Mundélé - Carine Geerts

Les livres des amis, les coups de coeur

Messagepar MarcF » Dim Juin 29, 2008 10:30 am

Je decouvre les Editions Brumerge.

Belle initiative.

Marc
Avatar de l’utilisateur
MarcF
 
Messages: 13
Inscription: Mer Déc 19, 2007 5:54 pm
Localisation: Nice

Messagepar scarabe » Mar Jan 06, 2009 12:42 pm

Je viens mettre mon grain de sel. Cela fait longtemps que j'ai acheter Mundélé, mais je n'ai pris le temps de le lire que pendant les vacances et dans l'avion.
A vrai dire, j'ai pris beaucoup de plaisir à le lire. J'y ai redécouvert l'Afrique colonialiste qu'on pouvait voir dans certains films de notre enfance (mais dont j'ai oublié les titres). L'histoire est intéressante, les personnages attachants. On y apprend beaucoup de choses, notamment les rites pygmées, qui ne sont finalement pas que des "sauvages"prêts à trucider tout le monde.
Mais, ce qui m'a gêné au début (ou peut-être ai-je mal lu) c'est le personnage de Willy. je croyais en effet qu'il s'agissait d'un type un peu paumé qui avait décidé de quitter la Belgique pour se faire un nom. En fait, c'est un médecin (?), tout du moins un homme qui a de grandes connaissances dans ce domaine. Peut-être aurait-il fallu plus insister dans les premières pages sur le passé de cet homme. Mais ce n'est que mon avis.

Bravo Carine et merci pour ce sympathique moment de lecture. :P
scarabe
 
Messages: 20
Inscription: Ven Juin 06, 2008 3:13 pm

Messagepar Ishtar » Mar Jan 06, 2009 3:04 pm

Je suis touchée par votre commentaire Valéry.. Il est vrai que je n'ai mentionné ce que vous dites que dans le Chapitre 1 - L'air du large (page 14) :

..."C'était donc avec l'honnête conviction du devoir à accomplir, des sacrifices à endurer mais récompensés par un avenir prometteur, que Willy s'était inscrit au Ministère des Colonies et ensuite à l'Ecole Coloniale d'Anvers.
Maryse et sa famille étaient ravies, Willy allait être au Congo, une personnalité beaucoup plus mportante que lorsqu'il était qu'un banal civil en Belgique.
Après un enseignemet de trois ans d'études de droit, d'économie, de comptabilité, de botanique et d'agronomie tropicale ansi que des connaissances poussées dans le domaine de la santé, Willy était sorti premier de sa session, lauréat avec grande distinction et félicitation du jury. Il était donc normal qu'il fût le premier agent terriorial de son groupe à être envoyé vers la Colonie"...

Après je n'en parle plus en effet.... vous avez raison Valéry, il aurait peut être été utile de le spécifier encore dans les chapitres suivants.

Comme quoi, je reste persuadée que c'est par les yeux des lecteurs que l'on découvre son propre ouvrage. Après cela, on a une vision toute autre de ses écrits.
Je tiens encore à vous remercier Valéry... votre commentaire m'est utile.
Avatar de l’utilisateur
Ishtar
 
Messages: 3773
Inscription: Sam Nov 24, 2007 9:48 am
Localisation: Bruxelles

Messagepar becdanlo » Sam Juil 25, 2009 9:36 am

Commentaire de Mary J'Dan dans la Rue des Livres:

Mundélé est une merveilleuse histoire qui mène à la découverte d’un peuple, plus connu selon les rumeurs que par la réalité. Mundélé, Willy, se souvient de son attirance pour l’Afrique qui le pousse à tout abandonner pour mieux se fondre en elle. Il fait son apprentissage de broussard, et, par conviction puis attachement, fera preuve de dévouement.
Malgré les avertissements, il n’hésite pas à s’enfoncer au cœur de cette forêt qu’aucun blanc n’avait encore osé traverser. Il découvre la vie, le rythme, les croyances et les rites secrets d’une tribu de Pygmées. Terrifiante pour les uns, fascinante pour lui.
Son amour passionnel et inconditionnel pour la jeune et jolie Pygmée, Aimée, fortifie sa décision d’appartenir à ce peuple. C’est la révélation, il accomplit son fatum. Il surmonte ses peurs et accepte les phases d’initiation qui lui permettront d’accéder à la connaissance, condition essentielle pour appartenir à ce peuple, à Aimée. Son destin semble tout tracé.
Hélas, un père blanc, prédicateur implacable, brandissant sa bible, vient bousculer la quiétude des Babingas dans le dessein de les détourner de leurs croyances.
J’ai aimé la lecture de Mundélé, tant pour son rythme habile que pour l’ambiance envoûtante qu’elle dégage. Au point de le relire afin de mieux m’en imprégner et pour communier, moi aussi, avec ce peuple.


http://www.rue-des-livres.com/livre/291 ... ndele.html
Avatar de l’utilisateur
becdanlo
 
Messages: 6907
Inscription: Ven Nov 23, 2007 2:20 am
Localisation: Grenoble

Messagepar nicamic » Dim Juil 26, 2009 10:54 am

Voilà une histoire qui paraît plus qu'attirante ! En tout cas, la critique est un encouragement certain !
Amitiés, Ishtar et :bravo:
"Ne te courbe que pour aimer."
Avatar de l’utilisateur
nicamic
 
Messages: 306
Inscription: Jeu Mar 12, 2009 6:02 pm
Localisation: Perpignan

Messagepar Cécile » Dim Juil 26, 2009 12:25 pm

D'après le résumé, ce roman ne saurait laisser indifférent... Je vous adresse toutes mes félicitations Ishtar ! :bravo:

Amicalement.
Cécile
 
Messages: 77
Inscription: Sam Avr 25, 2009 11:14 am
Localisation: Ile de France.

Messagepar becdanlo » Sam Déc 05, 2009 6:15 pm

Lu sur le blog "Lunaire Iris Des Sens " de David Lassale :

Ce n'est pas le genre d'ouvrage vers lequel tend ma préférence habituelle, néanmoins je l'ai lu avec une grande avidité, et suis prêt à le lire à nouveau !
Je n'ai qu'un regret : qu'il ne fasse pas environ mille pages, écrit sur papier bible avec une écriture en 8 !!
Bref, pour résumé : un vrai bonheur !!!
Mundélé est avant tout une histoire d'Amour ; l'amour d'une femme pour une culture, un pays, un peuple, et cela se sent dès les premiers mots et au travers de chaque page.
Mundélé est aussi un hymne : à la vie, à l'amour, à la différence, à l'acceptation interraciale, à l'ouverture culturelle, à l'ouverture d'esprit ; et cela est présent tout au long du livre.
Durant ma lecture, j'avais l'impression d'entendre les tam-tams et le bruissement des feuilles, de crouler sous la chaleur de la hutte en poto-poto, et de ressentir véritablement les sentiments de Willy depuis son arrivée jusqu'à sa révélation au travers de la tribu des babingas et de ses rites initiatiques.
On sent que l'auteure a du mettre beaucoup d'elle-même dans ce récit... ce qui le rend tellement vivant, prenant !
Le soucis du moindre détail à nous faire partager nous immerge totalement dans ce monde. L'amour et la découverte, l'apprentissage culturel donne une belle leçon à nous autres occidentaux qui sommes d'ordinaires obtus aux différences culturelles, ethniques, religieuses.
Cela donne envie d'ouvrir les yeux et de regarder, avec tout ce que ce mot implique.
Autre point très agréable : les nombreux mots en langue locale distillés tout au long du récit, avec un lexique en fin d'ouvrage, qui nous livre les traductions de ceux ci.


http://lunaire-iris-des-sens.over-blog. ... 93293.html
Avatar de l’utilisateur
becdanlo
 
Messages: 6907
Inscription: Ven Nov 23, 2007 2:20 am
Localisation: Grenoble

J'ai bien aimé

Messagepar Richard » Ven Déc 18, 2009 10:36 am

Il faut être soi-même animé d'une très forte passion pour avoir écrit ce texte.
Très belle histoire d'amour. Quelle sensualité !
Je ne connais pas le Congo (sauf au travers des aventures de Tintin) mais j'ai l'impression d'avoir fait un très long voyage après avoir refermé votre livre.
On est également terrifié par la vanité destructrice de nos modes de pensées occidentales. Pauvre terre et pauvres humains ! Car, malheureusement, nous n'avons pas changé.
Je ne vous connais pas, Ishtar, mais ce livre envoie des ondes sympathiques.
Richard
 
Messages: 31
Inscription: Ven Déc 11, 2009 1:05 pm
Localisation: Côte d'Or

Re: J'ai bien aimé

Messagepar Ishtar » Sam Déc 19, 2009 11:45 am

Richard a écrit:
On est également terrifié par la vanité destructrice de nos modes de pensées occidentales. Pauvre terre et pauvres humains !

Le jour où l'homme comprendra qu'il faut que tous les préjugés de supériorité raciale ou culturelle soient abolis, peut être avancerions-nous dans une entente globale entre les différents peuples et ethnies...

Pour le petit écrivaillon que je suis, être lue reste ma plus belle rétribution...
Merci à vous Richard...
Avatar de l’utilisateur
Ishtar
 
Messages: 3773
Inscription: Sam Nov 24, 2007 9:48 am
Localisation: Bruxelles

Messagepar becdanlo » Mar Mai 04, 2010 1:57 pm

Un commentaire de Sabine Barbier sur Facebook :


Nous sommes au début du XXème siècle. Le roi Léopold II a colonisé le Congo sur ses deniers personnels au départ et l'Ecole Coloniale d'Anvers est créée.

Willy Thijs a suivi le cycle de 4 ans de l'Ecole d'Anvers qui forme les futurs Agents Territoriaux. Pour se donner toutes les chances de réussir sa vie, il décide de partir au Congo Belge.
Il ignore encore que sa décision va bouleverser sa vie ; La rencontre avec le peuple des Pygmées Babingas va lui ouvrir des horizons qu'il n'imaginait pas exister et le Bonheur pur et absolu va lui être révélé.

Carine Geerts a su dès le début de son roman m'intéresser à cette colonie belge dont je ne savais pas grand chose. Sans jamais tomber dans la caricature, elle nous fait découvrir les traditions d'un peuple et nous oblige à réfléchir sur le bien-fondé de certaines coutumes ainsi que sur le barbarisme dont ont pu faire preuve certains hommes dits "bons".



http://www.facebook.com/home.php?#/note ... 6868804902
Avatar de l’utilisateur
becdanlo
 
Messages: 6907
Inscription: Ven Nov 23, 2007 2:20 am
Localisation: Grenoble

Messagepar becdanlo » Sam Oct 02, 2010 3:57 pm

Extrait d'une longue chronique sur le blog de "Yurani Andergan" à propos de Mundélé :

On sent dans ce roman toute la nostalgie et les souvenirs émerveillés de l'enfance de l'auteure au sein de ce pays magnifique qu'est le Congo. Sa passion passe dans ce récit, cette quête de l'innocence et de la curiosité vers l'Autre, ce besoin inextinguible de délaisser le confort fat des "Civilisés".

Sans aucune pédanterie, Carine Geerts n'hésite pas à utiliser à fort escient des mots et même des phrases entières en lingala – la langue bantoue véhiculaire de la région du Bas-Congo, qu'elle pratique – dans la bouche de ses personnages ou pour illustrer des concepts animistes ou spécifiques.

Mundélé est un roman court, qui se lit aisément. Le style en est fluide, direct, à soupçon intimiste. Pas de grandes descriptions, pas de longues digressions, pas d'intrigue emberlificotée. Les personnages eux-mêmes sont esquissés plus que décrits. On regrette même un peu que l'auteure ne se soit pas laissée aller à davantage d'ambiance, à manier son scalpel avec moins de tempérance, à nous embourber pour notre plaisir dans quelques marécages à crocodiles.


http://yuraniandergan.zeblog.com/446771 ... s-pygmees/
Avatar de l’utilisateur
becdanlo
 
Messages: 6907
Inscription: Ven Nov 23, 2007 2:20 am
Localisation: Grenoble

Messagepar becdanlo » Mer Juil 13, 2011 9:32 am

Image


Un mémoire de lettre consacré au roman "Mundélé" de Carine Geerts

Yahia Benameur & Hiba Kolli (sous la direction de Mounir Hammouda) ont présenté un mémoire à la faculté de lettre de l'Université Mohamed Kider de Biskra (Algérie) sur le thème de :

A la recherche d'une identitée perdue dans la littérature de voyage
Cas de Mundélé de Carine Geerts


Extrait - Introduction générale, page 8 -

Ce qui nous a poussé à étudier cette œuvre, c’est notamment la façon très particulière avec laquelle l'auteur montre cette traversée interculturelle et cette acquisition d’une identité nouvelle accompagnée d'un abandon de l’origine.
Ce qui nous amène à poser la problématique suivante relative à notre méthodologie:
-Par quel procédé Carine Geert perçoit-elle le passage d’une identité à une autre dans Mundélé ? Quelle serait l’image que l’on peut tirer sur le métissage interculturel et inter identitaire à partir de notre lecture ? Le héros de l’histoire, cherche-t-il à dominer ou à être dominé, et cette recherche, ne serait-elle pas une quête de l’identité à travers l’altérité ?


http://les-editions-brumerge.wifeo.com/ ... au-.html#1
Avatar de l’utilisateur
becdanlo
 
Messages: 6907
Inscription: Ven Nov 23, 2007 2:20 am
Localisation: Grenoble

Précédente

Retourner vers Librairie et Conseils de lectures

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron