SEMAINE 2 - LA QUETE DE LA FLEUR BLEUE

Exercices et trésors d'imagination sur consigne

Messagepar Romane » Sam Fév 09, 2008 7:26 pm

Fleurs noires
Elles émergent de nulle part, s’érigent vers les drapés d’en-haut
Comme des mains elles oscillent, menaçantes et magnifiques
Royales
Et du sombre de leurs pétales épais d’où émane un chant de guerre
Elles dansent imperceptiblement leur boléro
Le boléro de l’enfer
Somptueux
Parées de la beauté inouïe dont seuls les leurres savent se repaître, de cette beauté meurtrière, destructrice, au bout de leurs lèvres enjôleuses le sourire d’un néant que je ne comprends pas,
Elles dansent…

Somnambulique, je marche
Je marche éperdue, je marche indicible, je marche avec, profondément enfouies dans mon ventre-mémoire, les verts des bois et des sentiers terreux, les senteurs humides des mousses frémissantes de leur vie de mousses par-dessous les bras feuillus, autre ciel, autre monde, autre marche…
Mes pieds n’effleurent pas le sable des fleurs noires
N’effleurent pas…
Avec, dans mon ventre plombé par le scellement d’un baiser chaud, le cercle profond d’un cri…

Des mains sanglantes ont maculé le désert
Rouge sombre, rouge mal, à ronger l’ocre de sa peau de poussières

Cailloux de tout ce temps fossilisé, formes sans destination que celles que lui donne la déchirure des orages
Cailloux blancs, cailloux gris
Aux pieds des noires ravageuses
Ils ne me blessent plus, comment le pourraient-ils, j’ai bu l’eau fraîche d’un lac lisse là-bas
Mes pieds me portent par-dessus leurs tranchants, leurs morsures, leur condamnation, oui, je marche…

Je marche…

L’horizon mange l’ici, comme si tout d’un coup s’étaient franchies les distances
Et les chants trompeurs des fleurs noires dans leur robe d’ébène ne percent déjà plus l’envol des oiseaux,
Ne troublent plus la route de soie blonde que traverse l’onde généreuse d’une aube inattendue

Soudain, elles sont là
Deux
Bleues
Puisant leur force dans la mer de tes yeux…


Romane
Avatar de l’utilisateur
Romane
 
Messages: 931
Inscription: Mer Nov 28, 2007 8:09 pm
Localisation: Kilomètre zéro

Messagepar Diego Ortiz » Dim Fév 10, 2008 8:42 pm

Les Romantiques. Novalis. La Prinzessin Brambilla. Werther. Tout un programme. On nous l'avais enfoncé dans la tête à coups de menaces. Passeras pas l'année. Désormais chaque fois que je pars en promenade j'aménage mes itinéraires afin de ne tomber sur rien qui me rappelle ces mauvais souvenirs. Pas de tour en ruine couverte de lierre. Ni de puits mystérieux, ni de tombe isolée, ni de banc parfaitement dissimulé dans le labyrinthe de buis des jardins anglais, ceux du "Meurtre", si cela vous dit encore quelque chose. Dès que j'entends parler de Fleurs Bleues je sors mon sécateur.

Pas si facile. Depuis quelque temps nous sommes à nouveau entourés d'une génération d'enfants qui s'amusent d'un rien et posent des questions à tout bout de champ. Après le temps des primevères, puis bien d'autres, on passe du jaune outrancier à des teintes plus profondes. Et voici les iris, hein, qui dardent leurs tentacules. Bleu iris. Tout un programme. La jeune promeneuse s'assied, et pour ainsi dire se pâme. Ne me regarde même pas. Je l'entends murmurer : "Un jour il m'offrira cela".

Ah, perversité des fleurs !
Avatar de l’utilisateur
Diego Ortiz
 
Messages: 419
Inscription: Mar Déc 25, 2007 6:23 am
Localisation: Genève

Messagepar Philipum » Mer Fév 27, 2008 10:56 pm

Il était une fois un petit démon. Il était petit, nerveux, malin et méchant. Il ne demandait pas grand chose ; le malheur d'une vie simple lui suffisait. Il avait pour discipline d'accomplir au moins une mauvaise action par jour.

Mais voilà qu'un après-midi, pendant sa sieste, il fit un rêve étrange. Il rêva d'une magnifique fleur bleue. Et à son réveil, il ne parvint pas à chasser de son esprit l'image si nette de cette fleur bleue. La beauté n'avait pas sa place dans la vie du petit démon ; les fleurs, encore moins. Poutant, cette image l'obnubila ; elle le poursuivit jour et nuit, si bien qu'il ne trouvait plus le sommeil, et ne pouvait plus se concentrer sur ses mauvaises actions. Un beau jour, épuisé, il se résigna : il fallait qu'il parte à la recherche de cette fleur bleue.

Mais la fleur se trouvait à l'autre bout du monde. Il dut franchir des chaînes montagneuses enneigées en plein hiver ; il dut traverser à la rame des océans tourmentés par la tempête ; il dut franchir des déserts secs et brûlants. Il finit par arriver au bout de son périple : au sein d'une jungle humide infestée de serpents et de scorpions, au milieu d'une clairière entourée de ronces impénétrables, là, devant lui, poussait la fleur bleue, encore plus éclatante que dans son rêve. Enfin, elle allait être sienne, à lui tout seul, son bijou, son trésor inestimable.

Mais au moment même où le petit démon allait cueillir la fleur, un ange descendit du ciel et l'écrasa avec son talon. L'ange sourit et dit, un peu pour lui-même : "Je ne sais pas pourquoi, j'en avais besoin ; cela fait un bien fou !".
Avatar de l’utilisateur
Philipum
 
Messages: 1584
Inscription: Jeu Nov 22, 2007 9:50 pm

Messagepar Ishtar » Ven Mar 07, 2008 9:38 am

Lumière et Ténèbres ! Ton texte Philippe est très représentatif de cette dualité cosmique... Le Bien et le Mal !
Avatar de l’utilisateur
Ishtar
 
Messages: 3775
Inscription: Sam Nov 24, 2007 9:48 am
Localisation: Bruxelles

Messagepar Philipum » Ven Mar 07, 2008 10:53 am

Ishtar a écrit:
Le Bien et le Mal !


Le Mien et le Bal !
Avatar de l’utilisateur
Philipum
 
Messages: 1584
Inscription: Jeu Nov 22, 2007 9:50 pm

Messagepar Romane » Ven Mar 07, 2008 1:40 pm

L'histoire mériterait d'être longuement développée en conte pour enfants, et la chute y serait tout à fait à sa place, parce que je ne sais pas si vous l'avez constaté, mais que de cruauté dans les histoires pour les petiots !

J'adore la chute !
Avatar de l’utilisateur
Romane
 
Messages: 931
Inscription: Mer Nov 28, 2007 8:09 pm
Localisation: Kilomètre zéro

Précédente

Retourner vers Défis

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron