Présentation... finalement, non...

Les nouveaux, n'hésitez pas à vous présenter !

Présentation... finalement, non...

Messagepar Christian Domec » Mar Déc 25, 2007 2:25 pm

Bonjour,

J'avoue ne, déjà, plus savoir par quels détours j'ai pu découvrir l'huître perlière (joli nom). Il n'empêche que depuis quelques jours je lis - en cachette - une partie de vos échanges : j'en apprécie la bonne tenue.
Alors pourquoi ne pas m'inscrire ?
J'ai un peu hésité avant de cliquer sur le bouton idoine parce que je ne suis pas sûr d'être très régulier dans la quête de perles ; j'ai plusieurs handicaps :
- je lis beaucoup mais presqu'exclusivement des oeuvres sur papier - c'est mon parti d'en livre. Quand je dis lire - cueillir, je l'entends avec la respiration nécessaire pour en apprécier toute la saveur,
- je n'écris presque pas - j'aime pourtant le faire - parce que je suis tétanisé... par mes lectures,
- j'adore et respecte la critique (je m'étonne souvent qu'on puisse lui attribuer une valeur péjorative), mais ai un mal fou pour la pratiquer : hors longues conversations.
Pourtant, gagné par l'ambiance sympathique de vos forums, je viens vous accompagner sans être sûr d'être très fidèle.

Christian.

PS : mince, je ne me suis pas présenté... ça sera pour une prochaine fois. En tout cas, j'ai plus de 13 ans ;-)
Avatar de l’utilisateur
Christian Domec
 
Messages: 627
Inscription: Mar Déc 25, 2007 2:20 pm

Messagepar Philipum » Mar Déc 25, 2007 2:56 pm

:D
Bienvenue Christian !

Si tu as une imprimante, tu peux toujours essayer d'imprimer toi-même les ouvrages (disons, les vingt premières pages de l'ouvrage qui t'intéresse, juste pour voir) : recto-verso est bien, format brochure (deux pages sur chaque page) encore mieux !

Pour les critiques : on préfère dire qu'on fait des "commentaires", On exprime juste notre ressenti et discute sans retenue les points qu'on trouve intéressants. De tels commentaires, c'est un chance inestimable pour un auteur qui désire progresser et prendre un peu de distance par rapport à ce qu'il fait (et le voir avec un nouveau regard).

À bientôt !
Philippe
Avatar de l’utilisateur
Philipum
 
Messages: 1584
Inscription: Jeu Nov 22, 2007 9:50 pm

Messagepar becdanlo » Mar Déc 25, 2007 4:55 pm

Bienvenue Christian,

Heureux de te voir ici, ne te fais pas de soucis: ici, tu peux lire commenter... ou pas... on essaye que chacun se sente libre...

bec'

:wink:
Avatar de l’utilisateur
becdanlo
 
Messages: 6911
Inscription: Ven Nov 23, 2007 2:20 am
Localisation: Grenoble

Messagepar Christian Domec » Mar Déc 25, 2007 8:37 pm

Merci Beclando et Philipum pour l'accueil,

Oui, je vais prendre les choses tranquillement et je participerai, à ma mesure, à cette quête de perles ! A bientôt, donc.

A propos de critique, je cherchais à l'instant un exemple sublime d'un contemporain de Flaubert déjà lu via le web à propos de « Bouvard et Pécuchet »... Cette critique, je ne l'ai pas retrouvée. Mais celle de Maupassant - tout en empathie - vaut sa lecture :
http://pagesperso-orange.fr/jb.guinot/p ... ardGM.html ... Puis, vous connaissez le web comme moi, je suis passé de liens en liens et ai lu cet article : http://www.item.ens.fr/index.php?id=187415 et quelle ne fut pas ma surprise à la lecture de ce passage :
Citation:
Ce voyage à travers les savoirs adopte le modèle de l’Odyssée, comme l’a bien vu Queneau : « Car Bouvard et Pécuchet est une Odyssée, madame Bordin et Mélie sont les Calypso de cette errance à travers la Méditerranée du savoir et la copie finale est l’Ithaque où, après avoir massacré tous les prétendants, ils font avec un enthousiasme plein de sagesse l’élevage des huîtres perlières de la bêtise humaine ».


Christian.

En apparté, Bernard, je t'ai envoyé un message du côté de lulu, il y a quelque temps, je ne sais si tu l'as lu.
Avatar de l’utilisateur
Christian Domec
 
Messages: 627
Inscription: Mar Déc 25, 2007 2:20 pm

Messagepar becdanlo » Mar Déc 25, 2007 9:19 pm

Christian a écrit:

Citation:
En apparté, Bernard, je t'ai envoyé un message du côté de lulu, il y a quelque temps, je ne sais si tu l'as lu.


Désolé, mais j'ai tant de mal à me connecter à lulu... j'y vais dès que possible.

:cry:
Avatar de l’utilisateur
becdanlo
 
Messages: 6911
Inscription: Ven Nov 23, 2007 2:20 am
Localisation: Grenoble

Messagepar Ishtar » Mar Déc 25, 2007 9:33 pm

Christian Domec a écrit :
Citation:
je suis tétanisé... par mes lectures

Vos lectures vous font-elles tellement d'effets, qu'elles vous laissent défait ? :wink:

Bienvenue Christian; heureuse de faire votre connaissance.
Installez-vous. Mettez-vous à l'aise. Faites comme chez vous...
C'est cela aussi l'hospitalité perlière (sourire)
Avatar de l’utilisateur
Ishtar
 
Messages: 3775
Inscription: Sam Nov 24, 2007 9:48 am
Localisation: Bruxelles

Messagepar Christian Domec » Mar Déc 25, 2007 11:08 pm

Bonsoir,
Philipum a écrit:
Pour les critiques : on préfère dire qu'on fait des "commentaires", On exprime juste notre ressenti et discute sans retenue les points qu'on trouve intéressants. De tels commentaires, c'est un chance inestimable pour un auteur qui désire progresser et prendre un peu de distance par rapport à ce qu'il fait (et le voir avec un nouveau regard).

Je vais donc me prêter à cet exercice en commençant par recopier un commentaire que j'avais fait, il y a un an, à propos de Camille - à sa place donc.

Concernant la chance inestimable je partage ton point de vue, j'avais noté ceci :
Citation:
Les lecteurs décident des vies d'un livre ou, du moins, de celles du texte qu'il contient.
Dès qu'un écrit est livré à des lecteurs, il échappe à ses auteurs ; il se dilate ou s'atrophie, s'épanouit ou se caricature, s'oublie parfois ou – par quelques facéties de la vie – sort de la pénombre... transfiguré.
.

Bonne soirée,

Christian.
Avatar de l’utilisateur
Christian Domec
 
Messages: 627
Inscription: Mar Déc 25, 2007 2:20 pm

Messagepar Christian Domec » Mar Déc 25, 2007 11:11 pm

Bonsoir,
becdanlo a écrit:
Désolé, mais j'ai tant de mal à me connecter à lulu... j'y vais dès que possible.

Oh, c'était juste pour te demander ton adresse courriel (à propos d'un projet), si tu veux, tu peux m'envoyer un message ici (il devrait bien m'arriver ?!).

Christian.
Avatar de l’utilisateur
Christian Domec
 
Messages: 627
Inscription: Mar Déc 25, 2007 2:20 pm

Messagepar Christian Domec » Mar Déc 25, 2007 11:20 pm

Bonsoir,
Ishtar a écrit:
Vos lectures vous font-elles tellement d'effets, qu'elles vous laissent défait ?

Comme ceci est bien dit. Figurez-vous que c'est très précisément cela.
Juste - pour illustrer - un souvenir en passant.
Je pris quelques heures de cours de guitare classique il y a de cela fort longtemps ; mon professeur, guitariste d'une sensibilité touchante, interprète de talent, mais piètre pédagogue me vanta le concert d'un guitariste Argentin de renom (j'ai oublié son nom...). Je m'y rendis et aperçus mon professeur. Le cours suivant, il refusa de nous le donner : cela n'était pas possible après un tel concert !

Christian.
Avatar de l’utilisateur
Christian Domec
 
Messages: 627
Inscription: Mar Déc 25, 2007 2:20 pm

Messagepar Ishtar » Mer Déc 26, 2007 9:07 am

Christian Domec a écrit :
Citation:
Les lecteurs décident des vies d'un livre ou, du moins, de celles du texte qu'il contient. Dès qu'un écrit est livré à des lecteurs, il échappe à ses auteurs ; il se dilate ou s'atrophie, s'épanouit ou se caricature, s'oublie parfois ou – par quelques facéties de la vie – sort de la pénombre... transfiguré

C'est tellement vrai que cela Christian.
Il y a quelques temps j'avais ouvert un fil concernant le "Don total de soi" à propos d'un auteur qui était contre le téléchargement libre en ligne et le commentaire d'ouverture était le suivant :
Citation:
A partir du moment où tu lâches ton texte, il ne t'appartient plus. Les lecteurs en font ce qu'ils veulent. Bien qu'il demeure ta propriété exclusive avec "protection par huissier de justice"; j'estime que ton ouvrage fait maintenant partie du domaine public. Il faut d'une certaine manière apprendre à se détacher de son texte. Facile à dire mais pas évident à faire, je sais car... après tout, durant des mois et des mois, tu as vécu avec tes personnages une sorte d'histoire entre "rêve et réalité" et... en le mettant en ligne, tu as en quelque sorte livré ta chair mais aussi livré l'intime de toi-même dans les mots et les phrases. A mes yeux, pour s'en détacher; il faut absolument vivre une certaine "mort de soi-même" sous forme de don total. Je pense qu'offrir ton texte en ligne au public est une manière de leur dire que tu ne débâts pas avec toi-même à huis-clos.
Avatar de l’utilisateur
Ishtar
 
Messages: 3775
Inscription: Sam Nov 24, 2007 9:48 am
Localisation: Bruxelles

Messagepar Philipum » Mer Déc 26, 2007 9:44 am

Oui, cette remarque d'Ishtar a entraîné pas mal de discussions passionnées, on peut trouver le fil ici : http://www.mermod.com/forumlitteraire/v ... c.php?t=42
Avatar de l’utilisateur
Philipum
 
Messages: 1584
Inscription: Jeu Nov 22, 2007 9:50 pm

Messagepar Romane » Mer Déc 26, 2007 6:43 pm

Salut Christian. Heureuse de faire ta connaissance. Tu sais, les scribouillards que nous sommes sont ravis de savoir qu'il existe des lecteurs !
Je ne sais pas vous tous, mais moi je suis très lente à lire, car créer pompe une énergie folle. Les moments privilégiés paisibles ne sont pas toujours au rendez-vous pour lire, et ça me manque. Mais qui va lentement.... etc.
Avatar de l’utilisateur
Romane
 
Messages: 931
Inscription: Mer Nov 28, 2007 8:09 pm
Localisation: Kilomètre zéro

Messagepar Christian Domec » Mer Déc 26, 2007 11:02 pm

Bonsoir Romane,
Romane a écrit:
Je ne sais pas vous tous, mais moi je suis très lente à lire, car créer pompe une énergie folle.

Même sans créer, je suis un lecteur lent. Il y a deux, trois livres que je trimballe depuis 30 ans et je n'arrête pas de les entamer. Heureusement, ce n'est pas vrai pour tous les livres qui me sont passés entre les mains !

Sinon, ça y est, j'ai téléchargé une brassée de vos oeuvres. Je ne sais pas comment je vais m'y prendre pour les lire, mais je le ferai et vous en donnerai des nouvelles.

Christian.

PS : j'ai vraiment souri à l'évocation de l'année 1955. Mais vais attendre quelque peu pour poursuivre la lecture des préfaces. J'ai, toutefois, lu sur écran Salamandre de Philippe Mermod ; il s'y prêtait bien. Je vais m'en expliquer sur le fil qui convient.
Avatar de l’utilisateur
Christian Domec
 
Messages: 627
Inscription: Mar Déc 25, 2007 2:20 pm

Messagepar Romane » Mer Déc 26, 2007 11:25 pm

Oh, merci !
Ça tombe bien. Les textes se lisent très lentement. Un livre à prendre son temps, sous peine d'en louper les trois quart du sens.

J'ai lu plus haut que l'objet-livre est important pour vous. Quelle différence avec l'écran ou des A4 ?

Personnellement, je suis aussi une inconditionnelle des livres. Je ne prends en A4 que les manuscrits que je corrige, mais je relis quand ils sortent en livre, et je m'en délecte bien plus facilement.
Avatar de l’utilisateur
Romane
 
Messages: 931
Inscription: Mer Nov 28, 2007 8:09 pm
Localisation: Kilomètre zéro

Messagepar Christian Domec » Jeu Déc 27, 2007 2:27 pm

Bonjour,
Romane a écrit:
Oh, merci !
Ça tombe bien. Les textes se lisent très lentement. Un livre à prendre son temps, sous peine d'en louper les trois quart du sens.

J'ai lu plus haut que l'objet-livre est important pour vous. Quelle différence avec l'écran ou des A4 ?

Personnellement, je suis aussi une inconditionnelle des livres. Je ne prends en A4 que les manuscrits que je corrige, mais je relis quand ils sortent en livre, et je m'en délecte bien plus facilement.

Oh, je pourrais être intarissable à ce sujet. Mais sans entrer dans les différences entre les supports (A4, écrans, e-book...), je dirais qu'il me paraît artificiel de séparer le flacon de l'ivresse particulière distillé par un breuvage. Le rafraîchissement procuré par une eau de source n'aura pas le même effet au goulot d'une bouteille plastique, à la régalade d'une outre, au filet chantant d'une fontaine villageoise. La texture, la matière, la forme, la situation d'un fût vont même permettre de nouvelles compositions - plus ou moins heureuses. Ainsi, la forme livre permit l'éclosion du roman (les contes, les chants, les poésies surent très bien s'en passer).

Ce que j'aime bien dans le livre c'est qu'il est achevé - tour à tour robuste et fragile. Il (se) transmet dans son intégr(al)ité. Il peut être trituré, écorné, signé : il vieillit avec son usage. Il franchit aisément les générations par un chevet partagé ou simple évocation. Il ne captive pas, mais livre l'oeuvre qu'il porte. Il réfléchit la lumière mais le la projette pas. Il n'impose pas de rythme à la lecture (même en braille) et permet pourtant d'y cueillir (lire) les fragments épars la constituant. Il permet la respiration, invite à l'évasion et surtout, il est fini - en cela, bien qu'objet - il nous ressemble.

Christian.
Avatar de l’utilisateur
Christian Domec
 
Messages: 627
Inscription: Mar Déc 25, 2007 2:20 pm

Suivante

Retourner vers Présentation des membres

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron