Spare part, par ushisama

Le coin à Ushisama

Messagepar Christian Domec » Lun Mai 26, 2008 9:54 pm

ushisama a écrit:
Bon bon bon...


Ushi,

Tu m'épates par la qualité de tes réponses (réparties). Tu me donnes envie de commenter tes textes un peu plus vivement, rien que pour cela. Salue ton entraîneur de ma part. Quant à ta mère, il faut bien qu'elle remplisse son rôle , mais méfie-toi de ne pas trouver un jour des textes de sa main qui te feront sursauter.

Christian.

PS : il est vrai que l'âge ne fait rien à l'affaire.
Avatar de l’utilisateur
Christian Domec
 
Messages: 615
Inscription: Mar Déc 25, 2007 2:20 pm

Messagepar MarcFenek » Lun Mai 26, 2008 10:09 pm

ushisama a écrit:
je les trouve plutôt inintéressantes personnellement
(d'où la présence de couples gays dans mes textes)


100% pas d'accord.
Un mec, en général, une fois que tu lui as parlé foot, informatique ou bagnoles, t'as fait le tour...
Okay, tu me diras, y'a pas mal de nanas, une fois que t'as fait le tour des gosses, des fringues et de leurs mecs...
Admettons...
Dieu créa l'homme. Puis, Elle se dit : «Je peux faire mieux !»
Et Elle créa la femme.
Avatar de l’utilisateur
MarcFenek
 
Messages: 119
Inscription: Dim Nov 25, 2007 6:55 pm
Localisation: fr-FR

Messagepar ushisama » Lun Mai 26, 2008 10:24 pm

CD : est-ce le rôle d'une mère de voir que sa fille de 16 ans écrit des textes parlant de sexe et de viol ?

MF (ui, jsuis une fégniante) : Les mots qui vont suivre sont dans un cadre général, un cliché total. (encore désolée les féministes, ne m'envoyez pas au bucher please !!!)
Une femme, c'est beaucoup trop futile : "est-ce qu'il pense à moi ?", "est-ce que mes chaussures sont assorties à sa cravate". Elle est beaucoup plus axée sur sa vie sentimentale, familiale...
Alors qu'un homme pensera plus à son propre plaisir, qui mêlé au désir de posséder ses fantasmes, le poussera à l'erreur. Le désir peut devenir obsession, et c'est là que ça devient intéressant pour l'écriture.
Une obsession sera, en général, plus intéressante à étudier chez un homme que chez une femme
ushisama
 
Messages: 13
Inscription: Lun Mai 12, 2008 5:49 pm

Messagepar Christian Domec » Lun Mai 26, 2008 11:53 pm

ushisama : "j'imagine même pas la tête que ferait ma mère si elle voyait mes textes"
CD : "il faut bien qu'elle remplisse son rôle"
ushisama : "est-ce le rôle d'une mère de voir que sa fille de 16 ans écrit des textes parlant de sexe et de viol ?"

Pas de les voir mais de faire une tête que sa fille ne peut imaginer.

Comme au théâtre, la surprise doit surgir dans l'interprétation d'un rôle (le texte compte, mais ici, il y a très souvent improvisation). Tu penses surprendre ta mère, tu penses être surprise par elle : ne sont-ce pas bien vos rôles ? Ou du moins, une petite partie de ce que vous avez à jouer, à improviser ?

MarcFenek : "Un mec, en général, une fois que tu lui as parlé foot, informatique ou bagnoles, t'as fait le tour..."
ushisama : "Une femme, c'est beaucoup trop futile."

Général MarcFenek et futile ushisama vous êtes faits pour vous rencontrer !

C.
Avatar de l’utilisateur
Christian Domec
 
Messages: 615
Inscription: Mar Déc 25, 2007 2:20 pm

Messagepar Romane » Mar Mai 27, 2008 12:56 am

ushisama a écrit:
CD : est-ce le rôle d'une mère de voir que sa fille de 16 ans écrit des textes parlant de sexe et de viol ?

MF (ui, jsuis une fégniante) : Les mots qui vont suivre sont dans un cadre général, un cliché total. (encore désolée les féministes, ne m'envoyez pas au bucher please !!!)
Une femme, c'est beaucoup trop futile : "est-ce qu'il pense à moi ?", "est-ce que mes chaussures sont assorties à sa cravate". Elle est beaucoup plus axée sur sa vie sentimentale, familiale...
Alors qu'un homme pensera plus à son propre plaisir, qui mêlé au désir de posséder ses fantasmes, le poussera à l'erreur. Le désir peut devenir obsession, et c'est là que ça devient intéressant pour l'écriture.
Une obsession sera, en général, plus intéressante à étudier chez un homme que chez une femme


Totalement faux, parce que justement cliché. Certains hommes sont autant insipides que certaines femmes. Certains homme et certaines femmes font semblant. Certains hommes et certaines femmes recèlent des richesses extraordinaires et inépuisables.

Bon mais ça, tu le verras au fur et à mesure où tu avanceras dans le temps, ça ne se fait pas en un jour.

Ensuite, je répète oui, émerveillée, parce que vu ton jeune âge, une écriture et un style aussi élaborés et percutants, ce n'est pas courant, quoique j'en connais d'autres, bien sûr, tant dans l'écriture que dans le théâtre. Sans distinction de sexe, et d'ailleurs c'est ce qui fait d'eux, plus tard, des êtres riches dont je te parle plus haut dans ce message.

Je ne dissèque pas ton texte, car à mon avis, je n'en vois pas l'intérêt de peur d'abîmer le fil de l'histoire qui s'y déroule, et d'ailleurs mon commentaire ici est valable pour l'autre texte aussi. J'ai préféré m'attacher à l'impact de l'écriture, le style employé, incisif, concis, cru, évidemment celui que j'aime, forcément.

Mais ces deux textes sont émaillés d'expressions et images si fortes que c'en est un bonheur, jusque dans le glauque ou le sordide, peu importe, on trouve toujours et surtout une grande force. Barbara Cartland hein... pfuit ! jamais aimé moi non plus.
Romane
 
Messages: 837
Inscription: Mer Nov 28, 2007 8:09 pm

Messagepar Philipum » Mar Mai 27, 2008 10:03 am

ushisama a écrit:
Ishtar a écrit:
MarcFenek a écrit :
Citation:
Peut-être que la psychologie masculine est plus facile à imiter ?

Que veux-tu insinuer Marc ?
Que nous les femmes sommes trop compliquées et dans l'impossibilité à décrire :wink:


je les trouve plutôt inintéressantes personnellement
(d'où la présence de couples gays dans mes textes)


C'est drôle, moi qui suis homme, dans mon dernier ouvrage (Les Terres d'Ancestor), j'ai choisi un narrateur femme... et je l'ai mise dans des situations de fortes sensations (bien que toujours hétéro). Penses-tu, Ishtar, que j'aie réussi l'impossible ?

Ce sont probablement les intéractions entre les êtres qui sont intéressantes à explorer...
Avatar de l’utilisateur
Philipum
 
Messages: 1582
Inscription: Jeu Nov 22, 2007 9:50 pm

Messagepar Philipum » Mar Mai 27, 2008 10:25 am

À propos du texte, que je viens de lire...

Je n'ai pas tellement aimé... mais il se laisse lire jusqu'au bout. Cela m'intrigue et m'énerve. Je n'ai que peu d'éléments auxquels me raccrocher. Je ne comprends pas les motivations des uns et des autres. C'est comme si ce jeune homme écrivait pour lui-même dans un journal intime, qui n'est pas destiné à être lu. Il n'explique pas sa situation ; il sort tout ce qui a besoin d'être exprimé et le jette sur le papier.
Avatar de l’utilisateur
Philipum
 
Messages: 1582
Inscription: Jeu Nov 22, 2007 9:50 pm

Messagepar Romane » Mar Mai 27, 2008 1:35 pm

Justement, ce que j'aime c'est ça ; la possibilité donnée au lecteur (au spectateur dans une salle de ciné), de faire lui-même l'autre moitié du chemin. Les bribes, les bouts, les sans fin, les non-expliqués, j'adore. L'imaginaire peut s'affûter et se libérer.
Romane
 
Messages: 837
Inscription: Mer Nov 28, 2007 8:09 pm

Messagepar Ishtar » Mar Mai 27, 2008 1:41 pm

philipum a écrit :
Citation:
j'ai choisi un narrateur femme... et je l'ai mise dans des situations de fortes sensations (bien que toujours hétéro). Penses-tu, Ishtar, que j'aie réussi l'impossible ?

Certainement... tu as laissé libre court à ta part de féminitude s'exprimer et tu fais ça très bien en plus :lol:

Pierre aussi à une écriture féminine très caractéristique... Ca m'a subjugué la première fois que j'ai lu Camille.

Chez Ushi, c'est son côté masculin qui apparaît dans son écriture. C'est percutant, fort, sec, sans fioritures...
Avatar de l’utilisateur
Ishtar
 
Messages: 3767
Inscription: Sam Nov 24, 2007 9:48 am
Localisation: Bruxelles

Messagepar Romane » Mar Mai 27, 2008 1:45 pm

Citation:
j'ai choisi un narrateur femme...

Peter Mayle, dans "Une vie de chien" a choisi un narrateur chien. Fameux de chez fameux, et surtout je suis admirative de la manière dont il a réussi cet exploit.
Romane
 
Messages: 837
Inscription: Mer Nov 28, 2007 8:09 pm

Messagepar Christian Domec » Mar Mai 27, 2008 2:13 pm

Romane a écrit:
Citation:
j'ai choisi un narrateur femme...

Peter Mayle, dans "Une vie de chien" a choisi un narrateur chien. Fameux de chez fameux, et surtout je suis admirative de la manière dont il a réussi cet exploit.


C'est son côté chien ; il a du mordant.

C.
Avatar de l’utilisateur
Christian Domec
 
Messages: 615
Inscription: Mar Déc 25, 2007 2:20 pm

Messagepar becdanlo » Mar Mai 27, 2008 2:20 pm

Christian Domec a écrit:

Citation:
C'est son côté chien ; il a du mordant.


Ca serait même l'origine du mot cynique: Qui a rapport au chien

:wink:
Avatar de l’utilisateur
becdanlo
 
Messages: 6902
Inscription: Ven Nov 23, 2007 2:20 am
Localisation: Grenoble

Messagepar Philipum » Mar Mai 27, 2008 2:23 pm

Et aussi Paul Auster, dans "Timbuktu", nous raconte l'histoire à partir du point de vue du chien... c'est hallucinant, surtout quand le chien se met à rêver...
Avatar de l’utilisateur
Philipum
 
Messages: 1582
Inscription: Jeu Nov 22, 2007 9:50 pm

Messagepar Christian Domec » Mar Mai 27, 2008 2:24 pm

becdanlo a écrit:
Ca serait même l'origine du mot cynique: Qui a rapport au chien

Oui, oui, comme tragédie est le chant du bouc.

Christian.
Avatar de l’utilisateur
Christian Domec
 
Messages: 615
Inscription: Mar Déc 25, 2007 2:20 pm

Messagepar becdanlo » Mar Mai 27, 2008 4:10 pm

MarcFenek a écrit:

Citation:
Ceci étant, la principale réussite de ce texte, c'est qu'en le lisant, j'entends une voix de mec. Jeune. 20-25 ans et très mal dans sa peau. C'est peut-être là la source de cette répétition hallucinante de «t'as vraiment 16 ans ?» et de «t'es vraiment une fille ?».


Afin de mettre un terme à la rumeur croissante qu"Ushisama serait un homme entre 20 et 25 ans, mal dans sa peau, nous avons confié un récent message d'Ushisama a un expert en tapuscritologie et blogologie. Après deux pages d'analyse, voici ses conclusions:

L'emploi fréquent de voyelles, et notamment de la lettre (i) dont la trépidation s'élève dans une eurythmie cadencée; le bruit de fond en harmonie avec l'emploi des lettres sourdes et l'absence d'hyperbolisme littéraire dans l'argumentation terciaire dénotant une juvénilité précoce avancée, permettent d'affirmer que l'auteur de ces lignes est une femme de sexe féminin. Son âge se situant entre 16 et 17 ans.

Etonnant non?

Voila qui devrait définitivement mettre un terme à la polémique!

:wink:
Dernière édition par becdanlo le Mar Mai 27, 2008 4:21 pm, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
becdanlo
 
Messages: 6902
Inscription: Ven Nov 23, 2007 2:20 am
Localisation: Grenoble

PrécédenteSuivante

Retourner vers Ushisama's corner

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron