je me souviens

Exercices et trésors d'imagination sur consigne

Messagepar azul47 » Dim Juin 01, 2008 6:51 pm

Ah ben flute alors, j'avais pas fini, j'en étais juste à l'aube de la vie. Ça m'apprendra à travailler le week-end (lol).

Bon, ben je vais prendre l'exemple que tu proposes, je sais pourquoi le cheval devait rester blanc... Non, je peux pas ? Je vais en prendre un autre alors. :D
Il est difficile d'attraper un chat noir dans une pièce sombre, surtout lorsqu'il n'y est pas.
Avatar de l’utilisateur
azul47
 
Messages: 400
Inscription: Ven Mar 07, 2008 9:09 pm
Localisation: lot et garonne

Messagepar voyelle » Dim Juin 01, 2008 10:43 pm

Mais, ce n'est pas grave, Azzzzzzzzzzzzzzzul, justement, de fait qu'il y est deux fils (suggérés pas Is, concernant "je me souviens) ) tu peux continuer ici, puis poursuivre dans l'autre. :)
voyelle
 
Messages: 668
Inscription: Mer Déc 12, 2007 6:36 pm
Localisation: Là, dans le sud

Messagepar azul47 » Dim Juin 01, 2008 10:48 pm

Ah bien, pour une fois que je suis prolixe ! Je reprends le cours de ma pensée demain...
Il est difficile d'attraper un chat noir dans une pièce sombre, surtout lorsqu'il n'y est pas.
Avatar de l’utilisateur
azul47
 
Messages: 400
Inscription: Ven Mar 07, 2008 9:09 pm
Localisation: lot et garonne

Messagepar Romane » Dim Juin 01, 2008 10:52 pm

En tout cas, tu inspires, Azul. :wink:
Avatar de l’utilisateur
Romane
 
Messages: 931
Inscription: Mer Nov 28, 2007 8:09 pm
Localisation: Kilomètre zéro

Messagepar azul47 » Lun Juin 02, 2008 11:23 am

Je me souviens de la croix dans le jardin, qui marquait la tombe d’une amie fidèle.
Je me souviens des lézards dont on coupait la queue, sous prétexte qu’elle repoussait.

Je me souviens des têtards capturés les mains en coupe dans la marre, élevés dans une vieille casserole dans l’espoir de les voir devenir tritons.
Je me souviens que le soleil, sensé les réchauffer, évaporait toute l’eau et ne laissait que des petits tas séchés sur le fond émaillé.

Je me souviens des courses folles dans les champs, de mes pieds nus dans les labours.
Je me souviens de cette impression de liberté totale, jamais égalée, de ma joie criée aux quatre vents, de ma mère qui accourait, affolée, sur le perron.

Je me souviens du bruit du vent dans les peupliers, du chant de la source qui coulait à leurs pieds.
Je me souviens de l’ombre arrivant au grand galop dans la prairie, quand les nuages cachent le soleil.
Je me souviens des heures passées, les yeux fixés sur l’horizon, à façonner des rêves insensés.

Je me souviens du vieux chêne centenaire, de mes folles escalades jusqu’aux branches les plus hautes et les plus fines, jusqu’à toucher le ciel.
Je me souviens de ma mère, sciant les branches basses, croyant ainsi annuler le danger.
Je me souviens de l’inconscience de la jeunesse.

Je me souviens de la table à savonner sous le chêne.
Je me souviens que j’y attendais ma mère, les soirs d’hiver, quand la nuit tombe de bonne heure.
Je me souviens de cette sensation, assise en tailleur, emmitouflée dans une vieille cape, protégée des éléments, protégée de tout.
Je me souviens de l’étonnement de ma mère, qui se demandait pourquoi je l’attendais dans le froid.

Je me souviens du hangar et de ses planches fatiguées, adossées contre le mur de ma chambre.
Je me souviens que la pluie accompagnait mes rêves, en pianotant sur les tôles de fortune.

Je me souviens de mes jeux avec ma sœur, ma complice.
Je me souviens de nos inventions rimées : « J’ai beaucoup aimé les mets de mémé. » « Ces bonbons au charbon sont vraiment bons. » ô_ô

Je me souviens de mon oncle qui venait manger chez nous, certains midis.
Je me souviens de son opinel qu’il frappait sur le coin de la table avant de l’ouvrir.
Je me souviens de ces trois coups qui ouvraient le rideau sur nos fous rire : « Mais qu’est-ce qu’elles ont à rire ces morpionnes ? »
Je me souviens de la croix sur le pain, avant de l’entamer, vieille croyance paysanne, pour qu’il dure plus longtemps.

Je me souviens de Fanny, la noire jument de trait.
Je me souviens que j’aidais le fermier aux travaux des champs.
Je me souviens que je tenais les guides, tandis qu’il maniait la houe, la herse ou le butoir.
Je me souviens du jour où il a jeté un sac de jute sur le large dos, une fin d’après-midi, après le travail.
Je me souviens de ses mains en coupe pour m’aider à monter, du bonheur indicible à me retrouver là-haut, si près de mon rêve secret, dans l’odeur enivrante de la sueur, les doigts cramponnés à la crinière : Mon premier plus beau souvenir.

Je me souviens du regret doux-amer des choses qui ne seront plus.
Il est difficile d'attraper un chat noir dans une pièce sombre, surtout lorsqu'il n'y est pas.
Avatar de l’utilisateur
azul47
 
Messages: 400
Inscription: Ven Mar 07, 2008 9:09 pm
Localisation: lot et garonne

Messagepar voyelle » Lun Juin 02, 2008 11:46 am

Et bien Azul, tu es une belle amoureuse de la nature et de la vie,
beaucoup d'écoute, d'observation, et de sensibilité de ce qui t'entoure, je trouve.
voyelle
 
Messages: 668
Inscription: Mer Déc 12, 2007 6:36 pm
Localisation: Là, dans le sud

Messagepar azul47 » Lun Juin 02, 2008 1:17 pm

Mère Nature a toujours été ma plus grande source d'inspiration. Elle me connait bien, elle m'a vue grandir :wink:
Il est difficile d'attraper un chat noir dans une pièce sombre, surtout lorsqu'il n'y est pas.
Avatar de l’utilisateur
azul47
 
Messages: 400
Inscription: Ven Mar 07, 2008 9:09 pm
Localisation: lot et garonne

Messagepar voyelle » Mer Juin 04, 2008 9:41 pm

Ah lait voeux nez haix, dés peau zé veaux sous veux hir, chat 1 hé chat une ! Sert thym, eau raie t'il 1 peu deux fris l'eau zi thé ? Jean soeur hé haie thon nez !!!
voyelle
 
Messages: 668
Inscription: Mer Déc 12, 2007 6:36 pm
Localisation: Là, dans le sud

Messagepar Christian Domec » Mer Juin 04, 2008 9:52 pm

voyelle a écrit:
Ah lait voeux nez haix, dés peau zé veaux sous veux hir, chat 1 hé chat une ! Sert thym, eau raie t'il 1 peu deux fris l'eau zi thé ? Jean soeur hé haie thon nez !!!


Voyelle, il me semble que tu oublies des liaisons.

C.
Avatar de l’utilisateur
Christian Domec
 
Messages: 627
Inscription: Mar Déc 25, 2007 2:20 pm

Messagepar voyelle » Jeu Juin 05, 2008 9:18 am

:oops: :oops: :oops:
voyelle
 
Messages: 668
Inscription: Mer Déc 12, 2007 6:36 pm
Localisation: Là, dans le sud

Messagepar Romane » Jeu Juin 05, 2008 1:40 pm

Azul, lire tes "je me souviens" est un bonheur dont tu n'as pas idée.
Avatar de l’utilisateur
Romane
 
Messages: 931
Inscription: Mer Nov 28, 2007 8:09 pm
Localisation: Kilomètre zéro

Messagepar azul47 » Jeu Juin 05, 2008 6:21 pm

Ah Boui ? :oops:
Pour une fois que j'arrive à parler de moi sans détours... Une première !
Il est difficile d'attraper un chat noir dans une pièce sombre, surtout lorsqu'il n'y est pas.
Avatar de l’utilisateur
azul47
 
Messages: 400
Inscription: Ven Mar 07, 2008 9:09 pm
Localisation: lot et garonne

Messagepar Romane » Jeu Juin 05, 2008 6:59 pm

Fais-nous encore plein de bébés, je t'assure que c'est un régal. La table à brosser sous l'arbre m'a renvoyé une image si puissante que je me la garde le plus longtemps possible en tête, tant elle est belle !
Avatar de l’utilisateur
Romane
 
Messages: 931
Inscription: Mer Nov 28, 2007 8:09 pm
Localisation: Kilomètre zéro

Messagepar azul47 » Jeu Juin 05, 2008 7:15 pm

Joli compliment, venant de toi. Je me le garde aussi en tête le plus longtemps possible. :wink:

Je suis en congé la semaine prochaine. Possible que je sois plus productive, notamment pour l'autre fil des souvenirs... niark ! Eh ben ça y est, c'est dit. Je ne peux plus reculer maintenant. :D
Il est difficile d'attraper un chat noir dans une pièce sombre, surtout lorsqu'il n'y est pas.
Avatar de l’utilisateur
azul47
 
Messages: 400
Inscription: Ven Mar 07, 2008 9:09 pm
Localisation: lot et garonne

Messagepar Romane » Jeu Juin 05, 2008 7:20 pm

Je suis témoin ! :lol: :lol:
Avatar de l’utilisateur
Romane
 
Messages: 931
Inscription: Mer Nov 28, 2007 8:09 pm
Localisation: Kilomètre zéro

PrécédenteSuivante

Retourner vers Défis

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron