Je l'aime, ne me le tuez pas - Perrine Cambon

Je l'aime, ne me le tuez pas - Perrine Cambon

Messagepar admin » Mar Avr 01, 2008 11:44 pm

Image

"Je l'aime, ne me le tuez pas" est le cri du désespoir d'Anna. Anna est amoureuse. Amoureuse oui, mais pas de n'importe qui. Nous sommes en 1918, et la guerre ravage la France depuis quatre ans. Anna n'a pas 16 ans, mais elle a décidé d'aider son pays, en prenant le rôle d'aide soignante dans un camp. Elle tombe amoureuse d'Allan, un jeune soldat à peine plus âgé qu'elle. Son amour sera-t-il possible et partagé ?

Télécharger:

http://www.becdanlo.fr/Brumerge/Je_laime.pdf
Avatar de l’utilisateur
admin
Site Admin
 
Messages: 88
Inscription: Jeu Nov 22, 2007 9:34 pm

Messagepar Ishtar » Dim Avr 06, 2008 9:39 am

Dans toutes les guerres, il y a eu des femmes extraordinaires, Anna est l'une de celles-là. A 16 ans, elle s'engage comme "volontaire" dans une sorte d'hôpital de campagne. Elle représente pour les soldats blessés et traumatisés par la guerre, à la fois la mère, la soeur, la fille et l'amante que chacun d'entre eux voudrait posséder pour lui seul.
Perrine Cambon a la finesse de ne pas décrire les sentiments qui pourraient s'exacerber jusqu'au paroxysme de la jalousie ou de la haine, elle emporte le lecteur loin des dures réalités des comportements humains. Cette histoire est pleine de candeur mais elle est aussi un déchirant et pathétique roman d'Amour où des êtres se croisent, apprennent à se connaître, à s'apprécier, à s'aimer et doivent finalement se séparer peut-être pour toujours.

PS.
Je me pose la question si la scène de l'amputation de la jambe avec une scie, n'a pas été le bouton déclencheur des études de médecine que fait actuellement l'auteure
Avatar de l’utilisateur
Ishtar
 
Messages: 3773
Inscription: Sam Nov 24, 2007 9:48 am
Localisation: Bruxelles

Messagepar Philipum » Lun Sep 01, 2008 1:02 pm

Le premier roman de Perrine, que j'ai lu avec plaisir. Son style est si simple que cela se laisse lire d'un trait. L'intrigue n'est pas très élaborée ; il s'agit surtout d'ambiances et du monde intérieur de l'héroïne (qui tombe amoureuse d'un jeune soldat sans vouloir avouer son amour, et dont le frère, ainsi que l'amoureux, partent au front...). Cette guerre était vraiment une saleté !
Avatar de l’utilisateur
Philipum
 
Messages: 1584
Inscription: Jeu Nov 22, 2007 9:50 pm


Retourner vers Romans

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron