L'Homosexualité ... génération spontanée ?

Ne soyez pas timides ! Tout ce que vous aimeriez discuter...

Messagepar JL PONS » Lun Juin 30, 2008 10:54 pm

Léo Somba a écrit:
Je ne suis pas d'accord avec toi, JL.

L'homosexualité ne serait pas "normale". Donc les homosexuels seraient anormaux. Ont-ils une chance de devenir normaux ? faut-il qu'ils se soignent ? Doivent-ils aller contre leurs attirances et former un couple avec une personne de l'autre sexe ?
Si tes enfants étaient homosexuels tu les considérerais comme anormaux ? Tu leurs dirais que c'est mal, contre-nature ou contre-dieu ?
Plus généralement c'est quoi la normalité ?


Je comprends ta position, Léo.
Il est difficile de parler de ce sujet sans froisser, alors, désolé si mon opinion devait déplaire:

Oui, pour moi, l'homosexualité n'est pas normale !
Non, les homosexuels ne sont pas anormaux ! Ils n'ont donc pas à se soigner.

Je pense que c'est une question de choix et si l'un de mes enfants devaient devenir homo, cela ne m'empêcherait pas de l'aimer: Ce serait son choix. Cependant, je ne le cautionnerai jamais !
Mon rôle de père est de leur dire ce qui (à mon avis) est bien et ce qui ne l'est pas... Je suis conscient que mon opinion n'est pas "parole d'évangile" et chacun a le droit d'élever ses enfants comme bon lui semble.
De toute façon, quelle que soit l'éducation qu'on puisse avoir, chacun fait ses choix !

Léo Somba a écrit:
Enfin tu dit "s'en tenir aux vraies valeurs immuables". Je suis très curieux de savoir ce que tu entends par là : c'est quoi les vraies valeurs immuables ?

Est-ce que tu mets l'hétérosexualité, le mariage, la non consommation d'alcool dans ces vraies valeurs immuables...


Il est évident que tu soulèves là un véritable débat qui aura autant de réponses que de participants... Des pours et des contres.
Alors, oui, au risque de vous paraître "vieille croute" je mets l'hétérosexualité, le mariage, la non consommation de drogues dans ces vraies valeurs immuables; et bien d'autres.
Avatar de l’utilisateur
JL PONS
 
Messages: 408
Inscription: Dim Juin 22, 2008 12:14 pm
Localisation: Bruxelles nord, région flamande...

Messagepar Léo Somba » Mar Juil 01, 2008 10:31 am

Citation:
Il est difficile de parler de ce sujet sans froisser, alors, désolé si mon opinion devait déplaire

Je ne suis pas froissé. Je ne suis pas d'accord avec toi, c'est tout.


Citation:
Oui, pour moi, l'homosexualité n'est pas normale !
Non, les homosexuels ne sont pas anormaux !


L'homosexualité est anormale mais les homosexuels ne le sont pas... Je ne suis pas sûr de comprendre.


JL PONS a écrit:
Ce serait son choix

Je ne crois pas qu'on choisisse vraiment par qui on est attiré.
Avatar de l’utilisateur
Léo Somba
 
Messages: 84
Inscription: Ven Mar 14, 2008 2:58 pm

Messagepar Yasmina » Mar Juil 01, 2008 4:14 pm

L'amour n'a pas de couleur, de frontière et de sexe. On ne choisit pas, cela nous tombe dessus.

Quant à l'alcool, sa dangerosité est dans le comportement de l'individu. Celui qui ne sait pas gérer sa consommation d'alcool, celui qui est faible devant lui, qui ne sait se modérer, alors oui, l'abstinence s'impose.
En revanche, pour celui qui se contente d'un verre ou deux, le danger n'existe pas. Par conséquent, je ne vois pas pourquoi l'abstinence s'imposerait à celui qui sait consommer.
Je rejoins Léo à ce sujet. Il a donné l'exemple de la nourriture. Se nourrir est vital, or, toute consommation excessive d'aliments nuit à la santé. Et cette consommation excessive est liée à un problème de comportement.

Je crois que là où il faut agir c'est sur le comportement.
J'écris parce que je ne sais pas dire
Yasmina
 
Messages: 74
Inscription: Mer Mai 28, 2008 8:02 am
Localisation: Avignon

Messagepar voyelle » Mar Juil 01, 2008 5:10 pm

Il est évoqué ici un sujet fort complexe et combien délicat.

Je pense que la norme c'est la majorité de la société
dans laquelle on vit. ( Je suis de fait, hors normes, car je ne regarde jamais le foot, et peu la télévision, de plus, je suis heureuse quand la pluie tombe tandis que l'entourage (généralement) exprime un mécontentement certain. je pense inévitablement alors à la terre, et aux besoins essentiels d'eau... bref.)
De fait, je conçois que l'homosexualité est de fait hors normes, car, minoritaire. (je ne veux froisser par cette phrase aucune personne qui lirait ceci). Ils (elles) sont donc d'une certains manière marginaux, mais surtout marginalisés suivant le lieu où ces personnes résident.

Certains parents ne l'acceptent pas, j'imagine que cela doit être difficile à vivre autant pour les parents que pour les personnes concernées. Avoir un enfant homosexuel (elle) cela veut dire aussi : renoncer aux petits enfants, renoncer à ce souhait, cette prolongation de soi même, c'est d'une certaine manière renoncer à se percevoir "immortel" symboliquement : quand les enfants auront à leurs tours leurs propres enfants.

Mes gosses aujourd'hui âgés de 19 et 16 ans sont (il semble) hétéros. J'avoue (en toute honneteté) que je me suis questionnée autrefois, sur ma propre réaction, et surtout sur ma propre capacité que j'aurais à accepter leur (éventuelle) homosexualité.
Il est probable que ce questionnement effleure les parents dont les enfants sont en devenir d'être adultes.

On ne choisit pas d'être homo, ni d'être hétéro, ni d'être troublé (e) par une voix, un geste, une silhouette, une manière d'être ou de faire.Que l'on soit homo ou hétéro.

Le coup de foudre, vous connaissez ? complètement déraisonnable du reste. Mais quelle bouffée d'allégresse...(Boby Lapointe ne disait-il pas :"qu'est-ce que l'on est c.. quand on est amoureux, qu'est-ce qu'on est c.. mais comme on est heureux"

Quand on est justement dans un coup de foudre, un coup de magie, il aurait été étudié, que "ce mouvement de la main, ou cette intonation de voix, ce regard ou ces mots" qui font chavirer nos coeurs, nous rappeleraient un moment inconscient de notre enfance lié à une émotion de plaisir, de bien être surtout que nous allons chercher dans notre "bibliothèque des émotions" dans notre cerveau, nous faisons le lien, et l'autre en face, cet homme, ou cette femme, devient la personne pour laquelle nous allons trembler de désir et d'amour.

Que l'on soit homo ou hétéro...


Les homos ont beaucoup souffert de descrimination, encore aujourd'hui, même en France (où soi disant le pays serait plus "ouvert") nous leurs devons, d'être non seulement tolérants, mais aussi de les respecter autant que n'importe quel autre individu.
D'autant plus que leur sexualité ne nous regarde pas.
voyelle
 
Messages: 668
Inscription: Mer Déc 12, 2007 6:36 pm
Localisation: Là, dans le sud

Messagepar Philipum » Mar Juil 01, 2008 5:31 pm

Il semblerait que beaucoup de monde ait la croyance que les homosexuels n'ont pas d'enfants. C'est totalement faux ! En tout cas, parmi les quelques homosexuels que je connais, la majorité d'entre eux ont des enfants (il faudrait faire une statistique, mais je pense pas que, de nos jours, les homosexuels aient, en moyenne, significativement moins d'enfants que les hétéros). En plus, "être homo", à mon avis, représente bien plus que simplement "être attiré par le même sexe" : c'est toute une attitude avec la sexualtité et avec la vie, plus "libérée" je dirais.

JL PONS a écrit:
Comment se voit-on dans une glace aprés avoir expliqué à son enfant qu'une chose est mauvaise et que nous la pratiquons en petite quantité ou en cachette ?


Haha ! Cela prouve que le "bon" et le "mauvais" sont bien subjectifs...

Et puis, je trouve que tu prends les enfants pour des idiots. Ne penses-tu pas qu'ils soient en mesure de comprendre, si on leur explique qu'on peut prendre quelque chose en petite quantité, mais qu'il est dangereux d'en abuser ?
Avatar de l’utilisateur
Philipum
 
Messages: 1584
Inscription: Jeu Nov 22, 2007 9:50 pm

Messagepar voyelle » Mar Juil 01, 2008 5:52 pm

Plus "libérée" ?

:?:

Mais, il faut le souhaiter, en envoir le désir !

Même si je peux me retourner dans la rue sur une femme que je trouve particulièrment belle, je n'ai aucun désir de caresser un sein, de toucher les fesses d'une femme, etc...
voyelle
 
Messages: 668
Inscription: Mer Déc 12, 2007 6:36 pm
Localisation: Là, dans le sud

Messagepar Yasmina » Mar Juil 01, 2008 6:20 pm

Philipum a dit :

" En plus, "être homo", à mon avis, représente bien plus que simplement "être attiré par le même sexe" : c'est toute une attitude avec la sexualtité et avec la vie, plus "libérée" je dirais. "

C'est bien l'image que l'on veut donner des homosexuels.... ils auraient une sexualité plus libérée donc seraient enclin à être volages, avoir des relations débridées. C'est l'image caricaturale pure...ou alors les hétéros cachent bien leur jeu... :-))

Non, ce sont des personnes comme tout le monde avec une sexualité portée sur le même sexe que le leur. C'est tout.
J'écris parce que je ne sais pas dire
Yasmina
 
Messages: 74
Inscription: Mer Mai 28, 2008 8:02 am
Localisation: Avignon

Messagepar becdanlo » Mar Juil 01, 2008 7:38 pm

Heu... je suis un peu décalé, mais il existe une littérature Gay.
J'ai suivi un roman Gay en construction... mais impossible de le retouver pour le moment.

Juste une réflexion à partir du blog de Cylibris... qui s'est un peu spécialisé:

Opinion - La littérature gay existe-t-elle ?

Notre avis est qu'il existe une littérature gay, de la même manière qu'il existe une littérature policière. Le propre du roman policier étant, en général, de mettre en scène un ou plusieurs policiers, nous ne serons donc pas surpris de constater que le propre de la littérature gay est de mettre en scène, en général, un ou plusieurs gays ; et si nous ajoutons "en général", c'est que nous ne désesperons pas de recevoir un jour, qui sait, un roman gay qui réussisse cette prouesse de ne mettre en scène aucun personnage gay. Si un tel roman existait, nous serions en effet les premiers à vouloir le publier.

http://cylibris.canalblog.com/archives/ ... 78023.html

Si je suis trop décalé par rapport à votre débat.. je peux ouvrit un autre fil !

:wink:

ps: je découvre, en fait que Cylibris a fermé :cry:

http://blog.cylibris.com/?page_id=24
Avatar de l’utilisateur
becdanlo
 
Messages: 6907
Inscription: Ven Nov 23, 2007 2:20 am
Localisation: Grenoble

Messagepar JL PONS » Mar Juil 01, 2008 10:44 pm

:arrow: Léo: Quand je dis que je trouve l'homosexualité anormale, je parle du choix et non de la personne.
J'ai travaillé pendant plusieurs années comme DJ dans une boite (dancing)Principalement homo: Je ne dirai jamais qu'ils sont anormaux parce que leur choix de vie est différent du mien. Ce n'est pas parce que nous sommes contre une opinion, une idée ou un choix, que nous sommes contre la personne qui l'a ! Cela ne m'empêche pas d'avoir du respect et de la tolérance.
J'ai plusieurs amis, et je ne parlerai que des hommes, à qui il m'est devenu quasiment impossible de serrer la main. J'ai tant d'affection pour lui (eux) que je ne peux m'empêcher de les embrasser et de les serrer contre moi. Je pourrai même vivre avec l'un deux, mais de là à dépasser le stade de l'amitié qui, je le conçois, est aussi de l'amour, à l'acte sexuel... Question de choix, encore et toujours !

:arrow: Philipum: Pour moi, le bon et le mauvais n'est pas subjectif, il est !
Simple question de définition dont je laisse à chacun le libre arbitre d'avoir la sienne.

:arrow: Yasmina: "L'amour n'a pas de couleur, de frontière et de sexe. On ne choisit pas, cela nous tombe dessus."

Tu as raison pour le début, mais nous avons toujours le choix... même si parfois des décisions sont dures à prendre.
Je ne tenais pas à faire un sujet sur l'homosexualité, mais sur les générations dites "spontanées" et leur normalité. Je me rends compte que la phrase de Coluche a eue plus d'impact que je ne le pensais.
Avatar de l’utilisateur
JL PONS
 
Messages: 408
Inscription: Dim Juin 22, 2008 12:14 pm
Localisation: Bruxelles nord, région flamande...

Messagepar Léo Somba » Mer Juil 02, 2008 9:48 am

JL PONS a écrit:
Je ne tenais pas à faire un sujet sur l'homosexualité, mais sur les générations dites "spontanées" et leur normalité. Je me rends compte que la phrase de Coluche a eue plus d'impact que je ne le pensais.


euh, tu défiles un peu là, non ? La phrase de coluche n'a pas eu d'impact, tout le monde l'a pris comme une plaisanterie. Mais par la suite tu as dit « Hétéro, c'est normal » ce qui pouvait être entendu, je pense sans trop d'erreur, que pour toi, homo ça ne l'était pas, normal. Si le sujet était « les générations spontanées et leur normalité », il faudrait peut-être le relancer, parce que je n'ai pas vu ce sujet là dont je ne comprend même pas l'énoncé. Pour moi, les sujets (que tu as choisis) semblent être : l'homosexualité, la normalité, les valeurs, la drogue, le choix, l'abstinence, le mariage, l'éducation des enfants, le bien et le mal etc. Ce qui nous laisse pas mal de pain sur la planche.
Citation:
Je pense que c'est une question de choix et si l'un de mes enfants devaient devenir homo, cela ne m'empêcherait pas de l'aimer: Ce serait son choix. Cependant, je ne le cautionnerai jamais !

Citation:
Quand je dis que je trouve l'homosexualité anormale, je parle du choix et non de la personne

Citation:
nous avons toujours le choix... même si parfois des décisions sont dures à prendre.

J'ai du mal à comprendre ta conception des choses. Si un homme est attiré uniquement par les hommes (ou une femme par les femmes, mais comme je ne veux pas dire il ou elle dans toute la suite, je me contenterais de l'exemple masculin qui pourrait tout à fait convenir pour le féminin) selon toi il devrait ne pas céder à cette attirance là? et que faire après? être seul toute sa vie, ou s'unir avec une femme pour qui il aura peu ou pas d'attirance ? C'est ça la dure décision, le « choix », que tu voudrais lui voir prendre ? Ne te semble-t-il pas que ce serait la pire des choses pour tous, pour lui mais aussi pour elle ?

Citation:
Je pourrai même vivre avec l'un deux, mais de là à dépasser le stade de l'amitié qui, je le conçois, est aussi de l'amour, à l'acte sexuel... Question de choix, encore et toujours !

Ben non, si tu n'es pas attiré sexuellement par lui, il n'y a pas de question à se poser, de choix à prendre. Maintenant, si c'est le cas , que vous êtes attirés physiquement l'un par l'autre, mais que tu es aussi attiré par les femmes (la tienne notamment) alors là oui, il peut y avoir un choix.

Citation:
Pour moi, le bon et le mauvais n'est pas subjectif, il est !

Je pense que ce sujet mériterait aussi une discussion

Philipum, peut-être que beaucoup d'homosexuels sont comme tu le dis (« libérés » etc) mais je suis assez d'accord avec Yasmina, que tu généralises un peu trop et que ça fait un peu caricature.
Avatar de l’utilisateur
Léo Somba
 
Messages: 84
Inscription: Ven Mar 14, 2008 2:58 pm

Messagepar Philipum » Mer Juil 02, 2008 10:39 am

Léo Somba a écrit:
Philipum, peut-être que beaucoup d'homosexuels sont comme tu le dis (« libérés » etc) mais je suis assez d'accord avec Yasmina, que tu généralises un peu trop et que ça fait un peu caricature.


Oui, je suis désolé, je ne connais pas assez d'homosexuels pour me faire une idée précise. Je ne peux pas non plus trop m'inspirer ce que je vois dans des films ou lis dans des livres, car cela aussi, c'est caricaturé.

J'ai un ami proche (pas SI proche que ca ;)) qui est homosexuel et est divorcé avec deux enfants. Comme je le connais bien, mon idée de l'homosexualité est basée sur lui. Il est extrêmement extraverti et spontané, toujours à fréquenter du monde, sortir et s'éclater.

Bon, en fait, on pourrait dire qu'il est bisexuel, et que sa mauvaise expérience avec son ex-femme l'a fait basculer "de l'autre côté".

Ce qui m'amène à la réflexion (théorie) suivante : tout comme les bonobos, nous serions tous bisexuels, c'est-à-dire, homosexuels à un certain degré. Le "degré d'homosexualité" varierait d'un individu à l'autre. Par exemple, disons que, moi, je suis cent fois plus attiré par les femmes que par les hommes. Alors, pourquoi est-ce que je ne fais pas l'amour avec un homme une fois sur cent ? Je suppose que c'est uniquement à cause de mon éducation (au sein de notre société monogame), car j'apprécie le corps de beaux hommes (en particulier le mien :roi:), et je suis sûr que l'expérience occasionnelle de faire l'amour avec un homme serait palpitante. Les individus chez qui les barrières sociales sont moins fortes, en plus d'être plus extravertis, se laissent aussi plus aller à des actes homosexuels, et sont immédiatement classés parmi les "homosexuels".
Avatar de l’utilisateur
Philipum
 
Messages: 1584
Inscription: Jeu Nov 22, 2007 9:50 pm

Messagepar Philipum » Mer Juil 02, 2008 1:26 pm

JL PONS a écrit:
Pour moi, le bon et le mauvais n'est pas subjectif, il est !
Simple question de définition dont je laisse à chacun le libre arbitre d'avoir la sienne.


Tu me fais rire :lol: Ta phrase "Pour moi, le bon et le mauvais n'est pas subjectif, il est !" est un paradoxe extraordinaire. Ce qui véritablement (objectivement) "est bon" l'est "pour toi" : pour quelqu'un d'autre, cette "valeur objective" peut être différente ; elle ne peut donc pas être objective ! Sauf si c'est toi qui détiens les "vraies valeurs" et tous ceux qui ne pensent pas comme toi ont tort, ce qui est fort peu probable ; mais je ne pense pas que ce soit cela que tu aies voulu dire ;) Non, je ne pense pas qu'il existe de "vraies valeurs", tout simplement parce que les valeurs sont des choses que l'on invente ; elles n'existent que dans nos esprits.

Un autre paradoxe amusant : le fumeur qui proclame que fumer n'est pas bon, et qui, en allumant sa cigarette et en tirant la première bouffée, s'exclame : "Que c'est bon !".
Avatar de l’utilisateur
Philipum
 
Messages: 1584
Inscription: Jeu Nov 22, 2007 9:50 pm

Re: L'Homosexualité ... génération spontanée ?

Messagepar Christian Domec » Mer Juil 02, 2008 5:33 pm

JL PONS a écrit:
Quand j'ai vu le titre de ce fil, je n'ai pas pu m'empêcher de penser à cette phrase de Coluche:

" Les homosexuels ne se reproduisent pas et pourtant il y en a de plus en plus; cela doit être des générations spontanées !"


Coluche avait de l'humour, il n'était pas très tendre parfois. La preuve.

Christian.

ps : ne pas supprimer ce message, svp.
Avatar de l’utilisateur
Christian Domec
 
Messages: 627
Inscription: Mar Déc 25, 2007 2:20 pm

Re: L'Homosexualité ... génération spontanée ?

Messagepar Christian Domec » Mer Juil 02, 2008 5:35 pm

Christian Domec a écrit:
ps : ne pas supprimer ce message, svp.


Cela aurait pu être de l'humour ; en fait ça l'est. Je m'en vais le mettre en signature.

Christian.

ps : ne pas supprimer ce message, svp.
Avatar de l’utilisateur
Christian Domec
 
Messages: 627
Inscription: Mar Déc 25, 2007 2:20 pm

Re: L'Homosexualité ... génération spontanée ?

Messagepar Christian Domec » Mer Juil 02, 2008 5:46 pm

Christian Domec a écrit:
Je m'en vais le mettre en signature.


Voilà c'est fait.

"Les signatures ne se reproduisent pas et pourtant il y en a de plus en plus ; cela doit être des générations spontanées !"

Qui a signé la Bible, les récits mythologique, le Gilgamesh ?

Qui a signé la véritable histoire d'Anna la blonde ?

La réponse est dans ces deux questions.

Christian.
Avatar de l’utilisateur
Christian Domec
 
Messages: 627
Inscription: Mar Déc 25, 2007 2:20 pm

PrécédenteSuivante

Retourner vers Forum ouvert

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron