéractions explosives

Messagepar becdanlo » Mar Jan 22, 2008 10:26 am

Trêve de petits riens, mon ami. Je te pardonne. Sortons plutôt de cet endroit qui sent le renfermé. Dehors on a reconstruit les jardins...

Dehors, il faisait plutôt frais maintenant... le soleil s'était à peine levé et une mince brume recouvrait encore le fleuve. On entendait la rumeur de la ville au loin. Un train ferraillait même sur le pont métallique et des convois de camions emportaient les corps des dernières victimes. On apprendra plus tard qu'il eut d'avantage de décès par panique que par les terribles évènements.

Il y avait effectivement du monde dans les jardins, une fillette portait un seau trop lourd pour elle. Morisette l'aida. Sa démarche était si belle et lorsqu'elle se pencha pour rendre le sceau à la gamine la courbure de son dos me fit frémir.

Le monde était à nouveau vivant. Je m'aperçus que je tenais encore en main les Gnomons, ce livre si énigmatique, quand tout à coup, une pensée me traversa l'esprit:

« Pourquoi n'es tu pas heureux du simple fait de vivre... »

Tout là-bas, Morisette et la fillette étaient parties dans une longue conversation...
Avatar de l’utilisateur
becdanlo
 
Messages: 6907
Inscription: Ven Nov 23, 2007 2:20 am
Localisation: Grenoble

Messagepar Ishtar » Mar Jan 22, 2008 2:48 pm

« Pourquoi n'es tu pas heureux du simple fait de vivre... »

C'est vrai après tout, je dois absolument retrouver un autre esprit.
Autant, j'étais plongé dans la mélancolie et l'abattement de ne plus rien comprendre à cette étrange histoire. Autant, je me dois de retrouver ma vraie place aux étages supérieurs.
Il me faut trouver, en premier lieu, une populace pour les haranguer de grande manière.

Morisette vient droit sur moi, interrompant le cours de mes pensées.
Je la regarde, lui sourit et lui dit :
- Ah Morisette ! Bénie sois-tu !
Tu m'as sauvé du plus profond désespoir.
Je te propose, la Belle, de rallier ma prochaine rébellion car je veux changer le Monde.
- Mais, tu as perdu la tête ! me dit-elle d'un air épouvanté.
- Oh non ! Viens avec moi Morisette !
Nous serons la bande de bannis la plus joyeuse.
Je t'enseignerai la laronnerie et la vraie philosophie.
- Mais, tu es fou !
- Et j'en suis fier, lui dis-je.
Car le génie n'est-il pas cousin de la folie.
Penses-y Morisette ! lui dis-je, en lui faisant un :wink:
Avatar de l’utilisateur
Ishtar
 
Messages: 3775
Inscription: Sam Nov 24, 2007 9:48 am
Localisation: Bruxelles

Précédente

Retourner vers Génération spontanée

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron