Une fille sur un quai de gare

Une fille sur un quai de gare

Messagepar Richard » Sam Déc 12, 2009 3:21 pm

Bonjour,

Après m'être essayé sur un premier roman (soumis à votre lecture dans ce forum), je viens sur les conseils d'une amie de m'essayer à la nouvelle.

Voici :

http://sd-1.archive-host.com/membres/up/5347197866860395/Nouvelles/La_fille_sur_le_quai__V5.pdf

J'ai trouvé cet exercice beaucoup plus difficile que je me l'imaginais.
Je serais intéressé d'avoir des avis parmi vous.
J'ai fait lire ce texte à ma femme qui l'a trouvé "plombant".... Bon !
A un ami qui a des remarques a me faire et que j'attends toujours.
Et c'est tout.

Comme nous ne nous connaissons pas, ça ne me fait rien si vous me dites que c'est carrément nul.
Richard
 
Messages: 31
Inscription: Ven Déc 11, 2009 1:05 pm
Localisation: Côte d'Or

Messagepar nicamic » Sam Déc 12, 2009 7:25 pm

A mon avis, ce n'est pas nul ! Mais ce texte devrait être retravaillé, d'abord pour l'alléger, le raccourcir : on a presque l'impression de remplissage parfois (pardon pour l'expression un peu brutale) et surtout on se demande où l'auteur veut en venir. Ensuite, du point de vue de l'écriture, bien qu'on sente une certaine recherche parfois, il y a aussi des négligences ou des libertés avec la langue qui ne se justifient pas forcément, me semble-t-il. Enfin la chute ne me paraît pas pleinement crédible, il manque un petit quelque chose.
J'espère ne pas vous paraître trop sévère. Ce n'est qu'un point de vue et d'autres peuvent réagir autrement !.. C'est vrai que le genre de la nouvelle est à la fois difficile et passionnant à expérimenter. Il faut, je crois, en lire et en écrire beaucoup avant d'arriver à un résultat satisfaisant.
Bon courage, en toute amitié.
"Ne te courbe que pour aimer."
Avatar de l’utilisateur
nicamic
 
Messages: 306
Inscription: Jeu Mar 12, 2009 6:02 pm
Localisation: Perpignan

Messagepar becdanlo » Dim Déc 13, 2009 9:19 am

Moi, ce qui me plaît bien c'est l'ambiance qui se dégage de ce texte: la gare... l'abbatiale qui revient comme une obsession.

Je ne suis pas fan du "code de la nouvelle" qui voudrait que systématiquement la fin soit un "twist"... un renversement systématique...

Je crois que ce texte à un réel pouvoir poétique... et je le prendrais comme tel... sans le nommé "nouvelle". Ceci dit je suis un très mauvais "critique"... et les commentaires de nicamic me semblent d'avantage constructifs :wink:
Avatar de l’utilisateur
becdanlo
 
Messages: 6902
Inscription: Ven Nov 23, 2007 2:20 am
Localisation: Grenoble

Messagepar Richard » Dim Déc 13, 2009 10:25 am

A vrai dire, je ne sais pas très bien ce qu'est une nouvelle et quelles sont ses codes et ses règles.
Je suis comme ces musiciens qui jouent sans savoir lire les notes, à l'oreille.
Du coup, le résultat de ce travail arrive un peu par hasard. Il me manque certainement une technique maîtrisée qui me faciliterait les choses. Notamment d'éviter des négligences comme le souligne Nicamic, car le problème est que je ne les vois pas.
Je comprends aussi ce qu'elle dit dans "il manque un petit quelque chose". J'ai parfois aussi cette sensation lorsque je lis un texte, sans pouvoir dire quel pourrait être ce petit quelque chose.
Quant aux remplissages, ils sont en effet très ennuyeux pour le lecteur et il faut les supprimer.Je vais chercher.

Lorsque je lis moi-même un texte, ou lorsque j'écoute de la musique ou je sors d'un film, j'aime être "transporté". "Enchanté". Alors je me dis que j'ai passé un bon moment.
C'est un peu ce que je recherche en écrivant : "transporter" le lecteur potentiel. (encore faut-il en avoir) Naturellement j'y parviens avec plus ou moins de bonheur, mais j'aimerais avoir ce pouvoir.
Alors je suis très content si vous me dites que ce texte a un réel pouvoir poétique. Il atteint une partie du but poursuivi.
Merci pour vos comentaires.
Richard
 
Messages: 31
Inscription: Ven Déc 11, 2009 1:05 pm
Localisation: Côte d'Or

Messagepar Ishtar » Dim Déc 13, 2009 11:18 am

Il n'y a pas à dire, il y a une atmosphère qui est envoûtante das ce texte. Les descriptions et les paysages sont bien décrits. Ce qui permet de voir les images et de suivre l'histoire...
Je me suis permis de relever dans les trois premières pages, certaines phrases, qui je pense, devraient être à nouveau retravaillées, car elles semblent incompréhensibles à la lectrice que je suis...
P.2.
- Après lui avoir parlé, des chansons dans sa tête, cette voix...
p.3.
- La nuit monte le long deS marronniers, un mur de jasmins. Une grille de fer...
p.3.
- On dirait qu'ils vont bouger.
Il faut éviter l'emploi du mot "On" et le remplacer peut être par :
Ils donnent l'impression qu'ils vont bouger.

- On les entend crier et puis aussi le rire du diable.
Ils donnent l'impression de crier. Le Diable au faciès hideux rit en les jetant dans le feu tandis que des serpents se tortillent comme des vers...

L'histoire est intéressante. Il est possible de suivre aisément l'héroine dans sa quête de l'Amour et son obsession à y revenir constamment. Il est intéressant de voir que toute une vie grouille autour de l'abbatiale, avec beaucoup de bruits, de fureurs, d'espoirs et de tristesses...
Avatar de l’utilisateur
Ishtar
 
Messages: 3767
Inscription: Sam Nov 24, 2007 9:48 am
Localisation: Bruxelles

Messagepar Richard » Lun Déc 14, 2009 4:07 am

Merci de vous êtes donné la peine de noter.
C'est plus facile pour retravailler
et Merci aussi pour vos encouragements
Richard
 
Messages: 31
Inscription: Ven Déc 11, 2009 1:05 pm
Localisation: Côte d'Or


Retourner vers Contes et nouvelles

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

cron