SEMAINE 2 - LA QUETE DE LA FLEUR BLEUE

Exercices et trésors d'imagination sur consigne

SEMAINE 2 - LA QUETE DE LA FLEUR BLEUE

Messagepar Ishtar » Mer Fév 06, 2008 8:01 am

LA QUETE DE LA "FLEUR BLEUE"

Tout comme Heinrich von Ofterdingen, écrivez le récit d'un rêve où le héros y traverse des paysages merveilleux, pour y découvrir auprès d'une source, une étrange fleur bleue.
Laissez la puissance de votre imagination ouvrir les portes d'un monde intemporel...

A vos plumes :wink:
Dernière édition par Ishtar le Jeu Fév 07, 2008 10:44 pm, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Ishtar
 
Messages: 3775
Inscription: Sam Nov 24, 2007 9:48 am
Localisation: Bruxelles

Messagepar Ishtar » Mer Fév 06, 2008 5:38 pm

C'est un rêve, toujours le même... qui me poursuit.
C'est dans un décor sauvage, rocheux et boisé à la fois, où coule une source, que j'emprunte un chemin de pierres qui m'amène à une cabane de bois.
Dans cet endroit perdu, j'ai un rendez-vous avec une magicienne. Elle est assise sur une chaise basse, travaillant de la laine. Je marche vers elle sans bruit, le coeur gonflé d'espoir et d'amour.
En débouchant de la forêt, je traverse le jardin des chimères et, la poitrine gonflée d'angoisse, j'arrive à elle et m'effondre, la tête sur ses genoux. Je sens sa main dans mes cheveux. C'est presque trop doux.
Je ferme les yeux pour mieux sentir ce qui va se passer. Je me donne entièrement, elle peut faire de moi tout ce qu'elle veut.
Son geste se raffermit, ce n'est plus une caresse mais bel et bien une prise... elle serre l'étau de ses doigts de plus en plus. Ma tête va éclater et je le souhaite de toute mes forces. Qu'elle explose, qu'elle se vide de ses démons.
Soudain, mon cri de douleur... et ma boîte cranienne, trop petite pour contenir tout ce que j'y ai enfermé, s'est ouverte comme une bonbonnière. Je vois les petites parcelles de mon cerveau se disperser à tous les vents et s'agglutiner sur une étrange fleur bleue, dont le bouton floral est encore fermé.
J'entends comme un obsédant tic-tac d'un compte à rebours et dont l'explosion magique fait frémir la belle fleur. Je l'ausculte et je suis de près son épanouissement... lorsque soudain, le bouton s'ouvre et je peux entrevoir entre les pétales mon visage.
Je me regarde indéfiniment. Je me sens calme et soulagée.
Ce rêve éveillé est fou...
Avatar de l’utilisateur
Ishtar
 
Messages: 3775
Inscription: Sam Nov 24, 2007 9:48 am
Localisation: Bruxelles

Messagepar aminelicia » Jeu Fév 07, 2008 10:40 pm

Je ne connais pas cet auteur. Mais en cherchant avec Google, j'ai trouvé qu'il s'agit d'un écrivain allemand du 19 ème. Je crois que sa prose est pleine de poésie. Ses textes sont fort évocateurs et portent beaucoup de symboles significatifs.
aminelicia
 
Messages: 222
Inscription: Dim Nov 25, 2007 11:04 am
Localisation: Algerie

Messagepar voyelle » Ven Fév 08, 2008 3:22 pm

Il fait froid, l’air me pique les doigts, tandis que mes pieds écrasent malgré eux le sentier. Je gobe une goulée de cet air frais et silencieux. Que c’est bon. C’est vraiment la saison que je préfère, l’automne.
L’environnement est chargé de parfums, mais celui que je trouve le plus passionnant, c’est bien celui de ses feuilles qui finissent leur vie sur la terre noire.
Les montagnes s’étirent sans fin avec une majesté débordante. C’est inoui, la nature, inouï de beauté. Ce lieu m’émeut non seulement pas sa puissante, mais par ce qu’il dégage. Une sorte d’éternité. Le Val d’Escreins. Que rêver de plus que de finir là ? Que mes cendres, un jour, s’accrochent une seconde à la branche d’un chêne avant de terminer leurs courses dans le soleil qui commence à se lever.

J’aimerai avoir la capacité de happer cette beauté afin de la garder longtemps et avec précision dans ma mémoire, dans mes cellules. Précision, c’est difficile, je le sais, je l’ai tenté bien des fois.
Il s’agit plutôt de retrouver les sensations, cela est possible. J’ouvre à nouveaux mes yeux le plus possible et je bois avec intensité la nature qui s’offre. Au loin, j’ entend un oiseau, il s’éveille. Son chant pétille. Je reprends ma marche en espérant faire le moins de bruit possible afin de ne déranger aucune vie. La montée est rude. Je suis déjà fatiguée, mais cela n’est pas important. Je continue néanmoins. La nature, si l’on est disponible, est une véritable rencontre. Une belle rencontre. Une joie. Il suffit d’être disponible. Je le suis.

Mes mots sont bien pauvres pour décrire cet espace. Je les cherche ces mots, mais je ne les trouve pas. Ils sont rangés, enfouis. Tant pis pour eux, ou pour moi.

Le sommet n’est plus très loin maintenant. Une roche grise arrondit sa tête au soleil. A ses côté, je perçois une petite silhouette. C’est une marmotte qui, sur ses pattes arrière me guette. Ne crains rien, je ne te ferai aucun mal. Elle reste debout, longtemps, son museau au vent. A nouveau, je m’assoie non pas pour me reposer, mais pour me délecter encore plus fort, et je respire très fort aussi. Pour le plaisir.

Je quitte les derniers épicéas, me voilà au sommet. La vallée bruissante s’étend à mes pieds. Certains instants devraient durer toute une vie, ou presque.

Dans la mousse, elle est là, elle aussi. Bleue. La fleur.

Plus bleue que le bleu de Matisse. Je m’allonge pour mieux la contempler. Dans son cœur aérien des pastels jaunes et noirs s'étreignent. Je voudrais devenir cette fleur là, je regarde alors ce qu’elle regarde. Le ciel clair, avec un seul nuage presque transparent qui s’effiloche...




Chut... Ne me dérange pas... Voilà le soleil qui descend... Non, je ne rentre pas. Non. Les ombres étirent leur long cou... J'ai froid, ce n'est pas important...
voyelle
 
Messages: 668
Inscription: Mer Déc 12, 2007 6:36 pm
Localisation: Là, dans le sud

Messagepar aminelicia » Ven Fév 08, 2008 5:52 pm

Le jour se lève et avec lui, une brise légère s'est mise à souffler. Il faut que je parte. Dans mon rêve, j'avais bien vu cette rose des sables enfouie au fond du désert. Les brèves images ayant traversé mon esprit pendant mon sommeil ne m'avaient permis d'apercevoir que vaguement, les silhouettes fuyantes d'antilopes en train de sauter par dessus les dunes de sable.
Et aussi, un extraordinaire spectacle où se côtoyaient des oasis pleines d'ombres et de lumières, avec leurs palmiers dont les contours se projetaient sur le sol.
Mais dans la splendeur du jour naissant, il y avait comme une brume épaisse qui m'empêchait de scruter plus attentivement, tous les détails des scènes qui se jouaient devant moi et d'un monde sorti de sa torpeur.

C'est pourquoi, il fallait que je parte, que je parcours toutes ces distances désertiques. Là-bas, par delà les gorges rocheuses aux pentes abruptes, par delà l'horizon infini et sans bornes, je savais que près d'une source à l'eau pleine de fraîcheur, je retrouverai enfin le joyau tant recherché désespérément depuis mon enfance. Dans les profondeurs du désert où la vie se perdait parmi les étoiles, il y avait mon rêve qui m'attendait au milieu des dunes et de l'immensité du ciel.
Ce n'est que lorsque les ténèbres du soir s'épaissirent de nouveau que j'arrivais à destination, exténué mais heureux d'avoir franchi tant d'obstacles. C'est à ce moment là que je vis soudain surgir sous mes yeux, comme un mirage, une source aux eaux abondantes, au milieu d'un jardin chargé de plantes exotiques. L'atmosphère dégageait des effluves de parfum et d'arôme tandis que là-haut, des rossignols chantaient des airs envoûtants et magiques. A défaut de la rose des sables entrevue dans mon songe, il y avait une très belle fleur, dont le bleu intense et la beauté féérique tranchait avec tout le reste de la verdure et des arbres fruitiers.

Elle était d'un tel éclat que celui-ci éclipsait tout le cadre environnant. Je compris que j'avais atteint le rêve de mon rêve. Car, les pétales de la fleur s'écartèrent sous le souffle d'une brise invisible, et je vis alors apparaître le visage délicat et épanoui d'une femme éblouissante.
aminelicia
 
Messages: 222
Inscription: Dim Nov 25, 2007 11:04 am
Localisation: Algerie

Messagepar Ishtar » Ven Fév 08, 2008 6:05 pm

Ah Yacine ! Que c'est beau !
Vous avez une sensibilité unique et bien réelle pour vous exprimer ainsi...
Avatar de l’utilisateur
Ishtar
 
Messages: 3775
Inscription: Sam Nov 24, 2007 9:48 am
Localisation: Bruxelles

Messagepar aminelicia » Ven Fév 08, 2008 6:25 pm

Mais Carine, vous ne le savez pas peut-être, mais vous aussi, vous êtes d'une délicatesse extrême et d'une touchante sensibilité dans votre écriture. Il y a comme une élégance particulière qui se dégage de votre expression. Et vous lire est toujours un plaisir.
aminelicia
 
Messages: 222
Inscription: Dim Nov 25, 2007 11:04 am
Localisation: Algerie

Messagepar Philipum » Ven Fév 08, 2008 9:06 pm

Ah non, moi ce texte ne me plaît pas. Que recèle-t-il d'autre que de jolies images et des mots enrobés dans du miel ? Cela me donne une impression plutôt mièvre.

Et puis, où est la quête ? Il y a un paragraphe pour le rêve, une phrase pour le voyage, et tout le reste est dédié à l'heureux accomplissement de ce rêve.
Est-il intéressant de savoir que le héros a atteint le bonheur lorsque l'on ne sait rien des innombrables embûches, (et doutes) se trouvant sur le chemin ?
Avatar de l’utilisateur
Philipum
 
Messages: 1584
Inscription: Jeu Nov 22, 2007 9:50 pm

Messagepar aminelicia » Ven Fév 08, 2008 10:04 pm

L'essentiel pour moi n'était pas d'écrire un best-seller. Je ne possède pas cette prétention et je suis loin d'avoir les qualités d'un écrivain de talent. Je laisse ce soin aux génies et aux célébrités de la plume. Je voulais juste donner libre cours à mon imagination quelques minutes et vagabonder un peu dans le sud algérien où j'ai tant vécu.
Et animer un peu le site pour lui donner plus de vivacité. J'ai trouvé la proposition assez originale. et ayant lu le texte de Novalis sur le net grâce à mes recherches avec Google, je m'en suis tout simplement inspiré.
Ce court texte m'a paru fort évocateur d'une situation précise dans un contexte donné. J'ai essayé tout simplement de l'imiter et reprendre à mon compte, d'une autre manière, cette histoire de "fleur bleue" .
Je ne conteste nullement la critique surtout lorsque qu'elle est pleine d'arguments positifs et respectueuse de la personnalité de l'auteur.
Je trouve au contraire qu'elle est bien utile et enrichissante dans la plupart des cas.
Mais maintenant, de là à affirmer que ma contribution est "mièvre", cela relève à mon avis d'une analyse superficielle, superfétatoire et sans fondement.
aminelicia
 
Messages: 222
Inscription: Dim Nov 25, 2007 11:04 am
Localisation: Algerie

Messagepar Philipum » Sam Fév 09, 2008 10:12 am

aminelicia a écrit:
Mais maintenant, de là à affirmer que ma contribution est "mièvre", cela relève à mon avis d'une analyse superficielle, superfétatoire et sans fondement.


Je n'ai rien affirmé de la sorte. Relis bien mon propos : j'ai dit quelle me donnait une impression plutôt mièvre.
Avatar de l’utilisateur
Philipum
 
Messages: 1584
Inscription: Jeu Nov 22, 2007 9:50 pm

Messagepar Philipum » Sam Fév 09, 2008 11:42 am

aminelicia a écrit:
Je ne conteste nullement la critique surtout lorsque qu'elle est pleine d'arguments positifs et respectueuse de la personnalité de l'auteur.


Il faut bien préciser que c'est le texte que je critique et non pas l'auteur. Et je ne le fais qu'à partir de mes propores impressions, qui sont bien différentes de celles d'Ishtar par exemple.

Le texte d'Ishtar ma beaucoup plus parlé. Incroyable, ce rêve, un rêve dans le vrai sens du terme : fou, plein d'associations invraisemblables qui ont quand même du sens, indescriptible, et pourtant il est là, écrit.

Le texte de voyelle m'a également beacoup parlé, pour l'amour de la nature qu'il dégage. L'effort de la marche, le plein air, les petites impressions subtiles du monde minéral, animal, puis végétal, tout cela est rendu avec beaucoup de simplicité.
Avatar de l’utilisateur
Philipum
 
Messages: 1584
Inscription: Jeu Nov 22, 2007 9:50 pm

Messagepar Ishtar » Sam Fév 09, 2008 1:39 pm

Tu sais Philippe, tout le monde y va de sa propre sensibilité, en étant simplement inspiré par une phrase...

philipum a écrit :
Citation:
Et puis, où est la quête ?

Par quête, l'on peut comprendre : suivre un chemin pour accéder quelque part mais aussi la recherche d'une vérité ou d'une connaissance salvatrice ou encore comme une forme de pensée.
A mes yeux, la quête est là dans le texte de Yacine...
Avatar de l’utilisateur
Ishtar
 
Messages: 3775
Inscription: Sam Nov 24, 2007 9:48 am
Localisation: Bruxelles

Messagepar voyelle » Sam Fév 09, 2008 4:43 pm

Je trouve intéressant de s'autoriser à faire des retours qui ne soient pas forcément en accord avec l'auteur. Là, je pense, nous pouvons avancer chacun et chacune. Restons vigileants surtout à faire bien la différence entre soi et ce que l'on écrit.

En ce qui concerne mon propre texte, j'émettrais un avis.
En effet, j'ai omis une partie de la consigne, car il s'agissait d'un rêve. J'aurais pu (éventuellement) alors finir par :

"... j'ai froid, ce n'est pas important. Je tire sur ma couverture, elle enveloppe complètement ma tête..."

Simple exemple bien sur.
Mais, de fait, j'aurais fait un petit signe de retour à la réalité, la réalité d'un lit. Cela aurait créer un peu d'ambiguité.
(Certains lecteurs se seraient en effet demandé, si la randonneuse avait réellement amené une couverture, ou s'il s'agissait d'un lit.)

Autorisons nous aussi à analyser nos propres textes. L'exigence me paraît essentielle pour avancer.

:)
voyelle
 
Messages: 668
Inscription: Mer Déc 12, 2007 6:36 pm
Localisation: Là, dans le sud

Messagepar Philipum » Sam Fév 09, 2008 5:20 pm

voyelle a écrit:
En effet, j'ai omis une partie de la consigne, car il s'agissait d'un rêve.


Mais il s'agit en effet d'un rêve, puisque nous ne sommes pas sur cette montagne, nous lisons seulement ton texte et rêvons :wink: et toi, en l'écrivant, au présent et à la premiÈre personne, vivais-tu réellement cette promenade ?
Avatar de l’utilisateur
Philipum
 
Messages: 1584
Inscription: Jeu Nov 22, 2007 9:50 pm

Messagepar voyelle » Sam Fév 09, 2008 5:32 pm

Non, évidemment Philipum, il s'agit cependant d'un lieu que je connais et qui m'éblouit pas sa beauté, et par son univers sauvage.
Le lecteur peut effectivement rêver, mais, l'auteur se devait de décrire un rêve.
voyelle
 
Messages: 668
Inscription: Mer Déc 12, 2007 6:36 pm
Localisation: Là, dans le sud

Suivante

Retourner vers Défis

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron