Essayages

le coin de Zaloui

Essayages

Messagepar Zaloui » Lun Juin 20, 2011 4:01 pm

Je devrai poster ici les poèmes mais je vous encourage plutôt à venir les lire à cette adresse:

http://mrfloydsack.blogspot.com/

IL y a des poèmes, mais pas que. Principalement ces textes sont écrits en prose. C'est aussi un site collectif, nous écrivons chacun et ensemble et tachez d'expérimenter l'écriture collective sous forme de patchwork.

S'il vous plait, donnez nous votre avis!!!

Bonne lecture.
Zaloui
 
Messages: 7
Inscription: Lun Juin 20, 2011 3:32 pm

Messagepar Ishtar » Lun Juin 20, 2011 4:09 pm

Rien qu'à la lecture de l'énoncé de votre blog, je me tâte d'aller de l'avant.

Citation:
Ceci est un blog collégial pour mettre en commun des gadgets, des insinuations de mauvais goüt et pratiquer l'arrogance cheap, because cheap is nice, cheap is nice too.
Avatar de l’utilisateur
Ishtar
 
Messages: 3775
Inscription: Sam Nov 24, 2007 9:48 am
Localisation: Bruxelles

Messagepar Zaloui » Lun Juin 20, 2011 6:11 pm

Vous hésitez? Pourquoi?

Vous savez, c'est une mise en bouche trompeuse, de l'auto-dérision. Nous tachons de ne pas nous prendre trop au sérieux, car nous avons peur que nos textes laissent indifférents. Néanmoins ceux ci sont sincères et je pense aussi qu'ils sont intéressants d'un point de vue littéraire.

À vous de parcourir et d'en juger. Je trouve qu'il serait dommage de s'arrêter la dessus. Il faut rester ouvert...

"Ici, tous les ouvrages ont de fortes chances de recevoir des commentaires constructifs." C'est bien cela que nous attendons!

Merci.
Zaloui
 
Messages: 7
Inscription: Lun Juin 20, 2011 3:32 pm

Messagepar Ishtar » Mar Juin 21, 2011 9:01 am

Citation:
Pourquoi museler la différence? Accomplir le nouveau n'est pas tache aisée, c'est pourquoi il faut encourager l'expérimentation. Libre à chacun d'être charmé, touché, horrifié, voire indifférent. Ce que nous n'acceptons pas, c'est la peur du nouveau, du différent. Ceci est valable pour toute production artistique. Et si l'on choisit de ne pas explorer l'inconnu, alors il ne faut pas renier la légitimité d'une telle démarche chez l'autre mais la respecter.


La provocation est une chose, mais à mes yeux, le respect des sensibilités n'est pas sans danger. Il faut pouvoir assumer vos écrits.

Sachez aussi qu'écrire sur un blog n'est pas chose facile. C'est souvent une mise en mots de ses propres ruminations intérieures et elles concernent souvent que vous. Ecrire sur un blog est un exutoire qui permet souvent de révéler le vide de ses pensées. Cela demande un effort, cela permet souvent de densifier ce qui autrement resterait dans le flou, dans le vague. Ecrire sur un blog est souvent pour soi, c'est une sorte de "monologue de l'intime", et il n'est pas facile de trouver des lecteurs qui puissent venir vous lire régulièrement. C'est cela qui est assez frustrant finalement. Comme vous le voyez, je comprends votre démarche Zaloui...
Avatar de l’utilisateur
Ishtar
 
Messages: 3775
Inscription: Sam Nov 24, 2007 9:48 am
Localisation: Bruxelles

Messagepar Ishtar » Mar Juin 21, 2011 9:06 am

Zaloui
Puis-je avoir votre accord pour que l'on puisse ouvrir une rubrique dans la catégorie "Ateliers". Celle-ci pourrait s'appeler Zaloui's corner (p.ex.).
Le genre d'échange que nous avons actuellement n'est pas vraiment approprié pour la rubrique "Poèmes".
Qu'en pensez-vous ?
Avatar de l’utilisateur
Ishtar
 
Messages: 3775
Inscription: Sam Nov 24, 2007 9:48 am
Localisation: Bruxelles

Messagepar Zaloui » Mar Juin 21, 2011 12:52 pm

Bonjour,

Je comprends mieux. Vous avez expliqué votre opinion avec beaucoup de gentillesse et je vous en remercie. Je vous laisse libre de placer cette conversation là où elle convient le mieux.
C'est en effet difficile de faire la part des choses entre la recherche et l'intime. Pour des écrivains en herbe, peut être la frontière est-elle trop floue? Le plus dur est sûrement d'apprendre à se dépasser dans ses textes, de s'y insérer (si telle est sa volonté) de façon subtile, comme une ombre. Mais ça, je laisse à des gens plus expérimentés le soin de confirmer (ou non!).

Bien à vous.
Zaloui
 
Messages: 7
Inscription: Lun Juin 20, 2011 3:32 pm

Messagepar Ishtar » Mar Juin 21, 2011 4:43 pm

Zaloui a écrit:
C'est en effet difficile de faire la part des choses entre la recherche et l'intime. Pour des écrivains en herbe, peut être la frontière est-elle trop floue? Le plus dur est sûrement d'apprendre à se dépasser dans ses textes, de s'y insérer (si telle est sa volonté) de façon subtile, comme une ombre.


Ecrire pour moi, c’est comme être amoureux. On est nouveau, libre, et porté par un désir formidable. Cela devient vital. Un besoin de mettre en image ce que l'on ressent. C’est comme une libération, une naissance.
Il faudrait pouvoir arriver à écrire sans tabous, pour se libérer de ses démons. Personnellement, je ne sais écrire que lorsque je suis bien dans ma tête, et non dans la souffrance. D'une part, parce que les mots ne sont pas anodins, ils expriment ce que je suis, souvent à mon insu, et d'autre part parce qu'ils sont cet élan de vie sans concession...
Avatar de l’utilisateur
Ishtar
 
Messages: 3775
Inscription: Sam Nov 24, 2007 9:48 am
Localisation: Bruxelles

Messagepar Ishtar » Jeu Juin 23, 2011 9:58 am

Citation:
À l'approche de sa propre mort peut être ressent on le besoin de s'immortaliser. Pour ce faire on décide de contribuer aux nombreux articles, nouvelles et diverses publications virtuelles parmi lesquels on s'endormira tard ou très tôt, la nuit de préférence. Lorsqu'on se promène, on tombe toujours sur un site intéressant dont on ne se souvient plus l'adresse une fois ses esprits repris. Ces promenades sur la toile sont un peu comme un fix à rallonge. On avance, avance en déviant, selon une logique touristique auto-recyclée à très court terme. On est soit complètement paumé, son périple s'apparente à une suite futile et stérile dont le désordre n'est ni magique ni poétique. Soit on tangue joliment jusque découvrir de beaux et nouveaux ports, puis, avertis de ses reflexes de new born scout, on arrive à retracer les étapes de son récent voyage métaphysique.
Oui décidément l'ordinateur et le www sont bien devenus le prolongement de notre corps; jusqu'à en remplacer les terrains de jeu.
Je ne pourrais pas retranscrire la longue discussion que nous avons eue avec un ami à ce sujet. Il est une idée cependant que je souhaite partager: cette fichue simultanéïté qui fait de nous des esclaves de la machine. L'objet n'étant plus un prolongement créatif et contrôlable de et par l'homme mais bientôt l'issue de sa transformation. Je ne suis pas contre le changement, je suis contre l'anihilation de tous nos sens au profit de seulement un ou deux. La totale immersion dans la machine du toucher et de la vue: nos doigts n'effleurent plus que le clavier, nos yeux ne regardent plus qu'un lcd, même le son certes de plus en plus discret des touches, tout ça... pour en finir avec la vraie vie. Pourquoi ne pas transposer une version exacerbée de nos sens sur le réseau? Travailler la cohabitation de notre corps avec la machine; plutôt que d'ériger une idole qui supprime nos autres manifestations jugées obsolètes, désuettes, régressives? Comment trouver le juste milieu entre changer et s'enterrer?

http://mrfloydsack.blogspot.com/2011/06/blog-post.html

Ce texte-ci me bouleverse particulièrement. D'une part, parce que votre réflexion Zaloui va plus ou moins dans le même sens que la mienne. En effet, dans le monde du net, qui n'est qu'une dimension particulière du monde terrestre, on peut parfois y lire des confidences dans un registre douloureux parce que s'y exprime une authenticité. Ce sont des détresses qui se libèrent. Ce sont des traces d'un combat dont les témoins ne savent comment réagir car l'écoute bienveillante n'est malheureusement pas évidente à manifester dans le monde internet.
Il en est de même lors d'une relation amoureuse à distance. Le monde virtuel permet difficilement de se raccrocher à une réalité tangible. Tout passe par des "mots" et lorsque le rapprochement n'est pas réalisable, il faut savoir que les rencontres physiques seront rares et que l'essentiel de la relation se fera par échange de mots, temps partagé sans contact physique. A la longue, cela devient très frustrant sur le plan tactile et sensoriel. Les émotions cérébrales pourront peut-être être fortes mais celles qui apparaissent au contact de l'autre seront rares.
Oui, le net donne beaucoup de fausses illusions finalement !!!
Avatar de l’utilisateur
Ishtar
 
Messages: 3775
Inscription: Sam Nov 24, 2007 9:48 am
Localisation: Bruxelles

Messagepar Zaloui » Jeu Juil 07, 2011 7:54 pm

Ah! Oui, c'est bien vrai. Ce qui est étrange, c'est à la fois cette capacité à réunir les gens en effaçant la distance physique, voire la répression (on l'a vu cette année avec le printemps tunisien), tout en annihilant de pus en plus leurs sensations. La toile idéale est utopique. Je me demande toujours si la résistance au phénomène est intelligente ou régressive. Notre survie dépend elle de cette résistance?
Pour ce qui est des relations amoureuses, de l'ambiguïté et de la frustration que vous avez si bien décrites peut être nous pouvons imaginer un nouveau langage, une nouvelle fusion grâce aux "mots", effectivement... c'est à dire qu'on se languit de plus, parfois, sans sublimer ce qu'on a. Une réalité tangible, certes, est désirable, mais qu'en est il d'une chimère partagée? Le plus douloureux est, selon moi, qu'on ne peut jamais être sûr que l'on partage la même chose, que l'on reçoit et identifie la même relation. Mais en fait, cela vaut pour toute relation, physique, virtuelle, platonique...
Zaloui
 
Messages: 7
Inscription: Lun Juin 20, 2011 3:32 pm

Messagepar Ishtar » Ven Juil 08, 2011 3:16 pm

En effet Zaloui. Je n'ose plus prétendre que la communication internet est le lieu privilégié des débats d'idées et de la pluralité d'opinions. Il me semble que coupés du réel, les intervenants font seulement mine de débattre, alors que finalement c'est un monologue qu'ils engagent avec leur écran. C'est assez cynique, mais c'est ma vision des choses...
Avatar de l’utilisateur
Ishtar
 
Messages: 3775
Inscription: Sam Nov 24, 2007 9:48 am
Localisation: Bruxelles


Retourner vers Zaloui's corner

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron