Le Maître de manège

Le Maître de manège

Messagepar Richard » Ven Déc 11, 2009 3:03 pm

Le Maître de manège

Sujet :

Un jeune homme tout frais, à peine sorti des grandes écoles des Affaires, la tête remplie d'une légitime ambition de réussir, erre dans un univers d'industriels en guerre où l'on cherche à mettre les hommes en compétition.

Il doute, peu à peu désenchante.

C’est alors qu’il découvre, par hasard, dans le tumulte assourdissant de la ville, un lieu tout à fait insolite : un petit manège ridicule au bout d’un jardinet fleuri. Là, un homme cherche le mouvement, l’enchantement suprême que procure l’équilibre parfait. Il cherche ce sentiment sublime qu’est celui de la légèreté. Il cherche le divin. Il pratique l’Art Equestre.

Ce livre peut s’adresser aux «hommes de cheval», bien sûr. Mais il est surtout pour tous ceux qui n'ont jamais approché cet animal et qui sont néanmoins attirés par sa beauté car ils la trouvent fascinante ; tous ceux qui, croisant un cavalier par hasard sur un chemin, s'arrêtent, admiratifs et timides ; ils ont envie de caresser mais n'osent pas.

L'auteur :

Richard Troubat, né le 20 août 1953 à Dijon (Côte d'Or)

Je vis actuellement en Bourgogne, dans un petit village des Hautes-Côtes, près de Nuits-Saint-Georges.
J'ai exercé une activité professionnelle (et je l'exerce encore), travaillant dans diverses entreprises comme directeur de projets informatiques.
Je n'étais pas un écrivain né, ni un grand lecteur. Je n'étais pas un érudit non plus, je n'avais pas une grande culture en littérature.
L'idée d'écrire et de raconter des histoires m'est venu assez tard ; en lisant certains auteurs qui m'ont donné l'envie. Et puis un jour je me suis lancé. J'ai rédigé quelques lignes du début d'un roman, sans vraiment savoir où j'allais. Ma foi ! ce n'était pas du Proust mais, moyennant quelques assaisonnements, c'était digeste. J'ai continué.


Télécharger : http://sd-1.archive-host.com/membres/up/5347197866860395/REF-MDM/2684927.pdf
Richard
 
Messages: 31
Inscription: Ven Déc 11, 2009 1:05 pm
Localisation: Côte d'Or

Messagepar becdanlo » Ven Déc 11, 2009 3:58 pm

Bienvenue Richard !

Le teasing (comme on dit aujourd'hui) est sympa et donne envie de découvrir votre roman.

Cheval ? Humm... je sens que Azul va "pointer son nez" d'ici peu :lol:

à bientôt

bec'
Avatar de l’utilisateur
becdanlo
 
Messages: 6907
Inscription: Ven Nov 23, 2007 2:20 am
Localisation: Grenoble

Messagepar Philipum » Ven Déc 11, 2009 4:33 pm

Rien qu'à lire la première page, on voit qu'il s'agit d'un ouvrage de qualité ;) Moi aussi, j'aime bien me laisser hypnotiser par les goutelettes qui ruissellent sur la vitre du train...
Avatar de l’utilisateur
Philipum
 
Messages: 1584
Inscription: Jeu Nov 22, 2007 9:50 pm

Messagepar Richard » Ven Déc 11, 2009 5:31 pm

Merci pour votre accueil
Teasing ??? j'aurai appris un nouveau mot aujourd'hui
Richard
 
Messages: 31
Inscription: Ven Déc 11, 2009 1:05 pm
Localisation: Côte d'Or

Messagepar becdanlo » Ven Déc 11, 2009 6:10 pm

Richard a écrit:
Merci pour votre accueil
Teasing ??? j'aurai appris un nouveau mot aujourd'hui


Oui, "aguicher" en anglais... ça fait djeun :lol:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Teasing
Avatar de l’utilisateur
becdanlo
 
Messages: 6907
Inscription: Ven Nov 23, 2007 2:20 am
Localisation: Grenoble

Messagepar azul47 » Ven Déc 11, 2009 6:31 pm

C'est un roman qui promet, si le défilement des pages apporte toujours la même qualité. J'ai peur qu'on ne le voie plus par la suite, mais j'aime déjà Eugène Rideau, voyez-vous :wink:

J'ai relevé quelques petites erreurs. C'est une manie. En ce moment, je n'arrive plus à lire normalemnt :lol:

Je pousserai plus loin pour aller à la rencontre des chevaux...
Il est difficile d'attraper un chat noir dans une pièce sombre, surtout lorsqu'il n'y est pas.
Avatar de l’utilisateur
azul47
 
Messages: 400
Inscription: Ven Mar 07, 2008 9:09 pm
Localisation: lot et garonne

Messagepar nicamic » Sam Déc 12, 2009 12:54 am

J'ai lu avec intérêt les premières pages. Comme azul, j'ai accroché sur quelques erreurs ou coquilles (un réflexe :wink: ) mais on sent une certaine recherche dans l'écriture et ce n'est pas si fréquent !
Bonne chance à ce livre et à son auteur !
"Ne te courbe que pour aimer."
Avatar de l’utilisateur
nicamic
 
Messages: 306
Inscription: Jeu Mar 12, 2009 6:02 pm
Localisation: Perpignan

Messagepar Ishtar » Sam Déc 12, 2009 11:39 am

Nous avons une passion en commun Richard : l'Amour des chevaux...
Comme vous, j'aime observer les chevaux, la légèreté de leur allure...
Il donne l'impression de voler des quatre sabots avec une grâce si incomparable, que les Anciens le comparaît à la Poésie...

Votre entrée en matière donne envie de lire la suite...
Avatar de l’utilisateur
Ishtar
 
Messages: 3773
Inscription: Sam Nov 24, 2007 9:48 am
Localisation: Bruxelles

Messagepar Richard » Sam Déc 12, 2009 2:37 pm

Merci de vous intéresser au "Maître de Manège".
Si le début donne envie de continuer, Ishtar, alors ne vous gêner surtout pas. J'espère y faire passer des émotions vécues à cheval dans la recherche de "légèreté".
La légèreté est aussi ce qu'on cherche d'ans l'écriture, n'est-ce pas ?

Il y a encore des coquilles ? ... et pourtant.... vous ne pouvez pas imaginer le nombre de fois que ce texte a été relu. Comment faut-il faire ?
Richard
 
Messages: 31
Inscription: Ven Déc 11, 2009 1:05 pm
Localisation: Côte d'Or

Messagepar becdanlo » Sam Déc 12, 2009 3:22 pm

Richard a écrit:
Il y a encore des coquilles ? ... et pourtant.... vous ne pouvez pas imaginer le nombre de fois que ce texte a été relu. Comment faut-il faire ?


Il ne faut pas s'inquiéter, Azul est en passe d'être une correctrice "pro", rien ne lui échappe et nicamic nous a corrigé deux textes pour brumerge :wink:

Comment faire ?

direction TNN Cie:

http://tnncie.aceboard.fr/244406-2756-1037-0-quoi.htm
Avatar de l’utilisateur
becdanlo
 
Messages: 6907
Inscription: Ven Nov 23, 2007 2:20 am
Localisation: Grenoble

Messagepar azul47 » Sam Déc 12, 2009 4:15 pm

Citation:
Il ne faut pas s'inquiéter, Azul est en passe d'être une correctrice "pro", rien ne lui échappe

Tu as bien fait de mettre "pro" entre guillemets, Bec', parce que ce n'est pas du tout cuit :roll:

Bah, même en faisant du mot à mot et du passage de mains en mains, il y a toujours un poisson plus petit que les autres qui passe entre les mailles du filet. Difficile de faire un sans-faute.
Il est difficile d'attraper un chat noir dans une pièce sombre, surtout lorsqu'il n'y est pas.
Avatar de l’utilisateur
azul47
 
Messages: 400
Inscription: Ven Mar 07, 2008 9:09 pm
Localisation: lot et garonne

Messagepar Philipum » Lun Fév 08, 2010 1:26 pm

Je viens de terminer le "Maître de manège" et j'en ressors charmé, émerveillé, touché, bref, conquis !

Maître Richard (désormais je t'appelerai ainsi, quitte à me faire cravacher ;) ), ton roman est un petit chef-d'oeuvre de finesse et de sensibilité. Les personnages sont attachants tellement ils sont humains. Ce qui m'a le plus impressionné, je crois, ce sont les descriptions de touts petits détails, d'objets ou autres (comme les gouttes d'eau au tout début), qui donnent une ambiance et font vibrer des cordes de nostalgie ou de joie. Du grand art !

J'irai voir sur lulu pour me procurer la version papier (je l'ai lu moi-même sur ma liseuse électronique) que je pourrai faire découvrir à mes proches. Cela malgré les petites fautes qu'il reste effectivement cà et là, qui ne me dérangent en rien puisqu'elles sont rares et je sais que c'est de l'auto-édition (il reste aussi des fautes dans mes propres ouvrages ;) ).
Avatar de l’utilisateur
Philipum
 
Messages: 1584
Inscription: Jeu Nov 22, 2007 9:50 pm

Le Maître de manège

Messagepar Richard » Mer Fév 10, 2010 3:03 pm

Maître Richard ? Ouh là là !!! c'est très éxagéré.
Un petit centi-maître, tout au plus.
En tout cas, je ne suis pas le héros de cette histoire.
Je reconnais que c'est extrêmement agréable de recevoir un commentaire comme le tien.
Non ! Evidemment que ce livre n'est pas un chef d'oeuvre. Mais je me satisfais déjà de provoquer des émotions chez le lecteur. Ce n'est déjà pas si facile.
Mon défi, ici, a été de parler d'un art (l'équitation) et de le sublimer pour des gens qui n'ont jamais mis les fesses sur un cheval ; sans tomber dans le cours théorique chiant dans lequel c'est l'écrivain qui joue au grand maître (qu'il n'est justement pas). Il n'était surtout pas question de faire le gourou donneur de leçons. Il y a des passages que j'ai dû recommencer dix fois pour ne pas tomber dans ce piège. A la fin, ça donne des personnages très humains, car ils sont bourrés de faiblesses.

Quant aux fautes, c'est mon grand désespoir.
Merci encore, Philippum, pour ce commentaire encourageant. Je ne te fais pas de dessin, nous en avons grand besoin, et ça fait du bien par où ça passe.
Richard
 
Messages: 31
Inscription: Ven Déc 11, 2009 1:05 pm
Localisation: Côte d'Or


Retourner vers Romans

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron