La Cascade d'Enora - Bernard Fauren

Messagepar becdanlo » Dim Juil 26, 2009 6:02 pm

nicamic a écrit:
Belle critique, qui fait plaisir, c'est sûr !

Bravo Bec !... Quand je te dis qu'il faut te remettre au travail !! :wink:


Merci, je suis en train de reprendre les corrections de l'Ensecret sur TnnCie... c'est la deuxième tentative (comme on dit pour s'arrêter de fumer :lol: ), espérons que ce soit la bonne...

J'en parle ici: http://www.becdanlo.fr/forum/viewtopic.php?t=960
Avatar de l’utilisateur
becdanlo
 
Messages: 6907
Inscription: Ven Nov 23, 2007 2:20 am
Localisation: Grenoble

Messagepar becdanlo » Jeu Mar 04, 2010 10:08 am

Commentaire de Loïc Le Tortorec dans "l'espèce de blog"

J'ai découvert Bernard Fauren il y a deux ans par la lecture de son premier roman Camille. Ce roman m'avait laissé une forte impression..qui ne s'est pas dissipée avec le temps. Il y a quelque chose dans Camille qui reste en moi.
Ayant récemment pris contact avec l'écrivain, celui-ci a eu la gentillese de m'offrir son dernier roman la cascade d'Enora, publié aux éditions brumerge, une petite maison qui se présente de la sorte :

Brumerge est un collectif d’auteurs qui se sont rencontrés sur le net et sa réussite tient surtout à la bonne entente entre les différents auteurs réunis en son sein.
Le catalogue de Brumerge est exhaustif et il avantage principalement la littérature générale d’expression francophone (romans, essais, nouvelles, poésies) dans des genres très variés.

Avant toute chose, je tenais à dire que le poche est très joli, bien relié et que brumerge n'a rien à envier à ce qui peut se faire ailleurs. Pour un petit livre de 216 pages, je trouve l'objet particulièrement lourd (et c'est agréable) et ça démontre la qualité du papier.

Concernant le roman, et bien, j'ai été heureux de retrouver cette atmosphère particulière que sait créer Bernard Fauren...bien que les deux livres ne se déroulent pas du tout dans le même univers, il y a dans les deux romans comme une ouverture entre le réel et l'irréel, une ouverture que le personnage principal cherche à ouvrir sans trop en connaître les tenants et aboutissants. Ainsi, c'est quelque chose d'indicible qui pousse Marc, le personnage principal de la cascade d'Enora à vouloir comme actrice principal du film dont il est le scénariste, cette Enora, une cascadeuse en retraite (pour cause d'accident de cheval sur un tournage) et qui n'a jamais joué les premiers rôles. Aussi indicible que la fusion entre Enora et Jaspe, son partenaire sur le tournage et qui atteindra son apogée par une scène d'amour non simulée sous le regard des caméras. Je ne dis pas tout évidemment puisque l'histoire est plus compliquée que ça mais ce que je retiendrai je crois, c'est cette touche ésotérique qui maintient le récit en apensanteur.
L'écriture est assez simple. L'écrivain ne ressent pas le besoin d'épater par quelque vaine figure de style..mais juste à raconter en utilisant les mots justes et au bon moment.
On peut acheter le roman ici (ou le télécharger gratuitement)...ainsi que sur amazon. Et je conseille de le faire pour deux raisons, un parce que c'est un bon roman et deux parce que les éditions brumerge méritent d'être encouragés.


http://doelan.blogspirit.com/archive/20 ... auren.html
Avatar de l’utilisateur
becdanlo
 
Messages: 6907
Inscription: Ven Nov 23, 2007 2:20 am
Localisation: Grenoble

Précédente

Retourner vers Romans

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron