Les Terres d'Ancestor - Philipum

Messagepar Philipum » Dim Juin 15, 2008 8:04 pm

Romane a écrit:
Et puis j'ai envie d'ajouter que tu as une bien belle personnalité, monsieur l'auteur, mais ceci est un autre sujet.

Encore bravo ! Et encore merci.


:oops:

Touché coulé, le Phil :lol:

Ce qui extraordinaire avec le partage libre de nos écrits, c'est qu'on ne sait plus qui remercie qui...

Encore merci !
Avatar de l’utilisateur
Philipum
 
Messages: 1582
Inscription: Jeu Nov 22, 2007 9:50 pm

Messagepar Romane » Dim Juin 15, 2008 8:09 pm

On se remercie l'un l'autre. L'un pour avoir reçu un beau moment, l'autre pour avoir sû l'offrir.

Tu vois, tout est toujours d'une simplicité fantastique. :wink:

(tss ne rougis pas, sinon je vais être obligée d'en faire autant)
Romane
 
Messages: 837
Inscription: Mer Nov 28, 2007 8:09 pm

Messagepar Philipum » Dim Juin 15, 2008 8:59 pm

:lol:
Avatar de l’utilisateur
Philipum
 
Messages: 1582
Inscription: Jeu Nov 22, 2007 9:50 pm

Messagepar becdanlo » Ven Juin 27, 2008 7:10 pm

Voilà un petit livre sans prétention qui réussi bien son objectif : nous titiller gentiment... et nous faire rire.

C'est indéniablement bien raconté, le style se fait oublier (c'est justement quand on l'oublie qu'il est bon). C'est un peu une entreprise utopique qui nous est décrite: même tranche d'âge, même passion pour le travail: le recrutement a été hyper sélectif. Un décor propice à une histoire originale, celui du monde virtuelle et celui de la vie réelle.
Toute la dernière séquence jouera avec nos nerfs avec cette immersion dans le monde d'Ancestor et cette zone incontrôlée et incontrôlable de la Citadelle.

Ce texte marque une étape important dans le parcours de l'auteur: la transition entre le monde de la nouvelle et celui du roman. Une transition réussie car il a su garder un rythme soutenu et une concision dans cette histoire au long cours.

Bref, je suis très heureux de découvrir ce roman dans la petite collection naissante de Brumerge.

:wink:
Avatar de l’utilisateur
becdanlo
 
Messages: 6902
Inscription: Ven Nov 23, 2007 2:20 am
Localisation: Grenoble

Messagepar Georges » Mer Juil 30, 2008 5:18 pm

Est-ce une nouvelle un peu longue ? Ou un roman un peu court ? Peu importe : j’avais hâte de connaître la suite. Il est vrai que j’aime beaucoup la science-fiction.
Dans « Les Terres d’Ancestor » sont développées deux hypothèses scientifiques.
La première sert de base au jeu vidéo que créent les héros du roman. Les joueurs sont censés retrouver les émotions et comportements inscrits dans les gènes de l’humanité il y a 200000 ans, quand nos ancêtres « homo » cohabitaient avec différents hominidés disparus depuis :
Citation:
« …en transportant l’internaute dans ce
cadre ancestral, on espère réveiller en lui le même
genre de sentiments primaires que dans les univers de
la fantasy, en plus authentiques… »

La deuxième hypothèse scientifique est voisine de la première. Dans notre nature humaine héréditaire se trouvent inscrits des émotions et comportements sexuels. Si on veut les supplanter par de nouvelles pratiques, comment vont réagir les vieux réflexes innés ? Peut-être aussi que la nouvelle sexualité va révéler certaines de ces pratiques innées étouffées par nos inventions dans ce domaine. Car c’est vrai : il arrive que la culture parvienne à supplanter la nature. C’est pourquoi, dans le passé, Shakespeare a pu redécouvrir le bonheur du mariage d’amour, bonheur naturel oublié, enfoui sous des tonnes de réprobation chrétienne et autres. Dans les Terres d’Ancestor, on va pratiquer une sexualité d’entreprise systématique. Serait-ce une bonne chose ? Serait-elle simplement supportable ? A l’époque où les femmes éprouvent leur libération sexuelle en faisant toutes sortes d’essais, la question mérite d’être posée. Développée même.
Que deviendraient, dans ce cas, l’amour conjugal et la vie familiale ? Nous voyons, dans cette nouvelle, la vie d’entreprise étouffer les autres lieux d’existence :
Citation:
« …Mais c’était sans compter sur le fait que nous vivions
dans un pays libéral : en l’absence de limites
légales quant aux heures de travail, je me retrouvais
entraînée dans une sorte de dynamique jubilatoire ;
nous travaillions intensément, jusqu’à dix-huit heures
par jour, même le week-end. Ce train de vie paraissait
acceptable du fait que mon mari Hérald était lui aussi
complètement accaparé par son nouveau travail ; mais
en y songeant aujourd’hui, cela me paraît complètement
fou. Les activités de mes journées ne laissaient
place à aucune impression, aucun sentiment. La nuit,
mon esprit s’enfonçait dans une sorte de torpeur sans
rêve, jusqu’au petit matin ; et le cycle recommençait jour après jour... ».

Jusqu’où le libéralisme économique peut-il aller ? Là encore, la question mérite d’être posée.
Il faudrait un grand roman pour développer toutes ces questions.
En attendant, Les Terres d’Ancestor sont une œuvre équilibrée, d’une lecture agréable, bien écrite. Et en prime, c’est une œuvre utile puisqu’elle ouvre des pistes.
Georges."Est-ce ainsi que les hommes vivent ?"
Georges
 
Messages: 30
Inscription: Mar Avr 08, 2008 12:13 pm
Localisation: Bretagne

Messagepar Georges » Mer Juil 30, 2008 5:26 pm

Il me faut ajouter que "Les Terres d'Ancestor" m'ont habité pendant quelques jours. C'est tout ce que je demande à une oeuvre : m'aider à trouver mon chemin. Celle-ci touche à un moteur essentiel de l'humaine existence : l'amour. Or l'amour, le précieux amour, est un grand mystère que je tente moi aussi de sonder dans "De la Terre jusqu'au Ciel".
Georges."Est-ce ainsi que les hommes vivent ?"
Georges
 
Messages: 30
Inscription: Mar Avr 08, 2008 12:13 pm
Localisation: Bretagne

Messagepar Philipum » Lun Aoû 04, 2008 12:23 pm

Becdanlo :

C'est vrai que (comme toujours lorsque j'écris) je me suis amusé à titiller et jouer, mais ce n'était pas forcément l'objectif primaire :lol: Le roman se voulait léger, facile et entraînant, et je suis heureux d'avoir réussi !

Merci pour ce commentaire encourageant !

Georges :

Merci pour ces commentaires tout à fait pertinents. J'adore recevoir différents points de
vue sur mon ouvrage : c'est fascinant comme différents aspects peuvent être percus plus ou moins forts selon le lecteur. Tu sembles avoir surtout ressenti l'aspect d'"expérience de la pensée" : en effet, dans mes écrits, je fais très souvent ce genre d'expériences (mais il ne faudrait pas croire que j'aie vécu moi-même tout ce que je raconte ;)).

Et c'est vrai que ce roman se base sur les hypothèses scientifiques que tu décris, sans pour autant en faire une démonstration, juste pour les explorer. Je trouve très rigolo, d'ailleurs, que tu le classes dans la catégorie "science-fiction" : cela me plaît bien ! On a trop l'habitude de relier "science" avec "technologie", mais on oublie toutes les révolutions culturelles qu'une meilleure connaissance scientifique de l'humain (et de l'amour !) peuvent entraîner.

C'est court, en effet. Il semble que ce soit ma facon de raconter : court, mais aussi très intense : c'est-à-dire que, en cette centaine de pages, je rassemble beaucoup de choses ; quasiment tout a un sens, il y a très peu de lignes superflue. Mais tu as parfaitement raison : les questions soulevées méritent d'être développées plus avant. J'ai laissé (un peu délibérément) beaucoup de place pour une suite, que j'écrirai peut-être.
Avatar de l’utilisateur
Philipum
 
Messages: 1582
Inscription: Jeu Nov 22, 2007 9:50 pm

Messagepar missfafa » Lun Aoû 04, 2008 6:52 pm

J'ai lu ton livre quasiment d'une traite, tellement j'avais hâte de connaître la suite. Travaillant dans l'informatique (mais pas dans les jeux vidéo), je me suis dit tout au long du livre qu'une telle ambiance de travail pourrait peut-être être intéressante ...
Sinon, pour moi la fin appelle une suite.

Merci pour ton livre, j'ai passé un très bon moment.
Avatar de l’utilisateur
missfafa
 
Messages: 6
Inscription: Mer Juil 02, 2008 10:09 am

Messagepar Philipum » Lun Aoû 04, 2008 7:04 pm

Merci beaucoup Missfafa ! Cela me donne envie de l'écrire, cette suite, tout de suite ! :wink:
Avatar de l’utilisateur
Philipum
 
Messages: 1582
Inscription: Jeu Nov 22, 2007 9:50 pm

Messagepar Ishtar » Mar Aoû 05, 2008 9:00 am

missfafa a écrit:
je me suis dit tout au long du livre qu'une telle ambiance de travail pourrait peut-être être intéressante.

Euh ! Vraiment ? :shock:
Avatar de l’utilisateur
Ishtar
 
Messages: 3767
Inscription: Sam Nov 24, 2007 9:48 am
Localisation: Bruxelles

Messagepar Georges » Mar Aoû 05, 2008 7:04 pm

Content de vous retrouver, Ishtar.
Quant à la sexualité d'entreprise telle qu'elle est envisagée dans le roman, moi aussi j'ai des doutes. Je crois que cela plairait aux hommes. Mais les femmes ? J'aimerais connaître leur opinion.
Georges."Est-ce ainsi que les hommes vivent ?"
Georges
 
Messages: 30
Inscription: Mar Avr 08, 2008 12:13 pm
Localisation: Bretagne

Messagepar Ishtar » Mar Aoû 05, 2008 7:32 pm

Georges a écrit:
Content de vous retrouver, Ishtar.
Quant à la sexualité d'entreprise telle qu'elle est envisagée dans le roman, moi aussi j'ai des doutes. Je crois que cela plairait aux hommes. Mais les femmes ? J'aimerais connaître leur opinion.

Mon opinion ! J'avoue n'avoir jamais été tentée par les backrooms des clubs privés et les idées libertines qui y circulent alors.... je ne pense pas que j'accepterai les conditions d'embauche comme celles proposées à Cynthia, même avec un salaire mirobolant à l'appui.

:arrow: Georges
Heureuse de vous lire... N'oubliez pas de me contacter lorsque vous viendrez rendre visite à votre fils à Bruxelles
Avatar de l’utilisateur
Ishtar
 
Messages: 3767
Inscription: Sam Nov 24, 2007 9:48 am
Localisation: Bruxelles

Messagepar Romane » Mer Aoû 06, 2008 2:44 am

Georges a écrit:
Content de vous retrouver, Ishtar.
Quant à la sexualité d'entreprise telle qu'elle est envisagée dans le roman, moi aussi j'ai des doutes. Je crois que cela plairait aux hommes. Mais les femmes ? J'aimerais connaître leur opinion.


Ce pourrait faire l'objet d'un fantasme, sans aucun problème.
Pas au point de franchir le pas et d'acter. :lol:
Romane
 
Messages: 837
Inscription: Mer Nov 28, 2007 8:09 pm

Messagepar Ishtar » Mer Aoû 06, 2008 8:05 am

Romane a écrit:
Ce pourrait faire l'objet d'un fantasme, sans aucun problème.

Fantasme !
Même pas ! En étant "légèrement" mesquine... lorsque je vois certains de mes collègues masculins... j'avoue n'être pas tentée du tout. Certains sont de véritable remède contre l'Amour :twisted:
Avatar de l’utilisateur
Ishtar
 
Messages: 3767
Inscription: Sam Nov 24, 2007 9:48 am
Localisation: Bruxelles

Messagepar Philipum » Mer Aoû 06, 2008 9:24 am

Ishtar a écrit:
lorsque je vois certains de mes collègues masculins... j'avoue n'être pas tentée du tout. Certains sont de véritable remède contre l'Amour :twisted:


Oui, ce sont des hommes ordinaires... mais ceux qui ont été embauchés dans l'entreprise du roman sont extraordinaires (et beaux, en prime) ! Il faut t'imaginer à la place de Semona : c'est toi qui recrute tes employés... et apparemment, Cynthia a à peu près les mêmes goûts.
Avatar de l’utilisateur
Philipum
 
Messages: 1582
Inscription: Jeu Nov 22, 2007 9:50 pm

PrécédenteSuivante

Retourner vers Romans

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron