Kurt et les voiliers maudits de Jean-Luc Flines

Kurt et les voiliers maudits de Jean-Luc Flines

Messagepar becdanlo » Mer Juil 15, 2009 2:11 pm

Quelques uns d'entre nous connaissent Jean-Luc Flines.

Sa nouvelle sur les Camps de la Mort est disponible a cette adresse:

http://www.alexandrie.org/resum.php?lid=182

Il est en train d'en faire une magnifique version BD :

http://blogs.arte.tv/BLUETIME/frontUser ... e=BLUETIME

ommencer par la fin de la page
Dernière édition par becdanlo le Jeu Juil 16, 2009 3:47 pm, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
becdanlo
 
Messages: 6902
Inscription: Ven Nov 23, 2007 2:20 am
Localisation: Grenoble

Messagepar phinoupaon » Jeu Juil 16, 2009 3:10 pm

L'extrait me plaît ... il donne envie d'en lire plus ...

Ici on dirait qu'on peu trouver le texte intégral

http://www.alexandrie.org/resum.php?lid=182

J'ai jeté un oeil aussi sur la BD, une BD en aquarelle, je n'en ai pas vu souvent, il faut dire que je ne suis pas une grande lectrice de bande dessinées ... c'est assez plaisant !
La vie n'a pas le droit d'être décevante.
Avatar de l’utilisateur
phinoupaon
 
Messages: 113
Inscription: Mer Juin 24, 2009 1:50 pm
Localisation: Bruxelles

Messagepar becdanlo » Jeu Juil 16, 2009 3:51 pm

phinoupaon a écrit:

Citation:
L'extrait me plaît ... il donne envie d'en lire plus ...

Ici on dirait qu'on peu trouver le texte intégral

http://www.alexandrie.org/resum.php?lid=182


Ou, tout à fait, parfois je suis "en aveugle" sur ce site, car je n'y suis plus la bienvenue :lol:

Je recopie mon commentaire de l'époque:

Citation:
« On le voit toujours de dos, les mains dans les poches. Il observe, il attend. »

C’est le regard innocent de Kurt sur le monde indicible des camps d’extermination.

Notre esprit est plein d’images, celles en noir et blanc du cinéma ou bien celles que l’on imagine au récit des rares témoins rescapés. La nouvelle de Jean Luc a l’avantage de nous faire imaginer « en couleurs » cette réalité.

Sitôt but le chocolat chaud du petit déjeuner, Kurt devient témoin du quotidien qui se déroule sous ces yeux. Il pourrait être au voisinage d’un vrai chantier naval dont il verrait l’activité, entendrait les bruits ou sentirait les odeurs du bois qu’on brûle, des vernis… Le chantier dont s’occupe le père de Kurt est aussi pleins de bruits et d’odeurs : ceux des corps que l’on manipule que l’on « traite ». Des corps réduits à l’extrême faiblesse, qui fait ressortir les os des cages thoraciques et qui évoquent tant les membrures de ces voiliers qui croisent au large avec leur cargaison fantomatique.

Un récit étrange où l’auteur arrive à nous faire partager cet état si particulier où Kurt se scinde en deux, et où, « face à ce tableau surréaliste, il s’interroge sur la matérialité des éléments qu’il perçoit »

Un texte assurément « dérangeant »
Avatar de l’utilisateur
becdanlo
 
Messages: 6902
Inscription: Ven Nov 23, 2007 2:20 am
Localisation: Grenoble

Messagepar phinoupaon » Jeu Juil 16, 2009 4:26 pm

becdanlo a écrit:

Ou, tout à fait, parfois je suis "en aveugle" sur ce site, car je n'y suis plus la bienvenue :lol:


J'avais cru que vous étiez du genre masculin ! Je n'ai encore rien compris, il faut croire !

Et que voulez vous dire "en aveugle" sur ce site ?

A part cela j'ai bien aimé le commentaire que vous avez retranscrit ici.
La vie n'a pas le droit d'être décevante.
Avatar de l’utilisateur
phinoupaon
 
Messages: 113
Inscription: Mer Juin 24, 2009 1:50 pm
Localisation: Bruxelles

Messagepar Ishtar » Ven Juil 17, 2009 2:12 pm

J'avoue que la Nouvelle de Jean-Luc Flines m'a particulièrement émue, vraisemblablement parce que tout ce qui touche la Shoah est sujet à beaucoup de sensiblerie car il n'y a pas d'histoire plus difficile à raconter et il faut la délicatesse d'un auteur tel que lui pour écrire un livre sur cette période sombre.
Je me permets de reprendre mon commentaire se trouvant sur le site d'Alexandrie à propos de "Kurt et les Voiliers Maudits" et je déplore la disparition du fil concernant cette histoire :

Citation:
Cette nouvelle m'a tout simplement bouleversée... probablement parce qu'elle fait observer, dans l'odeur de la chair brûlée des brasiers et des cadavres en décomposition des charniers, l'insensibilité psychotique et les déchainements furieux d'une lubricité sadique chez Rudolf Heinofleisch ainsi que chez les SS.
Jean-Luc Flines écrit : ..."on ne pourrait donc plus nier l'holocauste, ce n'était plus une création de l'esprit mais un fait authentifié à un moment et à un endroit précis dans l'histoire de l'humanité"... : C'est un fait que reconnaître la singularité de la Shoah, c'est faire l'effort d'entendre la multiplicité de ce qui y était en jeu. Ce n'est pas un événement historique incomparable, elle est sans comparaison possible.
Jean-Luc Flines écrit : ..."mon père a fait de la mort un métier"... : Il paraîtrait d'après une étude de Freud "Malaise dans la civilisation", que les médecins, les gardiens des camps de concentration ne situaient pas leurs actes dans le contexte d'un horrible meurtre collectif, ils se concentraient plutôt sur les tâches à accomplir dans l'immédiat et ils parvenaient ainsi à éviter l'horreur qui aurait dû accompagner la prise de conscience de leurs activités.
Jean-Luc Flines écrit : ..."ce sont les âmes des sacrifiés qui lui font ouvrir les yeux sur celui pour qui la fonction d'exterminateur est une oeuvre lourde de haine et de mépris pour l'humanité"... : Il est vrai que ceux qui préfèrent les contes de fées font la sourde oreille quand on leur parle de la Shoah ainsi que de la tendance native de l'homme à la méchanceté, à l'agression, à la destruction et à la cruauté.
Jean-Luc Flines écrit : ..."Kurt, tu peux être le maillon qui uni l'inacceptable au possible"... : Il me semble que la Shoah a mit à l'épreuve la profondeur du sentiment de solidarité humaine. Certaines personnes l'ont traversées mieux que d'autres en mesurant leur courage qui surmontait une peur fondée et rompait avec la tendance commune à l'indifférence ou à la collaboration.
Avatar de l’utilisateur
Ishtar
 
Messages: 3767
Inscription: Sam Nov 24, 2007 9:48 am
Localisation: Bruxelles


Retourner vers Contes et nouvelles

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron