SEMAINE 1 - VIVRE ET AIMER

Exercices et trésors d'imagination sur consigne

Messagepar Christian Domec » Sam Jan 26, 2008 9:59 pm

Bonsoir,
becdanlo a écrit:
Qui se lance encore?


Comme disait Brel : "au suivant !"

C.
Avatar de l’utilisateur
Christian Domec
 
Messages: 627
Inscription: Mar Déc 25, 2007 2:20 pm

Messagepar Romane » Dim Jan 27, 2008 10:06 pm

Evidence...


Voici venu le temps de vivre
Le temps d’un autrement peut-être même le temps d’ailleurs

J’ai jeté mon silence aux ordures
En avalanche de mots ravalés de verbes fusillés
Les phrases comme des marées noires à noyer la gorge sous les non-dits
Si tellement longtemps
Si…

Et de mes mains trempées de rouge et d’or j’ai barbouillé les murs trop blancs
Déverrouillé les couleurs de l’aube et le ruissellement de ses murmures fredonnés
J’ai défroissé ma robe de misère et l’ai perlée de soie
Dénoué mes cheveux dans l’ivresse d’un chant de liberté
Et parfumé le creux de mes poignets de pavots printaniers

Entre les vieux murs sculptés d’un Blues
Qu’une voix chaude rythme en lentes coulées d’enfer
Le regard avalé par les cordes d’une guitare lancinante
Emportée par l’envol
Evidence...

Le temps d’un autrement peut-être même le temps d’ailleurs
Voici venu le temps d’aimer


Romane
Avatar de l’utilisateur
Romane
 
Messages: 931
Inscription: Mer Nov 28, 2007 8:09 pm
Localisation: Kilomètre zéro

Messagepar Ishtar » Dim Jan 27, 2008 10:18 pm

Romane... je ne sais que dire =D>
Avatar de l’utilisateur
Ishtar
 
Messages: 3773
Inscription: Sam Nov 24, 2007 9:48 am
Localisation: Bruxelles

Messagepar Romane » Dim Jan 27, 2008 10:44 pm

Merci de ton passage, Ishtar.
J'ai lu tous les textes, avant de me lancer. Ils possèdent chacun leurs trésors. J'adore, j'adore !
Avatar de l’utilisateur
Romane
 
Messages: 931
Inscription: Mer Nov 28, 2007 8:09 pm
Localisation: Kilomètre zéro

Messagepar becdanlo » Dim Jan 27, 2008 10:52 pm

En avalanche de mots ravalés de verbes fusillés
Les phrases comme des marées noires à noyer la gorge sous les non-dits


Pas de doute, il faut que je me mette à lire ton recueil dans la bibliothèque!

bravo!

:wink:
Avatar de l’utilisateur
becdanlo
 
Messages: 6907
Inscription: Ven Nov 23, 2007 2:20 am
Localisation: Grenoble

Messagepar Romane » Dim Jan 27, 2008 10:55 pm

Si tu es friand de prose poétique, tu risques d'être servi (désolée je m'aperçois que je ne sais pas si tu es un homme ou une femme, pardon si je me plante).

En tout cas merci, ça fait chaud au coeur.
Avatar de l’utilisateur
Romane
 
Messages: 931
Inscription: Mer Nov 28, 2007 8:09 pm
Localisation: Kilomètre zéro

Messagepar becdanlo » Dim Jan 27, 2008 10:59 pm

becdanlo est un homme... mais ça ne lui déplairait pas de renaître en femme... si la réincarnation existait!!
Avatar de l’utilisateur
becdanlo
 
Messages: 6907
Inscription: Ven Nov 23, 2007 2:20 am
Localisation: Grenoble

Messagepar Romane » Dim Jan 27, 2008 11:05 pm

becdanlo a écrit:
becdanlo est un homme... mais ça ne lui déplairait pas de renaître en femme... si la réincarnation existait!!


Je te comprends. Je préfère aussi être femme... mais à défaut d'être sûr que la réincarnation existe, je te file un tuyau... tu peux prendre une femme... c'est très agréable, qu'elles disent.
Avatar de l’utilisateur
Romane
 
Messages: 931
Inscription: Mer Nov 28, 2007 8:09 pm
Localisation: Kilomètre zéro

Messagepar aminelicia » Lun Jan 28, 2008 10:12 am

Tout ce que je viens de lire jusqu'à présent est très beau, romanesque et révèle des talents insoupçonnés. Que de poésie, que de charme, que de spontanéité. Merci pour tous ces beaux morceaux littéraires écrits avec talent. Il ne manque au tableau que Diégo et Voyelle.
aminelicia
 
Messages: 222
Inscription: Dim Nov 25, 2007 11:04 am
Localisation: Algerie

Messagepar MarcFenek » Mar Jan 29, 2008 12:03 am

Bon, allez, j'ai un peu de temps devant moi ce soir, j'essaie. :wink:



«Voici le temps de vivre !»
Le jeune capitaine, fraîchement auréolé d'une troisième barrette, regardait fièrement l'horizon rougissant.
Derrière lui, une jeune fille, qu'il avait choisie sans y penser, en entrant dans le hall d'une maison tout entière dédiée au repos du soldat. Elle regardait, indifférente, l'épaulette du fier combattant, qui commençait déjà à lui conter ses inénarrables exploits guerriers.
Elle s'approcha, passa ses bras autour de la taille de son compagnon d'une heure, frôlant à peine l'ouverture de son pantalon, d'un geste expert d'une suggestivité contenue.
Imperturbable, le frais promu lui expliquait avec force détails la folie stratégique qui lui avait permis de sauver le fort des hordes sauvages.
Elle posa ses lèvres sur son cou et entreprit de détacher la veste d'uniforme des épaules glorieuses. Et tandis qu'elle caressait le torse musclé de son futur amant, il lui exposait un gambit audacieux qui, par le sacrifice d'une seule patrouille, avait attiré l'ennemi dans une nasse tragique.
Et lorsque, plus tard, elle avait empoigné sa virilité en lui murmurant timidement son amour naissant, mimant la douceur d'une prude fiancée tout en usant de ses doigts experts de jeune professionnelle, le capitaine lui racontait comment, un jour, il serait fait Commandeur de la Légion d'Honneur par le Roi lui-même, après avoir repoussé les invasions barbares des proches colonies anglaises.

Le vieux général voyait la fin d'une longue et morne carrière. Son enthousiasme avait fui avec sa jeunesse, et sa mémoire avait oublié la date de sa dernière bataille. Tout juste savait-il qu'il avait été promu... mais à quel grade ?
La veuve de son ami le colonel se tenait à ses cotés. Elle était belle encore, et il le découvrait enfin.
Elle lui parlait du cher défunt, de sa bravoure et de sa droiture, et lui demandait encore le conte de leur dernier combat, leur victoire sur les... Oh, elle savait mieux que lui de quel ennemi il avait pu s'agir !
Il prit ses mains et les baisa délicatement. Et doucement, comme une découverte mystérieuse, il chuchota :
«Voici venu le temps d'aimer.»



(Au passage, j'avais une autre chanson de Brel dans la tête, je vous laisse deviner laquelle...)
Dieu créa l'homme. Puis, Elle se dit : «Je peux faire mieux !»
Et Elle créa la femme.
Avatar de l’utilisateur
MarcFenek
 
Messages: 119
Inscription: Dim Nov 25, 2007 6:55 pm
Localisation: fr-FR

Messagepar Romane » Mar Jan 29, 2008 12:59 am

arf ! J'aime. Forcément, puisqu'en ce court texte j'y trouve une palette émotionnelle riche et encline à faire rêver imaginer. Donc j'aime.
Avatar de l’utilisateur
Romane
 
Messages: 931
Inscription: Mer Nov 28, 2007 8:09 pm
Localisation: Kilomètre zéro

Messagepar Ishtar » Mar Jan 29, 2008 8:02 am

MarcFenek a écrit :
Citation:
La veuve de son ami le colonel se tenait à ses cotés. Elle était belle encore, et il le découvrait enfin

Ces hommes qui ne voient jamais rien pppfffttt

Texte très suggestif en effet... Excellent Marc :wink:
Avatar de l’utilisateur
Ishtar
 
Messages: 3773
Inscription: Sam Nov 24, 2007 9:48 am
Localisation: Bruxelles

Messagepar Philipum » Mar Jan 29, 2008 10:31 am

MarcFenek a écrit:
Et doucement, comme une découverte mystérieuse, il chuchota :
«Voici venu le temps d'aimer.


La gachette rapide, mais plutôt lent à la détente le pauvre :lol: Je me demande bien à quoi cela sert d'avoir un ambition démesurée si ce n'est pas pour profiter un max des douces attentions des filles :wink:

Merci Marc, un pur plaisir !
Avatar de l’utilisateur
Philipum
 
Messages: 1584
Inscription: Jeu Nov 22, 2007 9:50 pm

Messagepar becdanlo » Mar Jan 29, 2008 11:12 am

Oui, bravo MarcFenek!
Il y a du "Stendhal" dans ton texte (sourire). En tout cas une belle mise en scène.

Mine de rien, pour un coup d'essai, cette première semaine est un coup de maître avec pas moins de 8 participants!

Si ça continue sur cette lancée, on va pouvoir se faire un petit recueil du coté de la bibliothèque?

:wink:
Avatar de l’utilisateur
becdanlo
 
Messages: 6907
Inscription: Ven Nov 23, 2007 2:20 am
Localisation: Grenoble

voici le temps de vivre

Messagepar voyelle » Mer Jan 30, 2008 6:11 pm

— Voici le temps de vivre !

Lui lança l'animatrice tout en l'amenant au milieu des autres. Vivre ?
C' est quoi vivre ? Il avait quatre vingt quatre depuis hier, et depuis cinq ans, déjà, il était greffé (ou presque) dans son fauteuil roulant. Autour de lui il y avait que des vieux et des vieilles tous plus tremblotant les uns que les autres. La maison de retraite n'offrait que ce spectacle désolant. Lentement et non sans douleur, il tenta de trouver son mouchoir enfoui dans sa poche. Cela lui pris au moins plus de dix minutes, tant sa main qui, tordue par les rhumatismes empêchait le geste.
Devant lui, l'animatrice posa un bol de lait chaud avec un biscuit tendre.

— Voila, papi votre petit goûter.

Mais, pourquoi lui dire :"Papi", il n'était pas son papi, il était un homme,
un homme vieux, mais pas le papi de tout le monde. Il avait un nom, une identité. Il s'appelait Patrick, Patrick Lesfand. Pourquoi, les infantiliser ainsi ???
Il laissa le lait se refroidir dans le bol.

— Alors ? Papi ? On ne boit pas son lait chaud ?

Non, il ne boirait pas le lait, il en avait cure du lait. On ne lui avait jamais demandé ce qu'il souhait. "Ils" avaient programmé le lait, et voilà tout. Le lait chaud de quatre heures. Alors, lui, il avait résisté. C'était le peu de résistance dont il était encore capable. C'était une manière de se raccrocher à la vie. pour lui c'était important. Les autres, tous les autres, les tremblotants le regarder avec dans les pupilles, un brin d'admiration. Cela le nourrissait un peu. Pas beaucoup, seulement un peu.

Il redressa son dos et jeta un regard fier sur l'assemblée, sur toutes ces silhouettes qui refusaient les portes de la mort, les portes du départ...
Soudain, non loin de lui, presque derrière, assise elle aussi dans son fauteuil roulant, il aperçu le sourire de Rosemonde. Rosemonde avait cette capacité d'offrir son sourire comme d'autres offrent un cadeau. C'était un sourire plein, généreux et réconfortant. Ce jour là, il y avait quelque chose en plus dans ce sourire, un je ne sais quoi, de subtile invitation. Patrick Lesfand se redressa un peu plus, et lui tendit sa vieille main.

Voici le temps d'aimer,
se dit-il...
voyelle
 
Messages: 668
Inscription: Mer Déc 12, 2007 6:36 pm
Localisation: Là, dans le sud

PrécédenteSuivante

Retourner vers Défis

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron