"A un mur près d'une autre galaxie" de remi valet

Les livres des amis, les coups de coeur

Messagepar Ishtar » Ven Déc 21, 2007 8:37 am

@ Monsieur Khalfi
Tous les écrivains ne sont pas faits pour "explorer les abîmes du coeur humain et il me semble que l'on peut très bien vivre et même écrire, en gardant enfermé au fond de soi quelque partie de sa vie sans devoir l'étaler sur une feuille blanche.
Personnellement, je préfère écrire les belles histoires bleues que j'ai rêvées plutôt qu'étaler ma vie personnelle sur du papier... tout simplement parce que j'estime qu'elle ne vaut pas la peine d'être racontée (sourire)
Avatar de l’utilisateur
Ishtar
 
Messages: 3773
Inscription: Sam Nov 24, 2007 9:48 am
Localisation: Bruxelles

Messagepar aminelicia » Ven Déc 21, 2007 9:47 am

La conscience individuelle est très vaste et on ne peut explorer tous ses recoins. Il y a la naissance, le développement de la personnalité, la mémoire, l'enfance, les souvenirs, les expériences personnelles ou professionnelles, les souffrances et les joies, l'imagination et la réalité, l'âge adulte et la vieillesse. Comme vous le voyez, il y a beaucoup de matières desquels on peut tirer des sujets d'écriture très intéressants et très variés.
Mais le meilleur écrivain du monde ne sera jamais en mesure de les traiter tous. Sinon, il lui faudrait tenir en permanence un style à la main et décrire chaque minute de son existence ou de ce qui se passe aux alentours. Ce qui est en soi, vous en conviendrez, impossible à réaliser. Vous imaginez un film durant plusieurs dizaines d'années?
C'est pourquoi et vous avez raison de le souligner, les écrivains se contentent d'inventer de belles histoires ou de beaux romans pour nous distraire ou pour exprimer une infime partie de leurs idées. Sans nous dévoiler pourtant beaucoup de leurs "parts intimes".
Chaque livre qui paraît n'est en fait qu'un petit résumé de leurs pensées.
aminelicia
 
Messages: 222
Inscription: Dim Nov 25, 2007 11:04 am
Localisation: Algerie

Messagepar Ishtar » Ven Déc 21, 2007 10:07 am

Je me rappelle combien vous aviez été peiné et blessé lorsque j'avais écrit ceci sur un autre site littéraire, à propos de l'autobiographie :
Citation:
L’autobiographie est à mon avis la forme d’écriture la plus difficile, et souvent ceci est vrai aussi pour la lecture. Comment raconter son témoignage sans paraître narcissiste ou nombriliste ? Comment tourner une analyse se mettant directement au cœur de l’action sans paraître trop partial ? S’il paraît évident que l’expérience de Yacine Khalfi illustre sans équivoque la réalité d’une administration dure au fonctionnement autocratique, l’auteur a souvent tendance à exprimer son histoire, dans la première partie, de manière extrêmement manichéenne"

Le grand problème de l'autobiographie me semble-t'il est que tout le monde pense avoir vécu une vie passionnante, unique et c'est souvent vrai dans bien des cas.
Je pense aussi que dans d'autres cas (comme le vôtre Monsieur Khalfi) l'autobiographie est une sorte d'exutoire. Elle permet de servir de réglement de comptes avec les autres.
Finalement, votre ouvrage Monsieur Khalfi pourrait être tiré à deux ou trois exemplaires car il est écrit pour vos détracteurs, pour les personnes qui vous ont fait souffrir durant toutes ces années.
Personnellement, j'ai toujours cru qu'un écrivain ne devait jamais régler ses comptes avec les autres mais toujours avec lui-même.

Comme vous voyez Monsieur Khalfi, j'ai un réel problème avec l'autobiographie (sourire)... c'est vraisemblablement la raison pour laquelle, j'écris des romans; ils me permettent de divaguer...
Avatar de l’utilisateur
Ishtar
 
Messages: 3773
Inscription: Sam Nov 24, 2007 9:48 am
Localisation: Bruxelles

Messagepar aminelicia » Ven Déc 21, 2007 11:34 am

Monsieur Détroiter d'Alexandrie.org a eu une idée très fausse et tronquée de ce qui m'a poussé à écrire mon témoignage. Je suis un personnage très simple, très timide et loin d'être manichéen, nombriliste ou égocentrique. Quand j'ai écrit mon livre, ce n'était même pas pour deux ou trois personnes ou même pour une personne comme vous le supposez.
Je l'ai écrit d'abord pour moi-même pour marquer ma souffrance devant l'injustice dont je fus victime et pour manifester ma révolte intérieure devant un système administratif inique qui récompense les incapables (tout le monde connaît à présent la gabegie du régime algérien) et sanctionne les honnêtes fonctionnaires.
Par la suite, qui est-ce qui empêche des centaines, voire des milliers de lecteurs de me lire, ne serait-ce que par divertissement, sans porter un jugement hâtif et sans fondement?
aminelicia
 
Messages: 222
Inscription: Dim Nov 25, 2007 11:04 am
Localisation: Algerie

Messagepar Ishtar » Ven Déc 21, 2007 12:19 pm

aminelicia a écrit :
Citation:
Quand j'ai écrit mon livre, ce n'était même pas pour deux ou trois personnes ou même pour une personne comme vous le supposez

L'on écrit d'abord pour soi Monsieur Khalfi; ensuite seulement lorsqu'on lâche ses écrits, on les partagent avec les lecteurs.
Si je reviens sur ce sujet "douloureux", c'est parce que je reste persuadée qu'avant d'écrire une autobiographie, il faut avoir réglé ses comptes avec soi-même et non avec les autres.
Je sais Monsieur Khalfi que vous avez eu mal dans votre corps et dans votre âme durant toutes ces années.... j'espère sincèrement que l'écriture vous a aidé
Avatar de l’utilisateur
Ishtar
 
Messages: 3773
Inscription: Sam Nov 24, 2007 9:48 am
Localisation: Bruxelles

Messagepar aminelicia » Sam Déc 22, 2007 11:33 am

Ishtar a écrit:
Si je reviens sur ce sujet "douloureux", c'est parce que je reste persuadée qu'avant d'écrire une autobiographie, il faut avoir réglé ses comptes avec soi-même et non avec les autres.

Sincèrement Ishtar, je n'ai pas compris quels comptes je dois me rendre à moi-même. Je n'ai fait du mal à personne. Au contraire, quand j'étais responsable, j'ai aidé tout le monde. J'ai recruté des dizaines de gens qui étaient au chômage et qui n'avaient pas trouvé aucun emploi nulle part ailleurs. D'ailleurs, quelques uns m'ont rendu le mal pour le bien que je leur avais fait. Mais je n'ai jamais été rancunier sur ce chapitre. J'ai été aussi victime de policiers jaloux et vindicatifs mais là aussi, ils n'ont rien gagné au change. D'ailleurs ce sont mes collègues de mon ex-Ministère qui les ont remis à leur place et grâce aussi à une justice immanente bien au-dessus d'eux. C'est le Ciel avec un grand C qui leur a réglé leur compte, sans aucune intervention de ma part.
Voilà en bref Ishtar, ce que j'avais à dire.
aminelicia
 
Messages: 222
Inscription: Dim Nov 25, 2007 11:04 am
Localisation: Algerie

Messagepar Ishtar » Sam Déc 22, 2007 11:52 am

Désolée Yacine; je ne voulais pas vous blesser.
Excusez-moi d'avoir maladroitement insisté là-dessus.
Avatar de l’utilisateur
Ishtar
 
Messages: 3773
Inscription: Sam Nov 24, 2007 9:48 am
Localisation: Bruxelles

Messagepar aminelicia » Sam Déc 22, 2007 12:56 pm

Mais Carine, je ne comprends pas pourquoi vous vous excusez.
C'est toujours un plaisir de discuter avec vous. N'est-ce pas que le forum est fait pour cela. Je tenais seulement à vous apporter quelques précisions. Sans plus. Je vous assure que je ne me sens blessé en aucune façon.
Bien au contraire, c'est moi qui me sent coupable de vous avoir mis en peine.
Bien à vous.
aminelicia
 
Messages: 222
Inscription: Dim Nov 25, 2007 11:04 am
Localisation: Algerie

A djchitus

Messagepar Diego Ortiz » Dim Fév 17, 2008 9:56 pm

Pff, quel pseudonyme, j'ai dû m'y reprendre à quatre fois. A djchitus, donc, mot mystère. J'ignore pourquoi je découvre ce fil avec des mois de retard, en raison sûrement de ma nouveauté dans le réseau. Je n'ai lu que vos extraits ici. Extraordinaire de rectitude et de fidélité. J'ai aimé. Je reviendrai et tâcherai de lire l'ensemble quand je pourrai. Les risques que vous prenez me paraissent absolument légitimes, en termes de crudité parfois, de violence même. Vos mots prennent à l'estomac, comme disent les traumatisés et les illettrés, mais pas au point de bloquer la faculté de les réfléchir et de les méditer. Tirer dans la foule, c'est bien le cri du solitaire qui se demande comment faire écho au silence, n'est-ce pas ? Je vous en prie, écrivez, écrivez et partagez. 436 carats. Venez plus souvent sur ce site afin que nous faisions connaissance et que la rencontre littéraire puisse se réaliser.

En grande amitié
D.O.
Mécanicien dentiste de son état.
Avatar de l’utilisateur
Diego Ortiz
 
Messages: 419
Inscription: Mar Déc 25, 2007 6:23 am
Localisation: Genève

Messagepar Romane » Lun Fév 18, 2008 1:18 am

Pierre eut été plus simple. Voir Paul. Bon, même JR, enfin un truc simple. Je fais copier coller pour ne pas abîmer mes nerfs : djchitus :lol: ça marche.

Comment puis-je me procurer ce livre dédicacé ?
Une adresse perso/un chèque du montant du livre + frais de port, ça le fait ?
En principe, je procède ainsi tant pour les miens que pour ceux que je procure.

Merci par avance de ta réponse, Pier... euh Pau... J... djchitus !
Avatar de l’utilisateur
Romane
 
Messages: 931
Inscription: Mer Nov 28, 2007 8:09 pm
Localisation: Kilomètre zéro

Précédente

Retourner vers Librairie et Conseils de lectures

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron