L'Ensecret - Bernard Fauren

Messagepar becdanlo » Mar Sep 14, 2010 6:08 pm

Ishtar a écrit:
Dès les premiers mots, je suis entrée en résonnance avec "Je", et au fur et à mesure de ma lecture, je l'ai vu chercher un parcours de vie, une espérance éclairée qui l'inspire, l'aspire, le porte et l'oriente sur son chemin et dans ses agissements.
Je l'ai vu errer, tomber dans des impasses, tout en se trouvant dans un désert mental et moral terrible.
Je l'ai vu rebrousser chemin, et se remettre en marche, en tâchant de mieux écouter sa voix intérieure, et finalement, malgré encore des hésitations, et des tâtonnements, il sera sur le bon chemin pour la rejoindre, Elle : Gypsie.

"L'Ensecret" de Bernard Fauren est un livre qui ressemble à son auteur. C'est un livre triste, avec un personnage torturé "Je", mais tellement vrai, sincère et vibrant de vie.
Toujours présent, le fond de tendresse, de sensibilité, de nostalgie douce-amère d'une écriture riche et belle, parce qu'elle vient du fond des entrailles et du coeur de son auteur.
Lire Bernard Fauren, est un véritable plaisir...


Merci beaucoup Carine pour ce commentaire.

Oui, finalement mes héros me ressemblent... et comment pourrait-il en être vraiment autrement... nous restituons le monde comme nous le percevons. Il faut quand même bien dire que le "Je" entraine bien souvent cette identification entre l'auteur et son personnage... Ceci dit certains grands auteurs arrivent à composer des personnages complètement imaginaires...

:wink:
Avatar de l’utilisateur
becdanlo
 
Messages: 6907
Inscription: Ven Nov 23, 2007 2:20 am
Localisation: Grenoble

Messagepar becdanlo » Sam Oct 02, 2010 3:17 pm

Extrait d'un commentaire sur le Blog de Mina :

C'est un récit qui m'a semblé à cheval entre le réel et le fantastique. Le personnage erre et chaque rencontre est l'occasion de se questionner sur sa propre existence, comme une quête de soi-même, jusqu'à ce que d'étranges rêves et hallucinations viennent le hanter. Tout s'éteint petit à petit autour de lui et en lui et alors que son but est atteint, il se rend compte qu'il ne tient plus à rien et qu'on ne peut le sauver...

" Il ne prêchait rien, ne faisait de mal à personne et il avait le pouvoir de sourire à un inconnu."

Beaucoup de fragilité dans cette première découverte, pour moi, du talentueux Bernard Fauren. Je suis encore bouleversée par cette histoire, tout n'est pas clair pour moi mais je suis loin d'avoir perdue mon temps. Pour moi c'est un récit sur la vie et sur ce qui nous fait tenir en ce bas monde mais, à mon humble avis, à chacun d'y trouver ce qu'il y cherche ! (^-^)

"- C'est bien ça le problème. Au fond, pourquoi n'es-tu pas heureux du simple fait de vivre ?"


http://les-lectures-de-mina.over-blog.c ... 65597.html
Avatar de l’utilisateur
becdanlo
 
Messages: 6907
Inscription: Ven Nov 23, 2007 2:20 am
Localisation: Grenoble

L'ensecret

Messagepar aminelicia » Mar Nov 23, 2010 9:29 am

Bonjour

Je viens de prendre connaissance de votre ouvrage. J'ai remarqué des répétitions dans le texte. Mais la vie elle-même n'est-elle pas une répétition du jour et de la nuit ? Cela, me semble-t-il a donné plus de relief au récit et fait ressortir une certaine souffrance qui est le lot à nous tous. C'est la poursuite d'un idéal impossible à atteindre, avec des questionnements qui reviennent à chaque page. Vous avez si bien décrit cette errance (la marionnette n'est vue qu'en arrière-plan) qui est le reflet d'une mémoire brisée cherchant sans cesse à se reconstituer. A travers votre livre, j'ai pu me rendre compte de la fragilité de la condition humaine. Il m'est revenu à l'esprit, en parcourant vos mots, que pour exiler le morne désespoir, il faut le mettre sur les flots calmes de l'espoir. Bien que l'attente fait mourir.
aminelicia
 
Messages: 222
Inscription: Dim Nov 25, 2007 11:04 am
Localisation: Algerie

Re: L'ensecret

Messagepar becdanlo » Mar Nov 23, 2010 5:14 pm

aminelicia a écrit:
Bonjour

Je viens de prendre connaissance de votre ouvrage. J'ai remarqué des répétitions dans le texte. Mais la vie elle-même n'est-elle pas une répétition du jour et de la nuit ? Cela, me semble-t-il a donné plus de relief au récit et fait ressortir une certaine souffrance qui est le lot à nous tous. C'est la poursuite d'un idéal impossible à atteindre, avec des questionnements qui reviennent à chaque page. Vous avez si bien décrit cette errance (la marionnette n'est vue qu'en arrière-plan) qui est le reflet d'une mémoire brisée cherchant sans cesse à se reconstituer. A travers votre livre, j'ai pu me rendre compte de la fragilité de la condition humaine. Il m'est revenu à l'esprit, en parcourant vos mots, que pour exiler le morne désespoir, il faut le mettre sur les flots calmes de l'espoir. Bien que l'attente fait mourir.


Merci pour votre lecture attentive Aminelicia. Oui, les répétitions sont ma marque de fabrique... enfin des mots qui se répètent... Si ce sont des scènes qui se répètent ou des expressions c'est un peu plus embêtant.

Ce matin je suis "tombé" sur un passage d' "A l'ombre des jeunes filles en fleurs" de Proust:

... et les craintes que lui ont suggérées des êtres que l'amant ne connaît pas, dans le genre de plaisir qu'elle demande momentanément à la vie, plaisirs que son amant, ni la fortune de son amant ne peuvent lui offrir. En tout cas l'amant est mal placé pour connaître...

Dans un atelier d'écriture notre texte serait bariolé de surlignage fluo, mais comme ils s'agit de Proust on dira que c'est "un effet de style" :lol:

Vous avez écrit :

Il m'est revenu à l'esprit, en parcourant vos mots, que pour exiler le morne désespoir, il faut le mettre sur les flots calmes de l'espoir. Bien que l'attente fait mourir.

Je trouve ça très beau... ça pourrait être un "résumé" de L'Ensecret.

Encore merci pour tout Aminelicia
Avatar de l’utilisateur
becdanlo
 
Messages: 6907
Inscription: Ven Nov 23, 2007 2:20 am
Localisation: Grenoble

Marcel Proust

Messagepar aminelicia » Mar Nov 23, 2010 6:25 pm

J'ai lu, il y a longtemps, tous les ouvrages de Marcel Proust. A l'époque, dans les librairies d'Alger, il y avait les oeuvres de la plupart des grands écrivains français, de Charles Baudelaire à Chateaubriand en passant par Charles Peguy et Romain Rolland. C'est ainsi que j'avais acheté A l'ombre des jeunes filles en fleurs, A la recherche du temps perdu, Le temps retrouvé... De son temps, Proust fut méconnu. Il a fallu qu'il publie ses livres à compte d'auteur. Comme quoi, la gloire peut venir après, bien qu'elle soit presque toujours éphémère. Ce grand auteur est réputé pour ses longues phrases et son style original et particulier. Quand on le lit, on a l'impression d'être en face d'une galerie de miroirs qui reflète votre image dans toutes les directions.
aminelicia
 
Messages: 222
Inscription: Dim Nov 25, 2007 11:04 am
Localisation: Algerie

Re: Marcel Proust

Messagepar becdanlo » Mar Nov 23, 2010 9:46 pm

aminelicia a écrit:
A l'époque, dans les librairies d'Alger, il y avait les oeuvres de la plupart des grands écrivains français, de Charles Baudelaire à Chateaubriand en passant par Charles Peguy et Romain Rolland.


Est-ce qu'il faut comprendre qu'on ne trouve plus aujourd'hui de livres en français dans les librairies d'Alger ?

aminelicia a écrit:
Quand on le lit (proust), on a l'impression d'être en face d'une galerie de miroirs qui reflète votre image dans toutes les directions.


C'est une image très parlante de l'univers de Proust. Je suis en train de relire "Albertine disparue" car c'est un bel exemple du deuil... sujet de mon dernier stage sur l'accompagnement en fin de vie...

:wink:
Avatar de l’utilisateur
becdanlo
 
Messages: 6907
Inscription: Ven Nov 23, 2007 2:20 am
Localisation: Grenoble

librairies d'Alger

Messagepar aminelicia » Mer Nov 24, 2010 10:11 am

Si, on trouve toujours des livres en français écrits par les grands auteurs, comme Victor Hugo, Albert Camus, Le Général de Gaulle, Lamartine, Kateb Yacine, Malika Mokkadem... Mais il y en a beaucoup moins par rapport aux années 70. A l'époque, beaucoup de librairies étaient encore tenues par des Européens qui avaient les facilités pour ramener toutes les collections. Mais avec l'arabisation forcée entreprise par le pouvoir d'Alger, à partir de 1980, on a cherché à mettre un frein à l'importation et à faire disparaître tout ce qui est trait à la culture française. Mais le pouvoir algérien est incapable de déraciner un arbre implanté depuis plus d'un siècle. Presque toutes les élites ( je dis les vraies et non les analphabètes au pouvoir ) sont formées en français. Et la langue française est redevenue obligatoire dès l'école primaire. Donc, le français est loin de disparaître, bien au contraire.
aminelicia
 
Messages: 222
Inscription: Dim Nov 25, 2007 11:04 am
Localisation: Algerie

Re: librairies d'Alger

Messagepar becdanlo » Mer Nov 24, 2010 10:29 am

aminelicia a écrit:
Si, on trouve toujours des livres en français écrits par les grands auteurs, comme Victor Hugo, Albert Camus, Le Général de Gaulle, Lamartine, Kateb Yacine, Malika Mokkadem... Mais il y en a beaucoup moins par rapport aux années 70. A l'époque, beaucoup de librairies étaient encore tenues par des Européens qui avaient les facilités pour ramener toutes les collections. Mais avec l'arabisation forcée entreprise par le pouvoir d'Alger, à partir de 1980, on a cherché à mettre un frein à l'importation et à faire disparaître tout ce qui est trait à la culture française. Mais le pouvoir algérien est incapable de déraciner un arbre implanté depuis plus d'un siècle. Presque toutes les élites ( je dis les vraies et non les analphabètes au pouvoir ) sont formées en français. Et la langue française est redevenue obligatoire dès l'école primaire. Donc, le français est loin de disparaître, bien au contraire.


Merci pour toutes ces précisions Aminelicia. En faisant une recherche sur la francophonie sur Wikipédia on peut lire que "l'Algérie, se trouve être le pays où l'on parle le plus français après la France"

http://fr.wikipedia.org/wiki/Francophonie

Pour notre part, chez brumerge nous venons d'éditer le recueil de poésie de Mounir Hammouda qui est donc, avec vous, notre deuxième auteur algérien. Nous avons en réserve une jeune poétesse que nous espérons pouvoir éditer un jour. Voici ce qu'elle écrit dans sa présentation :

La francophonie algérienne est une des plus originales et des plus dynamiques encore aujourd’hui. Tantôt cataloguée comme étant la langue de l’élite au pouvoir de toutes les institutions, tantôt accusée par les extrémistes d’être la langue d’une communauté distinctive, aujourd’hui le français transcende tous les clivages.
Avatar de l’utilisateur
becdanlo
 
Messages: 6907
Inscription: Ven Nov 23, 2007 2:20 am
Localisation: Grenoble

Messagepar aminelicia » Mer Nov 24, 2010 12:32 pm

C'est vrai, l'Algérie, avec ses 37 millions d'habitants, est le premier pays francophone, après la France et bien avant la Belgique ou le Canada. Actuellement, il existe un foisonnement de nouveaux auteurs qui écrivent en français, comme Maïssa Bey, Boualem Sansal, Yasmina Khadra et tant d'autres. Beaucoup sont censurés par les "autorités" parce qu'ils émettent des opinions qui ne cadrent pas avec la pensée unique que veut imposer un gouvernement d'apparatchiks. Ces gens là ne veulent pas de la démocratie et de la liberté d'expression qui leur feront perdre tous leurs privilèges et dévoileront toutes leurs magouilles. Et dire que l'actuelle ministre de la culture, Mme Khalida Toumi était la plus acharnée pour défendre les écrivains libres. Il a suffi que M Bouteflika lui donne un fauteuil de ministre pour qu'elle change casaque.
aminelicia
 
Messages: 222
Inscription: Dim Nov 25, 2007 11:04 am
Localisation: Algerie

Messagepar becdanlo » Mer Nov 24, 2010 12:56 pm

aminelicia a écrit:
Et dire que l'actuelle ministre de la culture, Mme Khalida Toumi était la plus acharnée pour défendre les écrivains libres. Il a suffi que M Bouteflika lui donne un fauteuil de ministre pour qu'elle change casaque.


Nous avons hélas quelques bons exemples de ce comportement chez nous aussi :D
Avatar de l’utilisateur
becdanlo
 
Messages: 6907
Inscription: Ven Nov 23, 2007 2:20 am
Localisation: Grenoble

Précédente

Retourner vers Romans

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron