Salamandre - Philipum

Salamandre - Philipum

Messagepar Philipum » Sam Nov 24, 2007 11:22 pm

Après avoir raté son suicide à cause d'un phantasme charnel, Sorman décide de tenter une expérience. Il se lance le défi le plus téméraire qui soit, touchant au coeur du seul point d'attache qu'il lui reste avec l'existence.

Salamandre
Dernière édition par Philipum le Mer Juil 14, 2010 12:50 pm, édité 5 fois.
Avatar de l’utilisateur
Philipum
 
Messages: 1582
Inscription: Jeu Nov 22, 2007 9:50 pm

Messagepar Ishtar » Dim Nov 25, 2007 10:38 am

Je te découvre un style tout à fait nouveau Philippe.
Après les contes naïfs pour les enfants, tu te lances dans l'érotisme (sourire)
Cette histoire est spectaculaire et très troublante.
J'imagine les femmes aguicheuses étalant leurs seins et leurs fesses devant Sarman. Le corps des femmes est un instrument d'excitation et de jouissance pour lui, il devient un objet de désir.
J'imagine Sorman en névropathe qui observe intensément les femmes pour vivre ses sensations internes...

J'ai bien aimé cette histoire Philippe, elle me fait songer que finalement la sexualité est un pouvoir de structuration de l'âme pour accéder au plaisir et à la jouissance...
L'épilogue me fait songer que... finalement le ventre de la femme est un réceptacle étonnant pour un noyau primaire et proprement germinal.
Magnifique histoire que celle-ci Philippe, très bien construite, émouvante et captivante.
Ton style est parfaitement maîtrisé, il me fait songer à Sade et de Laclos (sourire)
Toutes mes félicitations
Avatar de l’utilisateur
Ishtar
 
Messages: 3767
Inscription: Sam Nov 24, 2007 9:48 am
Localisation: Bruxelles

Messagepar becdanlo » Dim Nov 25, 2007 1:14 pm

Ce que je trouve intéressant avec cette nouvelle, c'est la capacité de l'auteur d'explorer des situations limites, d'aller à l'extrème des scènes qu'il met en place. Pour décrire un personnage comme Sorman, il faut surement faire un plongeon en soi qui doit donner le vertige. C'est à ce prix que nos personnages deviennent crédible.
Un texte très fort qui, je l'espère, inaugure un futur recueil dans la même veine.l
Avatar de l’utilisateur
becdanlo
 
Messages: 6902
Inscription: Ven Nov 23, 2007 2:20 am
Localisation: Grenoble

Messagepar Philipum » Dim Nov 25, 2007 4:36 pm

Vos commentaires me transportent ! Je considère mon propre texte comme assez osé, et avant de faire lire à d'autres, je me demandais vraiment avec une certaine crainte comment il serait accueilli.

Je suis en train d'écrire une autre nouvelle, justement "dans la même veine" ; j'en suis à 24 pages, ce qui fait de ce texte à venir le plus long que j'aie jamais produit ! Je profiterai peut-être des vacances de Noël pour m'y remettre...
Avatar de l’utilisateur
Philipum
 
Messages: 1582
Inscription: Jeu Nov 22, 2007 9:50 pm

Messagepar aminelicia » Lun Nov 26, 2007 9:18 pm

Personnellement, je préfère les histoires romantiques, romanesques et poétiques plutôt que celles se rapportant aux amours charnelles. Mais j'ai trouvé quand même cette courte nouvelle érotique conforme à la réalité et à la nature humaine. La description du comportement changeant et étrange des protagonistes avec une certaine douceur illustre une maîtrise de ce style de récit par l'auteur. Je pense que son inspiration n'en est qu'à ses débuts. Et qu'il faut s'attendre à ce qu'il nous livre d'autres surprises dans le même répertoire. Bon courage.
aminelicia
 
Messages: 216
Inscription: Dim Nov 25, 2007 11:04 am
Localisation: Algerie

Messagepar Philipum » Mar Déc 04, 2007 3:05 pm

Merci amilenicia pour ces encouragements. Merci aussi de relever :
Citation:
j'ai trouvé quand même cette courte nouvelle érotique conforme à la réalité et à la nature humaine


Il y a des scènes très sexe, où je n'ai pas hésité à entrer dans les détails. Mais j'espère que cette nouvelle ne se résume pas à une "nouvelle érotique", car justement, c'est bien de la nature humaine dont je veux parler, vue plus largement (pas seulement l'aspect charnel)... et j'ai aussi essayé d'y mettre un peu de poésie...
Avatar de l’utilisateur
Philipum
 
Messages: 1582
Inscription: Jeu Nov 22, 2007 9:50 pm

Messagepar Ishtar » Mar Déc 04, 2007 11:02 pm

Citation:
j'espère que cette nouvelle ne se résume pas à une "nouvelle érotique", car justement, c'est bien de la nature humaine dont je veux parler

Qui es-tu, être humain ? :?
Cette interrogation constitue le fond anthropologique de l'érotisme me semble-t'il.
De plus, la puissance orgastique est une fonction biologique fondamentale que l'homme possède en commun avec tous les organismes vivants...
Avatar de l’utilisateur
Ishtar
 
Messages: 3767
Inscription: Sam Nov 24, 2007 9:48 am
Localisation: Bruxelles

Messagepar Christian Domec » Mer Déc 26, 2007 11:09 pm

Bonjour,

Je vois Salamandre - que j'ai lu rapidement sur écran - plus comme un conte moral qu'érotique. Certes, le sexe et la technique masturbatoire y sont présents mais ils me semblent prétextes à la chute où l'amour né d'une rencontre légère permet de ne plus se retenir.

Vous me savez rétif à la lecture sur écran (hors courts textes, bien évidemment), pourtant, ce conte se prêtait bien à celle-là.

L'aquarium, l'obsession amphibienne, le phantasme nourri d'une fenêtre allumée et animée, cette solitude masturbatoire semblent être allégories - involontaires ou non - de cet écran, des animations qui s'y meuvent et des yeux qui l'observent... La rupture de cette solitude - un appel inquiet de Salamandre - va briser l'écran et ouvrir l'avenir.

C'est bien écrit.

Christian.
Avatar de l’utilisateur
Christian Domec
 
Messages: 615
Inscription: Mar Déc 25, 2007 2:20 pm

Messagepar Philipum » Jeu Déc 27, 2007 11:15 am

Christian Domec a écrit:
Bonjour,

Je vois Salamandre - que j'ai lu rapidement sur écran - plus comme un conte moral qu'érotique. Certes, le sexe et la technique masturbatoire y sont présents mais ils me semblent prétextes à la chute où l'amour né d'une rencontre légère permet de ne plus se retenir.

Vous me savez rétif à la lecture sur écran (hors courts textes, bien évidemment), pourtant, ce conte se prêtait bien à celle-là.

L'aquarium, l'obsession amphibienne, le phantasme nourri d'une fenêtre allumée et animée, cette solitude masturbatoire semblent être allégories - involontaires ou non - de cet écran, des animations qui s'y meuvent et des yeux qui l'observent... La rupture de cette solitude - un appel inquiet de Salamandre - va briser l'écran et ouvrir l'avenir.

C'est bien écrit.

Christian.


C'est remarquable ce rapprochement que tu fais entre la fenêtre et l'écran, je n'y avais pas pensé ! Penses-tu qu'en lisant ce conte à l'écran, on se projette encore mieux dans la situation de Sorman ? Pourtant, j'ai écrit cette histoire sur un bloc-notes (en partie dans un aréoport et aussi dans l'avion entre la France et la Suède) ! Pour moi, le support a finalement peu d'importance ; je ne pense pas qu'il m'influence dans mon escapade imaginaire : je me plonge dans l'histoire et j'oublie tout le reste...

Sinon, tu parles de conte "moral" plotôt qu'"érotique", et je suis d'accord ; et pourtant, dans ce que je fais, j'essaie de ne rien transmettre qui soit d'ordre moral, je veux dire que j'essaie de susciter des questions plutôt que de faire des lecons. Mais en même temps, il est vrai que j'introduis des éléments que je qualifierais de "scientifiques" (pas moraux, donc), où je réponds à certaines questions mais pas de facon directe, un peu par métaphores...
Avatar de l’utilisateur
Philipum
 
Messages: 1582
Inscription: Jeu Nov 22, 2007 9:50 pm

Messagepar Christian Domec » Jeu Déc 27, 2007 2:40 pm

Bonjour,
Philipum a écrit:
C'est remarquable ce rapprochement que tu fais entre la fenêtre et l'écran, je n'y avais pas pensé !

Pas uniquement la fenêtre, mais l'aquarium, l'amphibien...
Citation:
Penses-tu qu'en lisant ce conte à l'écran, on se projette encore mieux dans la situation de Sorman ?

C'est possible. Le fait est que je l'ai lu comme ceci. Je suis persuadé que lu autrement m'eut fait réagir différemment.
Citation:
Pourtant, j'ai écrit cette histoire sur un bloc-notes (en partie dans un aréoport et aussi dans l'avion entre la France et la Suède) ! Pour moi, le support a finalement peu d'importance ; je ne pense pas qu'il m'influence dans mon escapade imaginaire : je me plonge dans l'histoire et j'oublie tout le reste...

Hum... je ne suis pas si sûr que le support n'exerce pas sa propre attraction imperceptible.

Citation:
Sinon, tu parles de conte "moral" plotôt qu'"érotique", et je suis d'accord ; et pourtant, dans ce que je fais, j'essaie de ne rien transmettre qui soit d'ordre moral, je veux dire que j'essaie de susciter des questions plutôt que de faire des lecons. Mais en même temps, il est vrai que j'introduis des éléments que je qualifierais de "scientifiques" (pas moraux, donc), où je réponds à certaines questions mais pas de facon directe, un peu par métaphores...

Ne t'inquiète pas ;-) je ne voulais pas dire que tu donnais des leçons de morale*, mais que ce conte, dans sa progression, relèvait de ce genre (j'ai très brièvement pensé à Rohmer lorsque j'ai écris ce commentaire).

Christian.

* je n'ai pas le conte sous les yeux, mais il n'est pas très moral de dire (dans la pensée de Sorman ou du narrateur ???) que la prostitué était chère mais ne valait pas l'objet (le sujet ?) du fantasme.
Avatar de l’utilisateur
Christian Domec
 
Messages: 615
Inscription: Mar Déc 25, 2007 2:20 pm

Messagepar Philipum » Jeu Déc 27, 2007 4:11 pm

En bon amateur, je ne connais pas toutes les terminologies : quelqu'un m'a dit une fois que mes "Gnomons" étaient des "contes philosophiques" qui lui faisaient penser à Borges ; et tu me dis que "Salamandre" te fais penser aux "contes moraux" de Rohmer... et du coup, non seulement je suis flatté, mais j'en apprends beaucoup !

La métaphore (l'allégorie, j'y reviens parce que cela me semble important) est probablement ce qui définit l'art en général, et même la facon de fonctionner de notre esprit...
Avatar de l’utilisateur
Philipum
 
Messages: 1582
Inscription: Jeu Nov 22, 2007 9:50 pm


Retourner vers Contes et nouvelles

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron