Tokyo

Le coin à Yugcib

Tokyo

Messagepar yugcib » Jeu Mar 17, 2011 9:30 am

Tokyo, trente cinq millions d'habitants, la plus grande ville du monde...
J'imagine Tokyo devenue un "désert urbain", vidée d'une grande partie de ses habitants ; des rues et des avenues silencieuses, sans automobiles... Quelques passants de ci de là, portant un masque sur leur visage ; de très nombreuses boutiques fermées, des ateliers, des usines, des commerces et des bureaux inanimés... Et à la nuit tombée, plus d'enseignes lumineuses aux vives couleurs... Tout cela oui, comme dans un film catastrophe ! À cette différence près que le "film" en ces jours du mois de mars 2011, est une succession impressionnante d'images vraies diffusées par les télévisions du monde entier...
Tokyo, avec ses immenses enseignes lumineuses de toutes les couleurs, aussi Asiatique qu' "occidentalisée" dans sa civilisation d'ingénieurs, de scientifiques, de chercheurs, de créateurs d'entreprises, de collections de mode, d'art et de culture ; avec ses femmes si belles, son élégance, sa discrétion et son intelligence jusqu'en ses êtres les plus ordinaires et les moins "riches"...
Tokyo et le Japon tout entier, le pays du soleil levant avec sa littérature, ses romanciers, ses écrivains et ses poètes, ses artistes et ses cinéastes, ses peintures, sa soie aux couleurs si douces, ses cérémonies du thé à l'heure de la pause... Et tous ses créateurs avec leurs imaginaires d'une si grande et si poignante sensibilité, des imaginaires comme suspendus sur les fils argentés et lumineux d'une immense toile tissée par une jolie petite araignée...
Tokyo... L'exode de toute une population vers le Sud, vers Osaka et l'extrémité de cette terre, de ce pays blessé dont le ciel désormais charrie une poussière mortelle...
J'imagine des millions de gens, de familles avec enfants, peut-être sur les routes pour certains d'entre eux, mais plutôt en longues files d'attente pour une place dans un train ou dans un bus ou dans un avion... Un exode qui dans l'Histoire des hommes de cette Terre, sera encore plus "terriblement légendaire" que l'exode de dix millions de Français sur les routes de France en juin 1940.
Et de cet exode, pourra-t-on en revenir ? Sans doute pas de sitôt...
Si cela avait été New-York ou Los Angelès, ou Mexico ou Johannesbourg, ou peut-être même Paris... J'imagine, bravant la pluie pourrie et les brumes corrosives, des hordes de miséreux mais surtout de toutes sortes de malandrins et d'aventuriers en quête de "trouvailles" et de récupérations, venant squatter les appartements, dévaler en bandes errantes dans la ville abandonnée, se livrer à une orgie prédatrice de tout ce qui peut assouvir une faim travaillée par les envies les plus féroces...
Tokyo... Avec sa civilisation certes "occidentalisée" mais si Asiatique cependant, avec sa culture et son élégance, son intelligence et son "âme", l'âme même de chacun de ses habitants... Si, comme toutes les grandes villes du monde elle a aussi ses malandrins, ses trafics illicites, ses mafias, sa fièvre d'argent... Tokyo, je ne la vois pas envahie pour autant, de toutes ces hordes venant la squatter et s'y vautrer dedans comme sur une femme à demi morte sur laquelle on se jette, bravant la pluie pourrie et les brumes corrosives...
Tokyo, je pleure de te voir vidée de tes habitants, blessée dans ta civilisation, toute noire la nuit et peuplée de visages masqués dont je sens sur moi des yeux qui me touchent...

... J'étais au festival international de géographie à Saint Dié dans les Vosges du 2 au 5 octobre 2008, où le pays invité cette année là, fut le Japon. J'ai donc assisté à différentes expositions, vu des films et des documentaires et des court-métrages sur la vie au quotidien, des gens, sur la vie économique et culturelle de ce pays...
Le "clodo littératoque", qui se moque des podiums, des compètes et du "vase sacré"... Et réduit les mythes en miettes
yugcib
 
Messages: 626
Inscription: Mar Nov 27, 2007 6:48 pm
Localisation: France, région Sud Ouest

Messagepar yugcib » Mar Avr 12, 2011 9:52 am

Voici ce que m' écrit l' un de mes "pourfendeurs" sur l'un des forums que je fréquente, à la suite de mon texte intitulé " Tokyo" :

(Ce "pourfendeur" c'est un sus-nommé SERGUEI, qui n'intervient sur ALEXANDRIE que pour "m'assassiner") :

"Pourquoi ne pas prendre le vol direct sur Tokyo : vous y rencontrerez des êtres humains qui ne sont pas des hybrides d'Asiatique et d'Occidentaux mais qui sont des Japonais, des êtres à part entière, des hommes, des femmes qui vivent, qui aiment, qui saignent et pas de simples fantasmes culturels. Le monde n'existe pas que dans les albums photo."

... Comme si je ne le savais pas, que les Japonais sont des êtres à part entière... !
Quel "acide", quel réducteur, que ce personnage !

... "Fantasmes culturels" ?

Alors tout ce qui est écrit, tout ce qui est littérature, poésie, oeuvres... N'est que fantasme, pur fantasme... et donc, complètement inutile !

Alors la littérature, la "chose écrite", la culture même, n'ont plus le moindre sens !

Merde! ... ça me semble "réducteur à l'extrême"... et d'une souveraine "imbécilité"!... que de laisser entendre que toute approche écrite des choses et des êtres n'est plus que fantasme culturel!

Contre tous les "pourfendeurs systématiques" qui pratiquent la critique de la "chose écrite" à l'emporte-pièce et sans nuances... Je "persiste et signe" dans mes "élucubrations" aussi bien littéraires et poétiques que langagières !
Je précise en outre, que l'emploi des guillemets dont je suis si coutumier, ainsi d'ailleurs que l'emploi des points de suspension et de certaines libertés que je prends avec la grammaire Française et le vocabulaire notamment avec des néologismes "aventureux"... Et qui en gênent plus d'un... ça c'est moi, et que personne ne vienne me "chercher des poux" avec ça !...
Je n'aspire point à "quelque panthéon" que ce soit... Sinon peut-être celui des chats pelés/battus, des chiens qui ne mordent pas, et des "filles et femmes chic de coeur et d'esprit qui font pas la une des concours de beauté dans "Au Féminin/com"...
Le "clodo littératoque", qui se moque des podiums, des compètes et du "vase sacré"... Et réduit les mythes en miettes
yugcib
 
Messages: 626
Inscription: Mar Nov 27, 2007 6:48 pm
Localisation: France, région Sud Ouest

Messagepar yugcib » Mar Avr 12, 2011 9:55 am

Je n'ai pas le trait d'Iturria ( un caricaturiste dans le journal Sud Ouest)...
Alors je me livre à ce trait... De plume :
Un petit personnage caracolant, le même, exactement le même que celui que j'ai pris pour avatar dans Alexandrie... Souffle un long nuage blanc et gris, filiforme tel une fine écharpe brodée de hiéroglyphes Egyptiens... Ce long nuage filiforme symbolise une "longue envolée Yugcibienne"...
Sur une branche d'un arbre tout proche, se tient un énorme oiseau noir (on va dire une corneille de belle taille)...
Et la corneille longuement croasse : "Sè-h-è-rrr'r- gg' é-é y'i'h-î ... Sè-h-è-rrr'r-gg' é-é y'i'h-î"

NOTE :
Prononcer ainsi :
"S" comme un "ss" arabe très appuyé et long ; "è-h-è" long et chevrotant ; "rrr'r" comme un long roulement rocailleux ; "gg'" comme dans "gueille" ou un "gue" très appuyé et guttural ;
"é-é" très appuyé et écorché ; "y'i'h-î" comme le "i" arabe très/très long ou encore comme le "hi-hi-i" que ferait un lapin qu'on égorge maladroitement sans l'avoir au préalable assommé...

Essayez : " Sè-h-è-rrr'r-gg' é-é y'i'h-î " ...
Le "clodo littératoque", qui se moque des podiums, des compètes et du "vase sacré"... Et réduit les mythes en miettes
yugcib
 
Messages: 626
Inscription: Mar Nov 27, 2007 6:48 pm
Localisation: France, région Sud Ouest


Retourner vers Yugcib's corner

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron